Conseil national de recherches Canada-CNRC

Conseil national de recherches Canada-CNRC

02 mai 2008 14h36 HE

Le gouvernement du Canada investit 13,6 millions de dollars dans l'industrie de classe mondiale du secteur des piles à combustible à Vancouver

Des technologies axées sur l'énergie durable sont commercialisées grâce à des partenariats publics et privés

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 2 mai 2008) - Le gouvernement du Canada annonça aujourd'hui un investissement de 13,6 millions de dollars dans la grappe des technologies des piles à combustible et de l'hydrogène du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et inaugura officiellement le Portail de l'hydrogène et des piles à combustible. Il s'agit d'un centre de démonstration et d'exposition des nouvelles technologies qui met en vedette les réalisations de classe mondiale de l'industrie canadienne des piles à combustible et de l'hydrogène. Parlant au nom de l'honorable Jim Prentice, ministre de l'Industrie et ministre responsable du CNRC, l'honorable Gary Lunn, ministre des Ressources naturelles du Canada, a réitéré le soutien que le gouvernement du Canada dispense au CNRC dans les efforts qu'il déploie pour catalyser les partenariats scientifiques et technologiques au sein de la grappe des technologies des piles à combustible et de l'hydrogène de Vancouver.

L'annonce faite aujourd'hui s'inscrit dans le cadre d'un investissement beaucoup plus important de 118 millions de dollars du gouvernement du Canada dans six initiatives de grappes technologiques du CNRC : Technologies des piles à combustible et de l'hydrogène à Vancouver, Nanotechnologie à Edmonton, Plantes pour la santé et le mieux-être à Saskatoon, Technologies biomédicales à Winnipeg, Photonique à Ottawa et Transformation de l'aluminium au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

"Le gouvernement du Canada démontre qu'il soutient les collaborations scientifiques entre secteurs public et privé visant à accélérer la commercialisation des nouvelles sources d'énergie et de carburant fondées sur l'hydrogène qui nous procureront des combustibles renouvelables et moins polluants", a déclaré le ministre Lunn. Le moment est venu de trouver des solutions qui répondent à nos défis énergétiques et environnementaux et qui créent un avantage concurrentiel pour notre pays."

Outre le Portail des piles à combustible et de l'hydrogène mentionné dans l'annonce d'aujourd'hui, cette grappe a donné naissance à une installation de recherche de classe mondiale au CNRC qui travaillera avec tous les grands acteurs du développement et de l'utilisation des piles à combustible au Canada; les travaux ont aussi débuté pour la construction d'une salle à atmosphère contrôlée pour les essais des technologies de l'hydrogène, le seul laboratoire public en son genre en Amérique du Nord; et la région de Vancouver est maintenant reconnue comme un chef de file mondial de l'assemblage des électrodes à membrane et de la recherche et de la modélisation dans le domaine des membranes et des catalyseurs.

Des entreprises innovatrices ont aussi fait des progrès notables dans la commercialisation de solutions axées sur l'hydrogène et les piles à combustible. Ainsi, l'entreprise vancouvéroise MagPower a obtenu 22 millions de dollars pour commercialiser sa pile à combustible au magnésium basée sur un catalyseur mis au point au CNRC; Plug Power, une entreprise qui a essaimé récemment de l'Installation de partenariat industriel du CNRC, est reconnue comme un leader du marché des élévateurs à fourche; et plusieurs entreprises locales ont établi des partenariats pour devenir elles aussi des chefs de file dans la commercialisation des technologies des piles à combustible sur des marchés spécialisés.

"Cette initiative de grappe technologique illustre comment le CNRC, en privilégiant la recherche en collaboration avec des partenaires des secteurs public et privé, contribue à ce que la commercialisation de technologies des piles à combustible et de l'hydrogène plus respectueuses de l'environnement devienne de plus en plus une réalité au Canada, a déclaré Pierre Coulombe, président du CNRC. L'impact que ces technologies auront sur notre environnement et notre économie est colossal."

Les grappes technologiques reposent sur de vastes partenariats entre l'industrie, les universités et tous les ordres de gouvernement au sein d'une même collectivité et visent à créer un avantage concurrentiel pour le Canada grâce à la recherche et à l'innovation. Ces partenariats en S-T positionnent les collectivités pour attirer de nouveaux talents, encourager les investissements et stimuler l'activité économique.

En plus des six initiatives de développement de grappes technologiques du Centre et de l'Ouest du Canada, le CNRC est aussi le fer de lance d'autres initiatives qui ont vu le jour d'un bout à l'autre du Canada : Infrastructures durables à Regina; Technologies de l'information et affaires électroniques à Fredericton et Moncton; Sciences de la vie à Halifax; Sciences nutritionnelles et de la santé à Charlottetown; et Technologies océaniques à St. John's.


FICHE D'INFORMATION

VANCOUVER - INITIATIVE DE DEVELOPPEMENT DE GRAPPE TECHNOLOGIQUE DANS LE SECTEUR DES TECHNOLOGIES DES PILES A COMBUSTIBLE ET DE L'HYDROGENE

A propos de la grappe technologique de Vancouver

Répondre aux besoins énergétiques du monde tout en préservant l'environnement est une des priorités de la stratégie fédérale en science et en technologie. Le développement et la commercialisation de technologies de piles à combustible et de l'hydrogène dans la région de Vancouver sont à la base du processus qui permettra de relever ce défi. La région de Vancouver est d'ores et déjà le siège du groupe le plus évolué d'entreprises et d'organisations vouées au développement de technologies liées aux piles à combustible et à l'hydrogène. D'ici 2016 - alors que, selon les spécialistes, la valeur globale annuelle de ce marché s'élèvera à plus de 8,4 billion de dollars - c'est grâce aux investissements stratégiques précoces du CNRC que la grappe de Vancouver aura pu saisir une part importante de ce marché.

Même s'il existe des centres de recherche sur les piles à combustible ailleurs au Canada, Vancouver demeure à l'échelle nationale la plaque tournante des activités de R-D d'avant-garde, puisque près de 75 % des quelque 2 000 emplois canadiens dans ce domaine y sont concentrés.

Faits et chiffres

- La valeur du marché mondial des piles à combustible devrait atteindre 8,4 billions de dollars US d'ici 2016.

- En 2006, le chiffre d'affaires des entreprises canadiennes du secteur des piles à combustible atteignait 133 millions de dollars.

- Plus de 75 % des quelque 2 000 personnes travaillant dans le domaine de la R-D sur les piles à combustible au Canada sont concentré à Vancouver.

- En 2006, plus de 200 millions de dollars dans des activités de R-D.

Commercialisation concertée des résultats de la recherche

L'objectif central du CNRC consiste à maintenir le leadership du Canada dans le domaine en émergence de la R-D sur les piles à combustible et l'hydrogène, et dans la commercialisation des découvertes qui en sont issues. Pour atteindre cet objectif, le CNRC a appuyé l'établissement de la Carte routière canadienne sur la commercialisation des piles à combustible, une initiative fédérale qui a rassemblé une quarantaine d'intervenants dans le but de cerner les possibilités dans ce domaine et d'élaborer une éventuelle stratégie de commercialisation des technologies. Le nombre d'organisations qui se sont associées au CNRC pour mettre des technologies d'avant-garde sur le marché a doublé, portant le total à 19 collaborations avec des entreprises, 14 partenariats avec des universités et 10 projets internationaux.

Le CNRC a également resserré les liens qui l'unissaient à trois universités de la région afin de contribuer au développement et au recrutement de talents pour l'industrie locale, d'établir des consortiums dans le secteur de l'hydrogène et des piles à combustible et de miser sur les ressources présentes de manière à créer un avantage du savoir pour la région et le Canada.

Montrer la voie

L'Autoroute de l'hydrogène (Hydrogen HighwayMC) de la Colombie-Britannique, projet mené par Hydrogène et Piles à combustible Canada et par l'Alliance canadienne sur les piles à combustible dans les transports de RNCan, fait partie intégrante de la stratégie de la grappe des piles à combustible du CNRC. Perçue comme l'une des principales attractions des Jeux olympiques et des Jeux paralympiques d'hiver de 2010, l'Autoroute de l'hydrogène reliera l'aéroport de Vancouver à Whistler. L'Institut d'innovation en piles à combustible du CNRC comptera parmi les sept stations d'hydrogène de l'Autoroute où on offrira le ravitaillement en hydrogène ainsi que la démonstration de projets dans le secteur des transports, des piles à combustible stationnaires et des micropiles à combustible.

Une occasion unique pour les PME

Dans le cadre de ses investissements stratégiques dans la recherche sur les piles à combustible, le CNRC exploite un laboratoire public d'essais de pointe sans égal en Amérique du Nord. On y trouve notamment une salle à atmosphère contrôlée pour les technologies de l'hydrogène où l'on peut simuler des conditions climatiques extrêmes, allant d'un environnement polaire à un environnement tropical - ce qui permet aux petites et moyennes entreprises (PME) de tester des concepts originaux de piles à combustible et de perfectionner leurs produits en vue de les commercialiser, et complète les investissements du secteur privé en recherche et développement.

Démonstration des progrès

Au début de 2008, un centre de démonstration et d'exposition des nouvelles technologies qui met en vedette les réalisations de classe mondiale de l'industrie canadienne de l'hydrogène et des piles à combustible, a officiellement ouvert ses portes. Le Portail de l'hydrogène et des piles à combustible, situé à l'Institut d'innovation en piles à combustible du CNRC à Vancouver, est né d'un partenariat public-privé entre le CNRC, Ressources naturelles Canada, Industrie Canada, le gouvernement de la C.-B. et Hydrogène et piles à combustible Canada (l'association industrielle de ce secteur). Ce centre offre aux visiteurs la possibilité d'observer des projets de démonstration des technologies des piles à combustible et de l'hydrogène et est le siège de l'Autoroute de l'hydrogène (Hydrogen HighwayMC) et du Vancouver Fuel Cell Vehicle Program. Il est primordial de mieux faire connaître l'importance des technologies des piles à combustible et de l'hydrogène.

Initiatives de développement de grappes technologiques du CNRC

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) a relevé le défi que s'est imposé le gouvernement du Canada de réaliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada. A cette fin, le CNRC s'associe à des universités, des entreprises et des organismes relevant de tous les ordres de gouvernement pour stimuler le développement de grappes technologiques dynamiques dans plusieurs collectivités du pays. En encourageant les activités de R-D de calibre mondial dans le but de créer des avenues de développement économique, les installations de recherche et le personnel hautement qualifié du CNRC contribuent aussi à stimuler l'innovation communautaire. De tous ces efforts émergent un savoir, des compétences, des partenariats et des débouchés commerciaux qui correspondent aux priorités des Canadiens et de la population mondiale, et qui mènent à la création d'innovations en santé et de technologies de pointe susceptible de rehausser le mieux-être collectif, et d'approfondir la réflexion sur de nouvelles solutions dans le domaine de l'énergie, du transport et de l'environnement.

www.nrc-cnrc.gc.ca

Renseignements

  • Conseil national de recherches
    Leslie Meerburg
    Relations avec les médias
    613-990-1572
    613-302-1225
    leslie.meerburg@cnrc-nrc.gc.ca
    ou
    Conseil national de recherches
    Michelle Gagnon
    Agente de communication
    604-221-3099
    Michelle.Gagnon@cnrc-nrc.gc.ca
    ou
    Ressources naturelles Canada (Ottawa)
    Cabinet du ministre
    Bernadette Murphy
    Directeur par intérim des communications
    613-996-2007