Environnement Canada

Environnement Canada

20 mars 2009 17h44 HE

Le gouvernement du Canada investit 4,5 millions de dollars dans les réserves canadiennes et mondiales d'eau douce

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 mars 2009) - L'honorable Jim Prentice, ministre de l'Environnement, a annoncé aujourd'hui que le Canada investira 2,5 millions de dollars sur cinq ans pour appuyer le Programme de l'eau du Système mondial de surveillance continue de l'environnement (GEMS) du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). Cette initiative internationale sur les sciences de l'eau vise à mieux comprendre les enjeux liés à la qualité des eaux intérieures dans le monde. Les 2,5 millions de dollars versés par Environnement Canada permettront d'élargir le Programme de l'eau du GEMS en ajoutant des activités de gestion de la qualité des données, d'évaluation de la qualité de l'eau et de renforcement des capacités (en offrant aux pays les moins avancés de la formation et des conseils sur l'établissement de programmes d'échantillonnage de l'eau). Ces fonds s'ajoutent à l'appui de base fourni chaque année au Programme par Environnement Canada.

De plus, Lynne Yelich, ministre d'Etat à Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (DEO) tente de présenter l'Ouest canadien en tant que chef de file national et international de la technologie et de l'innovation en matière de ressources hydriques. Pour ce faire, DEO travaille en étroite collaboration avec les universités de Lethbridge et de la Saskatchewan pour mettre en oeuvre toutes les étapes du processus de diligence raisonnable afin d'obtenir un investissement de jusqu'à 2 millions de dollars du gouvernement fédéral en appui à une initiative technologique concernant les ressources hydriques.

"Je suis heureux d'annoncer que le Canada, qui abrite la troisième réserve d'eau douce en importance au monde, continuera d'appuyer cet important programme international, a déclaré le ministre Prentice. Grâce à ces investissements totalisant 4,5 millions de dollars, nous assumons un rôle de chef de file dans la préservation de la qualité de l'eau au Canada et ailleurs dans le monde. Je suis fier que nous poursuivions depuis 30 ans notre tradition de collaboration avec les Nations Unies en appui au Programme de l'eau du GEMS."

Le Programme de l'eau du GEMS fournit de l'information fondée sur des données probantes quant à l'état et à l'évolution de la qualité des eaux intérieures dans le monde. Cette information est nécessaire à la gestion durable des réserves mondiales d'eau douce. Les activités liées au GEMS, qui comprennent notamment des évaluations de la qualité de l'eau douce des lacs et des rivières, la tenue d'une base de données sur la qualité de l'eau dans le monde et la gestion d'un réseau international des pays participants, appuient les évaluations environnementales menées dans le monde, la gestion des ressources hydriques et le processus décisionnel en matière d'économie et d'environnement.

"Les répercussions du changement climatique, combinées à la croissance de la population, de l'agriculture et de la demande industrielle, exercent des pressions de plus en plus grandes sur les réserves mondiales d'eau douce. La façon dont nous gérerons, au cours des prochaines années et décennies, les ressources hydriques intérieures de partout dans le monde sera donc essentielle à l'atteinte des objectifs du Millénaire pour le développement et des cibles de réduction de la pauvreté établis par les Nations Unies, a déclaré M. Achim Steiner, secrétaire général adjoint des Nations Unies et directeur général du PNUE. De solides recherches scientifiques sont à la base de l'élaboration de politiques judicieuses et, en ce qui a trait à l'eau potable, le GEMS forme l'un des éléments clés de cette base et ainsi l'une des principales contributions à la progression du développement durable. J'aimerais donc remercier le gouvernement du Canada pour le soutien continu qu'il apporte au GEMS et pour sa détermination à fournir des évaluations rigoureuses sur l'état et l'évolution de la qualité des rivières et des lacs de partout dans le monde."

Plus de 100 pays participent au Programme de l'eau du GEMS, de même que plusieurs organismes des Nations Unies et d'autres organisations. Nombre d'entre eux participent en communiquant l'information qu'ils recueillent sur la qualité de l'eau et d'autres données pouvant être compilées aux fins des évaluations menées à l'échelle régionale ou mondiale.

Le Programme de l'eau du GEMS est basé à l'Institut national de recherche sur les eaux situé à Burlington (Ontario), lequel héberge le Centre de collaboration du Programme de l'eau du GEMS depuis 1978.

Also available in English

Renseignements

  • Bureau du ministre de l'Environnement
    Frédéric Baril
    Attaché de presse
    819-997-1441
    ou
    Environnement Canada
    Relations avec les médias
    819-934-8008
    1-888-908-8008
    www.ec.gc.ca