Ressources humaines et Développement social Canada

Ressources humaines et Développement social Canada

30 avr. 2008 13h00 HE

Le gouvernement du Canada honore les lauréats du Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat de 2008 durant la Semaine nationale de l'action bénévole

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 30 avril 2008) - Le ministre des Ressources humaines et du Développement social du Canada, l'honorable Monte Solberg, a rendu hommage aujourd'hui aux deux lauréats du Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat de 2008, Mme Elizabeth Grandbois de Burlington, en Ontario, et Dr Kwang Yang de Surrey, en Colombie-Britannique, au Centre national des Arts.

Le Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat est décerné chaque année, pour souligner l'importance du bénévolat, à deux personnes exceptionnelles qui ont apporté une importante contribution à leur collectivité. Thérèse Casgrain, fondatrice et présidente de la Ligue des droits de la femme du Québec, a aidé les femmes de sa province à obtenir le droit de vote en 1940.

"Le gouvernement du Canada valorise la contribution des bénévoles, qui permet de créer des collectivités plus saines et plus sécuritaires, a affirmé le ministre Solberg. Grâce aux efforts déployés par des personnes comme Mme Grandbois et Dr Yang, nous pouvons aspirer à un Canada plus dynamique, plus fort et meilleur."

Mme Elizabeth Grandbois, qui est atteinte de sclérose latérale amyotrophique (SLA), ou maladie de Lou Gehrig, a contribué à sensibiliser la population à cette maladie et a recueilli des fonds pour les malades atteints de SLA, grâce au Elizabeth's Concert of Hope. Elle a également participé à une collecte de 2,5 millions de dollars pour la recherche sur la SLA et les services de soutien aux malades. Elle a reçu de nombreux prix municipaux et provinciaux, ainsi que la Médaille du service général du Gouverneur général en 2004.

Au cours des 26 dernières années, Dr Kwang Yang a fait une importante contribution, à titre de bénévole, dans les communautés multiculturelles du Canada, et plus particulièrement celles de la Colombie-Britannique. Il a joué un rôle crucial dans le projet de traduction et de mise en oeuvre des programmes de l'Association canadienne du diabète au sein de la communauté sino-canadienne. Il est le fondateur et le président de nombreuses associations, notamment la B.C. Hepatitis B Society, la Canadian Health Awareness Society et la Pacific Chinese Culture Society of Canada. Grâce à ses efforts incessants, la province a mené une campagne d'immunisation étendue visant à couvrir davantage de groupes au sein de la population, y compris les nouveaux immigrants.

Chaque année, le Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat est remis à un homme et à une femme pour leur contribution exemplaire à l'avancement de certaines causes sociales et au bien-être de leurs concitoyens . Les lauréats reçoivent un médaillon en bronze à l'effigie de Thérèse Casgrain, une épinglette et un certificat de mérite. De plus, un don de 5 000 $ est offert à un organisme bénévole canadien enregistré de leur choix. Cette année, les récipiendaires ont choisi la Société canadienne de la sclérose latérale amyotrophique et L'Association canadienne du diabète.

Pour en savoir davantage au sujet du Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat, visitez le www.rhdsc.gc.ca.

Ce communiqué et le document d'information sont disponibles en d'autres formats, sur demande. Composez le 1-800-788-8282 sur un téléphone à clavier ou un téléscripteur (ATS).

DOCUMENT D'INFORMATION

- Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat de 2008 -

Au sujet du Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat de 2008

Montréalaise d'origine, Thérèse Casgrain a été l'âme d'innombrables réformes sociales, militant sans relâche pour promouvoir la justice et l'égalité. Elle a travaillé activement au sein d'organisations provinciales, nationales et internationales et a été l'une des pionnières du mouvement de défense des droits des femmes au Canada. Le prix, établi au départ en 1982, a été lancé à nouveau en son honneur, en 2001, l'Année internationale des volontaires, pour souligner les réalisations de bénévoles dévoués.

Le Prix Thérèse-Casgrain est remis chaque année à un Canadien et à une Canadienne qui ont contribué de manière significative à la promotion d'une cause sociale et au mieux-être de leurs concitoyens.

Le Prix comprend :

- un médaillon en bronze à l'effigie de Thérèse Casgrain;

- une épinglette et un certificat de mérite;

- un don de 5 000 $ à un organisme de bienfaisance canadien enregistré désigné par le lauréat.

Tous les citoyens canadiens peuvent être candidats à l'obtention du Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat, sauf les membres de la Fondation Thérèse F. Casgrain, les représentants élus du gouvernement en fonction, les anciens lauréats du Prix et le personnel de Ressources humaines et Développement social Canada. Les candidatures doivent être parrainées par une organisation ou par trois personnes.

Pour en savoir davantage au sujet du Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat, visitez le www.rhdsc.gc.ca.

Les récipiendaires du Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat de 2008

Elizabeth Grandbois

En 1997, à l'âge de 45 ans, Elizabeth Grandbois était une infirmière, une épouse et une mère. Elle était déjà une bénévole dévouée, mais pas plus que d'autres. Cette année-là, sa vie a basculé lorsqu'elle a appris qu'elle souffrait de sclérose latérale amyotrophique (SLA). La SLA, également appelée maladie de Lou Gehrig, est une maladie neuromusculaire mortelle, dont la progression est très rapide. Elle atteint environ 3 000 Canadiens et Canadiennes et il n'existe aucun traitement, ni remède efficace pour combattre la maladie. L'espérance de vie des personnes atteintes de SLA, après leur diagnostic, est de deux à cinq ans. Mme Grandbois fait partie des 10 p. 100 de personnes souffrant de SLA qui ont survécu plus de dix années après leur diagnostic.

La résidente de Burlington, en Ontario, a organisé le Elizabeth's Concert of Hope en 2001 afin de recueillir des fonds pour les patients atteints de SLA et pour faire connaître la maladie. En sensibilisant la population à la maladie, elle espérait que la SLA attire davantage de fonds pour la recherche qui pourrait donner lieu à un remède.

A l'époque, Elizabeth n'avait aucun lien avec le monde des arts. Elle avait toutefois de la détermination et elle aimait la musique. Elle a écrit des centaines de lettres pour demander de l'aide. Malgré son manque d'expérience comme conférencière, elle a commencé à prononcer des allocutions lors d'événements publics. Par ce travail, elle a réussi à recueillir beaucoup d'appuis pour son projet de concert bénéfice. Son enthousiasme a séduit des artistes de renom, comme Susan Aglukark, Michael Burgess, Dan Hill et le Quartetto Gelato.

Le Elizabeth's Concert of Hope s'est terminé par une tournée nationale en 2007. La tournée a fait un arrêt à : Vancouver, Calgary, Winnipeg, Regina, Ottawa, Halifax, Summerside et Corner Brook. Chaque concert reflétait la culture musicale de la région, et Elizabeth était présente à chaque concert. La tournée a été commanditée par Tim Hortons, Via Rail et BBDO Canada, avec l'appui de la Great West Life, de la Banque Scotia, de Petro-Canada et de Bell Canada. En seulement six ans, elle a recueilli plus de 2,5 millions de dollars pour la recherche sur la SLA et les services de soutien.

Elizabeth a fait l'objet de nombreux documentaires dont un film d'une heure sur sa vie qui a été présenté dans les écoles, les hôpitaux et les centres communautaires à travers le Canada. Elle a reçu de nombreux prix municipaux et provinciaux, ainsi que la Médaille du service général du Gouverneur général en 2004.

Kwang Yang

Au cours des 26 dernières années, Dr Kwang Yang a fait une importante contribution, à titre de bénévole, dans les communautés multiculturelles du Canada, et plus particulièrement celles de la Colombie-Britannique. Il est le fondateur et le président de nombreuses associations, notamment la B.C. Hepatitis B Society, la Canadian Health Awareness Society et la Pacific Chinese Culture Society of Canada. En outre, il a été le président de la Chinese Canadian Medical Society et de la Chinese Mental Wellness Association of Canada.

Dr Yang est devenu bénévole pour l'Association canadienne du diabète en 1999 et a créé les premiers cours en chinois sur le diabète, en Colombie-Britannique. Il a aidé l'organisation à créer une ligne d'information en chinois sur le diabète, dans le but de fournir des renseignements et d'offrir des services d'aiguillage, partout au Canada. Le travail de bénévolat du Dr Yang s'est révélé crucial dans le cadre du projet de traduction et de mise en oeuvre des programmes de l'organisation au sein de la communauté chinoise. Il a contribué à la traduction et à l'adaptation de la documentation; son matériel est utilisé à grande échelle dans les centres d'éducation sur le diabète, les hôpitaux, les cliniques et les collectivités du Canada. Dr Yang a traduit bénévolement en chinois et adapté un des principaux programmes de l'Association canadienne du diabète. Son leadership a permis à l'organisation de former des bénévoles pour expliquer les notions de prévention et de traitement du diabète. Dr Yang est un porte-parole passionné de l'Association et il fait connaître la maladie et les façons de la prévenir à ses collègues médecins, aux médias et au public.

Dr Yang a également joué un rôle essentiel pour élargir la portée du programme de vaccination contre l'hépatite B en Colombie-Britannique. Avant janvier 2001, les enfants et les étudiants étaient exclus du programme d'inoculation gratuit. Grâce à sa persévérance et à ses efforts sans relâche, la province a mené une campagne d'immunisation étendue visant à couvrir davantage de groupes au sein de la population, y compris les nouveaux immigrants. Son engagement auprès de la communauté sino-canadienne est également digne de mention. De nombreux Sino-canadiens qui souffrent de maladie mentale hésitent souvent à chercher de l'aide en raison des problèmes de langue et des obstacles culturels. Dr Yang a contribué à créer un programme de formation destiné aux responsables des groupes de soutien, pour ainsi les aider à servir efficacement les personnes souffrant de maladie mentale.

Renseignements

  • Ressources humaines et Développement social Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559
    ou
    Cabinet du ministre Solberg
    Pema Lhalungpa
    Attachée de presse
    819-994-2482