Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

31 juil. 2015 19h55 HE

Le gouvernement du Canada félicite le gouvernement du Nunavut pour avoir franchi un grand pas vers l'accès aux marchés européens pour les produits du phoque

Le gouvernement du Nunavut est officiellement reconnu en vertu du régime de l'UE applicable aux produits dérivés du phoque

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 31 juillet 2015) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, et la ministre de l'Environnement, ministre de l'Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l'Arctique, l'honorable Leona Aglukkaq félicite le gouvernement du Nunavut pour avoir franchi une étape importante dans l'obtention de l'accès au marché européen pour les produits dérivés du phoque.

L'Union européenne (UE) a officiellement approuvé le gouvernement du Nunavut à titre d'organisme reconnu en vertu de l'exemption accordée aux collectivités autochtones du régime de l'UE applicable aux produits du phoque, ce qui signifie que le gouvernement du Nunavut sera en mesure de certifier les peaux de phoque comme ayant été récoltées selon les règles de l'exemption.

Ce résultat est le fruit de la coopération entre le gouvernement du Nunavut et les partenaires du gouvernement du Canada, notamment Pêches et Océans Canada et le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du développement. Le statut d'organisme reconnu obtenu par le gouvernement du Nunavut a été négocié dans le cadre de la Déclaration conjointe du Canada et de l'Union européenne sur l'ouverture des marchés de l'Union européenne aux produits du phoque provenant des communautés autochtones du Canada.

Il s'agit d'une étape importante dans le cadre de coopération entre le Canada et l'UE, qui offre aux communautés autochtones canadiennes le même accès aux marchés européens pour les produits du phoque que celui ouvert aux communautés autochtones d'autres pays.

Le gouvernement du Canada s'est engagé à maintenir les marchés existants pour les produits dérivés du phoque et à appuyer le développement de nouveaux marchés potentiels.

Le Plan d'action économique de 2015 a prévu une somme de 5,7 millions de dollars sur cinq ans afin d'ouvrir de nouveaux débouchés pour les produits du phoque canadiens, en mettant en place un système permettant de certifier es produits du phoque issus de la chasse traditionnelle et d'aider les chasseurs autochtones à développer des activités efficaces dans le domaine de la chasse au phoque. Pour respecter cet engagement, le gouvernement a établi le Programme de certification et d'accès aux marchés des produits du phoque, qui fournira un soutien aux systèmes de suivi et de certification, renforcera les capacités dans les collectivités autochtones et appuiera l'accès à de nouveaux marchés.

Comme pour toutes les pêches canadiennes, Pêches et Océans Canada soutient et réglemente la chasse au phoque et s'est engagé à veiller à ce qu'elle soit pratiquée de façon durable, saine et sans cruauté.

Citations

« La chasse au phoque constitue toujours une activité importante sur les plans économique et culturel au Canada atlantique, au Québec et dans l'Arctique. Il s'agit d'une étape importante pour aider les membres des communautés autochtones du Nord qui dépendent de la chasse au phoque à pouvoir subvenir aux besoins de leur famille et à conserver leur mode de vie traditionnel. »

-Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans

« Notre gouvernement continue de défendre la chasse au phoque au Canada et à l'étranger. Depuis plus de trois ans, notre gouvernement s'oppose à l'embargo injuste de l'Union européenne (EU) sur les produits du phoque et je suis fière d'avoir confié la question à l'Organisation mondiale du commerce qui a confirmé que l'embargo traite les produits canadiens du phoque de façon injuste et est discriminatoire contre les chasseurs inuits et autochtones du Canada. Je suis heureuse de voir que le travail acharné de notre gouvernement et celui du gouvernement du Nunavut a garanti accès au marché du l'EU pour les chasseurs inuits canadiens qui dépendent de la chasse au phoque pour nourrir leurs familles et pour conserver leur mode de vie traditionnel. »

-Leona Aglukkaq, ministre de l'Environnement, ministre de l'Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l'Arctique

Lien connexe

L'Union européenne approuve l'exemption pour la chasse au phoque au Nunavut

Internet: http://www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements

  • Frank Stanek
    Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada
    Ottawa, Ontario
    613-990-7537

    Sophie Doucet
    Directrice des communications
    Cabinet de la ministre
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474