Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

29 août 2011 15h30 HE

Le gouvernement du Canada investit dans la R et D axée sur la prochaine génération d'automobiles

SURREY, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 29 août 2011) - Les conducteurs canadiens tireront parti des travaux de recherche visant à mettre au point de nouvelles technologies pour l'industrie automobile canadienne, dont un système pour la régulation thermique de blocs-batteries de véhicules hybrides, des systèmes plus efficaces pour la production de roues, des convertisseurs catalytiques qui améliorent la performance, une technologie de piles à combustible perfectionnée ainsi que des améliorations en matière de conception et d'ergonomie dans la construction d'automobiles.

L'honorable Gary Goodyear, ministre d'État (Sciences et Technologie), était accompagné aujourd'hui par Nina Grewal, députée fédérale de Fleetwood-Port Kells, et Suzanne Fortier, présidente du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), afin d'annoncer cinq nouveaux projets appuyés par le Partenariat automobile du Canada (PAC).

« Le gouvernement investit dans la recherche et développement avec l'industrie automobile canadienne pour faire en sorte que les entreprises de ce secteur continuent de croître, de créer des emplois et d'accroître la compétitivité du pays à l'échelle internationale. Ces projets permettront de mettre au point de nouvelles technologies et de les commercialiser au profit des Canadiens », a déclaré le ministre Goodyear.

Les partenariats universités-industrie recevront plus de 16 millions de dollars à l'appui de leurs projets, soit 6,5 millions par l'intermédiaire du PAC et près de 10 millions sous forme de contributions de l'industrie et d'autres sources. Deux projets de la Simon Fraser University seront menés en partenariat avec Future Vehicle Technologies et Ballard Power Systems. La University of British Columbia travaillera en collaboration avec Canadian Autoparts Toyota Inc. La University of Alberta fera équipe avec Vida Holdings Incorporated. La McMaster University collaborera avec le United States Council for Automotive Research. Ces partenariats seront appuyés par le CRSNG et la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI).

« La collaboration entre les chercheurs canadiens et l'industrie donne naissance à des technologies nouvelles qui contribuent à assurer la viabilité de l'industrie automobile. Les projets appuyés grâce au Partenariat automobile du Canada aident par ailleurs à attirer, à former et à maintenir en poste les travailleurs hautement qualifiés dont nous avons besoin pour garantir la vigueur et la résilience de l'économie », a souligné Suzanne Fortier, présidente du CRSNG.

« En travaillant en équipe dans des installations ultramodernes, les chercheurs et leurs partenaires du secteur privé aideront à faire reconnaître le Canada comme chef de file mondial de l'innovation dans l'industrie automobile. C'est grâce à ce type d'étroites collaborations que l'on crée des véhicules plus sûrs, plus écologiques et plus intelligents pour les Canadiens », a ajouté Gilles G. Patry, président-directeur général de la FCI.

Annoncé par le gouvernement du Canada en avril 2009, le Partenariat automobile du Canada est une initiative de 145 millions de dollars sur cinq ans qui appuie la R et D coopérative afin d'aider l'industrie automobile canadienne à innover davantage. Comme il s'agit d'une initiative axée sur l'industrie, les constructeurs de véhicules automobiles jouent un rôle clé en apportant un appui financier et des contributions en nature essentielles pour assurer le succès des projets de recherche. Les projets déjà appuyés par le PAC visent à trouver des moyens d'accélérer l'adoption généralisée des véhicules électriques, à perfectionner des technologies de moteurs diesel et au gaz naturel et à mettre au point un système de stockage et de réutilisation de l'énergie thermique perdue qui serait utilisé à bord des véhicules.

Le CRSNG est un organisme fédéral qui aide à faire du Canada un pays de découvreurs et d'innovateurs au profit de tous les Canadiens. Il appuie quelque 30 000 étudiants de niveau postsecondaire et stagiaires postdoctoraux dans leurs études supérieures. Le CRSNG fait la promotion de la découverte en offrant un appui financier à plus de 12 000 professeurs chaque année et favorise l'innovation en incitant plus de 1 500 entreprises canadiennes à investir dans les projets de recherche des établissements postsecondaires et à y participer.

La FCI s'efforce d'accroître notre capacité à mener des projets de recherche et de développement technologique de calibre mondial dont bénéficient les Canadiens en investissant dans des installations et de l'équipement de pointe des universités, des collèges, des hôpitaux de recherche et des établissements de recherche sans but lucratif.

Document d'information

Partenariat automobile du Canada

Le Partenariat automobile du Canada (PAC) est une initiative de 145 millions de dollars sur cinq ans qui vise à appuyer les activités de recherche et développement coopérative au profit de l'industrie canadienne de l'automobile en misant sur des partenariats entre l'industrie, le milieu universitaire et le Conseil national de recherches Canada.

Le PAC est financé par les partenaires suivants :

  • le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) (85 millions de dollars);
  • le Conseil national de recherches Canada (CNRC) (30 millions de dollars);
  • la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) (15 millions de dollars);
  • le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) (5 millions de dollars);
  • le Programme de chaires d'excellence en recherche du Canada (CERC) (10 millions de dollars).

Domaines de recherche

Un groupe de travail sur l'industrie automobile a orienté l'élaboration du partenariat, en déterminant, entre autres, les priorités de recherche, groupées selon trois thèmes stratégiques. La recherche appuyée doit s'inscrire dans au moins l'un des trois domaines suivants :

  • l'amélioration de la performance environnementale de l'automobile et la réduction de son empreinte écologique;
  • la voiture intelligente;
  • la fabrication de la prochaine génération.

Pour en savoir plus sur le Partenariat automobile du Canada, rendez-vous à www.apc-pac.ca.

Les nouveaux projets appuyés par le Partenariat automobile du Canada sont présentés ci-dessous.

Projet : Integrated, Intelligent Energy Management Systems for Hybrid Electric Vehicles
Partenaires : Simon Fraser University et Future Vehicle Technologies
Investissement du PAC : 798 906 $(par l'intermédiaire du CRSNG et de la FCI)

L'industrie automobile considère que les véhicules hybrides électriques (VHE) sont l'option la plus viable en matière de systèmes de propulsion. Ils offrent toute une gamme d'améliorations, notamment la consommation de carburant la plus économique, la possibilité de recharge sur le réseau électrique, une réduction des émissions et une amélioration du rendement énergétique. Le but du projet consiste à mettre au point des systèmes de régulation thermique efficaces pour réduire le coût et le poids des VHE et assurer leur fonctionnement de longue durée sans problèmes tout en améliorant leur efficacité.

Ce projet s'inscrit dans la foulée d'une collaboration entre la Simon Fraser University et Future Vehicle Technologies, une entreprise active en recherche et développement qui se spécialise dans le développement de VHE. Les résultats obtenus et l'expérience acquise grâce au projet proposé permettront de développer des outils de conception technique ainsi que de nouveaux systèmes efficaces pour la gestion de l'énergie conçus expressément pour les VHE afin d'aider les entreprises de l'industrie automobile canadienne comme Future Vehicle Technologies.

Projet : Development of the Next Generation Heavy Duty (Bus) Fuel Cells with Enhanced Durability
Partenaires : Simon Fraser University et Ballard Power Systems
Investissement du PAC : 4 051 075 $(par l'intermédiaire du CRSNG)

Les autobus à pile à combustible offrent une solution propre et silencieuse à faibles émissions pour les services de transport urbain. Selon la source d'hydrogène, la réduction des émissions de dioxyde de carbone se chiffre entre 60 et 100 p. 100 par rapport à la technologie des moteurs diesel actuelle tout en assurant une conduite et une flexibilité similaires. Le programme de recherche proposé vise à perfectionner la pile à membrane échangeuse de protons, qui limite actuellement la durabilité et la vie utile des modules de piles à combustible et des systèmes de propulsion électrique hybride pour les autobus urbains.

Avec l'appui du PAC, les partenaires souhaitent améliorer la technologie afin d'accroître la durabilité des modules de piles à combustible sans pour autant diminuer la fonctionnalité ou augmenter les coûts. Le projet réunit une équipe de recherche multidisciplinaire composée de spécialistes du milieu universitaire et industriel de Ballard Power Systems, de la Simon Fraser University et de la University of Victoria, qui travaillent en étroite collaboration.

Projet : Next Generation Water-Cooled Low-Pressure Die for the Production of Automotive Wheels
Partenaires : University of British Columbia et Canadian Autoparts Toyota Inc. (CAPTIN)
Investissement du PAC : 726 859 $(par l'intermédiaire du CRSNG et de la FCI)

La University of British Columbia et CAPTIN uniront leurs efforts pour développer une coquille sous basse pression refroidie par eau à la fine pointe destinée à la production de roues d'automobile. Le projet vise à mettre au point les dispositifs de refroidissement par eau qui seront placés à des endroits stratégiques à l'intérieur de la coquille afin de refroidir rapidement la roue pour contrôler rigoureusement le processus de solidification et éliminer ainsi la formation de vides.

Des outils de calcul évolués seront mis au point à partir de progiciels commerciaux et de codes internes pour concevoir les dispositifs de refroidissement et déterminer l'emplacement optimal au sein de la structure de la coquille ainsi que le moment où ils seront mis en marche et à l'arrêt. Des outils d'analyse du transfert thermique, de la tension thermique et du transfert thermique inversé seront développés et utilisés au cours du projet. L'objectif global consiste à concevoir un système de coquille à la fine pointe qui permettra d'obtenir un rendement de la production et des coûts d'exploitation comparables par rapport à la technologie de coquille refroidie par air classique.

Projet : Development of a Multi-Chamber Catalytic Converter
Partenaires : University of Alberta et Vida Holdings Inc.
Investissement du PAC : 180 629 $(par l'intermédiaire du CRSNG)

Les préoccupations suscitées par les polluants dans les gaz d'échappement des véhicules ont abouti au développement du convertisseur catalytique, composant essentiel des systèmes d'épuration de ces gaz. La période dite de démarrage à froid constitue l'un des principaux sujets de préoccupation, car le convertisseur se trouve alors au-dessous de sa température d'amorçage et l'épuration des émissions est faible. Comme la majorité des gaz d'échappement sont émis pendant cette période pour de nombreux trajets en automobile, toute méthode permettant de raccourcir cette période avant l'allumage améliorera la performance.

Le convertisseur catalytique multichambres constitue le principal concept qui sera exploré dans le cadre du projet. Il s'agit d'une modification relativement simple de la conception actuelle selon laquelle on introduit de fines couches de matériau isolant de façon concentrique dans la structure alvéolaire en céramique. Ces couches modifient les caractéristiques thermiques de la structure alvéolaire et interrompent le flux de chaleur de l'intérieur vers l'extérieur de la céramique, ce qui accroît l'absorption thermique du convertisseur catalytique tout en réduisant le temps nécessaire pour atteindre la température d'amorçage. Toute amélioration, même mineure, au chapitre de la rétention d'énergie pourrait se traduire par une réduction appréciable des émissions pendant cette période critique.

Projet : Improving Automotive Manufacturing Design and Ergonomics through Work Simulation and Digital Human Modelling
Partenaires : McMaster University et United States Council for Automotive Research (USCAR)
Investissement du PAC : 798 625 $(par l'intermédiaire du CRSNG)

L'ergonomie est la science qui consiste à concevoir le travail en fonction des capacités d'un travailleur de manière à prévenir les blessures. Pendant de nombreuses années, un travailleur devait se blesser avant que l'on ait recours à l'ergonomie pour déterminer les améliorations à apporter dans le milieu de travail. Dernièrement, plusieurs grandes entreprises ont commencé à utiliser les technologies numériques de modélisation humaine et les simulations de tâches par ordinateur pour effectuer une évaluation ergonomique des tâches avant qu'elles existent dans la réalité. Grâce à cette technologie, les ergonomistes peuvent placer un modèle humain numérique (c.-à-d. un avatar) dans des environnements virtuels de conception et de fabrication assistées par ordinateur. Il est possible d'effectuer différentes analyses virtuelles pour prédire l'efficacité et le risque de blessure associés à la disposition d'un poste de travail et la plupart de ces progiciels permettent de prédire la posture, la portée, la ligne de vision et les contraintes articulaires. Tout indique que ce processus pourrait s'avérer extrêmement rentable.

Les travaux de recherche proposés visent à réduire les troubles musculosquelettiques en milieu de travail et à améliorer l'efficacité du cycle de conception et de lancement de la construction automobile.

Le partenariat établi avec USCAR tire parti de l'expertise des trois grands constructeurs nord-américains (Ford, General Motors et Chrysler). USCAR fournit le cadre qui permet à ces entreprises de collaborer à des projets de R et D préconcurrentielle. De plus, ces entreprises feront appel à leurs installations canadiennes dans le cadre de ce projet.

Renseignements

  • Gary Toft, Directeur des communications
    Cabinet de l'honorable Gary Goodyear
    Ministre d'Etat (Sciences et Technologie)
    613-943-7599

    Relations avec les médias
    Industrie Canada
    613-943-2502

    Danielle Nasrallah
    Gestionnaire/I, Affaires publiques
    Conseil de recherches en sciences naturelles
    et en génie du Canada
    613-996-3861
    media@nserc-crsng.gc.ca

    Yves Melanson
    Coodonnateur, Relations avec les médias
    Fondation canadienne pour l'innovation
    613-996-3160
    yves.melanson@innovation.ca