Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

25 mars 2011 12h35 HE

Le gouvernement du Canada investit dans les emplois et la croissance des collectivités

De nouveaux partenariats de recherche entre des collèges et des collectivités appuient la reprise économique du Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 25 mars 2011) - Par l'entremise du Programme d'innovation dans les collèges et la communauté (CCI), le gouvernement du Canada appuiera des projets de recherche appliquée dans onze collèges communautaires qui collaborent avec des entreprises afin de développer des technologies énergétiques non polluantes, perfectionner des innovations culinaires et élaborer des outils pour les professionnels de la santé. L'honorable Gary Goodyear, ministre d'État (Sciences et Technologie), a annoncé aujourd'hui de nouveaux partenariats entre des collèges et des entreprises qui contribueront à créer et à promouvoir une vaste gamme de technologies de pointe, ainsi qu'à commercialiser les innovations.

« Les projets appuyés dans le cadre du Programme d'ICC contribuent à créer des emplois, à améliorer la qualité de vie des Canadiens et à renforcer l'économie, a affirmé le ministre Goodyear. Ces nouveaux partenariats permettront aux collectivités d'accueil de bénéficier d'une formation axée sur des compétences, feront en sorte que les collèges canadiens deviennent une destination de choix pour des chercheurs très talentueux et permettront aux entreprises dans ces collectivités d'avoir accès aux connaissances et aux ressources dont elles ont besoin pour innover. »

Les 14 projets annoncés aujourd'hui ont été retenus à des fins de financement à l'issue d'un concours fondé sur l'évaluation par les pairs. Ils recevront en tout plus de 18 millions de dollars sur une période d'au plus cinq ans. Cette annonce fait suite aux autres investissements annoncés dans le cadre du Programme d'ICC en 2009 et en 2010. L'investissement total effectué dans le cadre du programme jusqu'à présent s'élève à 98 millions de dollars afin d'appuyer 59 projets réalisés dans 45 collèges. Cette initiative de collaboration est administrée conjointement par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

« Le Programme d'ICC appuie l'innovation dans les collectivités en favorisant la collaboration entre l'industrie et les établissements d'enseignement postsecondaire, a affirmé Suzanne Fortier, présidente du CRSNG, qui administre le Programme d'ICC. Lorsque les entreprises et les collèges collaborent, tout le monde y gagne : des emplois sont créés, l'industrie prend de l'expansion et les collectivités prospèrent. »

Le CRSNG est un organisme fédéral qui aide à faire du Canada un pays de découvreurs et d'innovateurs, au profit de tous les Canadiens. Il appuie quelque 30 000 étudiants de niveau postsecondaire et stagiaires postdoctoraux dans leurs études supérieures. Le CRSNG fait la promotion de la découverte en offrant un appui financier à plus de 12 000 professeurs chaque année et favorise l'innovation en incitant plus de 1 500 entreprises canadiennes à investir dans les projets de recherche des établissements postsecondaires et à y participer.

Le document d'information comprend plus de renseignements sur le Programme d'ICC et sur les 14 projets financés.

Document d'information

Programme d'innovation dans les collèges et la communauté

Le Programme d'innovation dans les collèges et la communauté (ICC) est administré par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) en collaboration avec les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH).

Quatre types de subventions sont offertes dans le cadre du Programme d'ICC :

1) Les subventions de renforcement de l'innovation (RI) du Programme d'ICC visent à accroître l'innovation à l'échelle communautaire et régionale en permettant aux collèges canadiens de renforcer leur capacité de travailler avec des entreprises industrielles locales, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME). Les subventions de RI appuient les coûts directs associés à la recherche appliquée et les collaborations qui favorisent la commercialisation, le transfert de technologie ainsi que l'adaptation et l'adoption de technologies nouvelles. La valeur maximale des subventions pour les deux premières années est de 100 000 $ par année et de 500 000 $ pour les années subséquentes.

2) Les subventions de recherche et développement appliquée (RDA) visent à offrir aux entreprises établies au Canada l'accès à des connaissances, à une expertise et aux capacités dans les collèges canadiens, et à former des étudiants pour qu'ils acquièrent les compétences techniques essentielles requises par les entreprises. Les subventions de RDA appuient des projets court terme et à petite échelle dont la durée peut varier de six mois à trois ans. Les entreprises partenaires et le CRSNG partagent les coûts directs des projets. Un projet appuyé par une subvention de RDA peut se situer à n'importe quel point de la gamme des activités de R et D, pourvu qu'il respecte le mandat de recherche, de formation et de transfert de technologie du collège visé. Il existe trois niveaux de subventions de RDA : les subventions inférieures 25 000 $ par année; les subventions d'au plus 75 000 $ par année; et les subventions supérieures à 75 000 $ par année.

3) Les subventions d'outils et d'instruments de recherche appliquée (OIRA) visent à appuyer l'achat d'appareils et d'installations de recherche afin de favoriser et d'améliorer la capacité des collèges d'entreprendre des travaux de recherche appliquée ainsi que des activités d'innovation et de formation en collaboration avec des entreprises locales. Les subventions d'OIRA, d'une durée d'un an, appuient l'achat d'appareils de recherche appliquée qui coûtent entre 7 000 $ et 150 000 $.

4) Les subventions d'établissement de centres d'accès à la technologie (ECAT) appuient les activités de base des centres mis sur pied par les collèges pour répondre aux besoins des entreprises locales en matière de recherche appliquée et d'innovation. Les subventions d'ECAT aident les entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME), à devenir plus productives et novatrices en leur facilitant l'accès à l'expertise, à la technologie et aux appareils des collèges. Les PME participantes, qui mettent ainsi à profit les capacités des collèges, devraient renforcer leur productivité, leur compétitivité et leur capacité d'innovation. Il s'agit de subventions renouvelables d'une durée de cinq ans et dont la valeur peut atteindre 350 000 $ par année.

Cinquante neuf projets dans 45 collèges au Canada, y compris les projets présentés dans le cadre de l'annonce d'aujourd'hui, reçoivent un appui du Programme d'ICC qui totalise 98 millions de dollars.

Les projets sont sélectionnés au cours d'un processus rigoureux d'évaluation par les pairs qui comprend l'évaluation des demandes par un Comité consultatif du secteur privé composé de dirigeants d'entreprises canadiennes du secteur de la R et D. Les 11 collèges retenus dans le cadre de ce concours du Programme d'ICC recevront au total plus de 18 millions de dollars sur une période d'au plus cinq ans, à partir de 2009-2010 jusqu'en 2014-2015.

Projets appuyés en 2010 par le Programme d'ICC

1) Subventions de RI

Algonquin College (Ottawa, Ontario) : Le Full Spectra Centre (FSC) de l'Algonquin College exploitera les forces de la région d'Ottawa dans les domaines des technologies de l'information et des communications (TIC) et de la photonique. Les projets du FSC permettront au collège de travailler en collaboration avec des partenaires de l'industrie en recherche appliquée en vue de résoudre des problèmes concrets, d'élargir les marchés, d'élaborer de nouveaux produits et de réduire les délais de mise en marché. En faisant participer des étudiants du collège aux projets, le FSC offrira des occasions pratiques d'apprentissage, fera mieux correspondre les programmes de formation du collège aux besoins de l'industrie et stimulera la création d'emplois et la croissance économique dans la région d'Ottawa.

Partenaires du projet :

  • B-Con Engineering Inc.

  • EION Inc.

  • Nitec Software Inc.

  • EcoVu Analytics Inc.

  • Triacta Power Inc.

  • TELUS Corporation

  • Biosign Technologies Inc.

  • Haycore Canada Inc.

  • CATA Alliance

Cégep de Lanaudière (Lanaudière, Québec) : Le Cégep de Lanaudière cherche à accroître la capacité de recherche appliquée et à développer l'expertise particulière liée au design durable. La subvention de RI appuiera trois projets : 1) la réduction de l'incidence environnementale des opérations de revêtement en poudre pour l'aluminium et l'acier; 2) la création d'un référentiel québécois en design durable à l'intention de PME manufacturières du secteur du meuble; et 3) une approche en design durable pour intégrer l'après-vie d'un produit au moment de sa conception. Ce projet favorisera l'établissement de relations productives entre les professeurs de différents départements, entre les intervenants de différentes disciplines du design et entre le collège et les PME manufacturières régionales.

Cégep de Lévis-Lauzon (Lévis, Québec): Le Cégep de Lévis-Lauzon et son centre de transfert de technologie appelé le Centre de robotique et de vision industrielles (CRVI) sont devenus d'importants intervenants au chapitre du développement économique régional. Le CRVI œuvre dans plusieurs domaines de la vision artificielle, de la robotique et de l'automatisation. Grâce à une équipe multidisciplinaire, la réalisation de ce projet permettra d'apporter un appui global aux entreprises novatrices œuvrant dans le domaine de la vidéosurveillance intelligente et de l'analyse vidéo.

Partenaires du projet :

  • Institut national d'optique

  • LTI Informatique et génie

  • Beaulieu Consultant en gestion de projets R&D inc.

  • 1001-Vision inc.

  • Gentec Inc.

  • Telops Inc.

  • Réseau photonique du Québec

  • Recherche et développement pour la défense Canada – Valcartier

Cégep de Victoriaville (Victoriaville, Québec) : Le projet du Cégep de Victoriaville vise à mettre au point des technologies et des procédés utiles pour les entreprises agricoles biologiques. Les retombées anticipées sont nombreuses : une amélioration de la productivité et, par conséquent, de la rentabilité des fermes biologiques, une diminution de l'incidence négative de l'agriculture sur l'environnement et une augmentation de l'offre des produits biologiques locaux.

Partenaires du projet :

  • Ville de Victoriaville

  • Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ)

  • Comptoir Agricole Sabrevois Inc.

  • FORUM, journal agricole, agroalimentaire et forestier

  • Fermes suivantes : Ferme Anabel, Ferme A. Courchesne et R. Cloutier, Ferme Ninon Delude, Ferme Viandes Rheintal, Ferme Germado, Ferme Berg, Ferme Louis d'Or, Ferme Roumer, Ferme Y. Lampron et fils, Ferme Fleuralic, Ferme Alain Ravenelle, Ferme Alain Baril, Ferme Champy, Ferme Janomamiré, Ferme l'Arche du Ruisseau, Ferme Campinipol, Ferme Jean-François Plasse, Ferme Laberceuse, Ferme Vallon des Sources

Centennial College (Toronto, Ontario) : Le projet Technology Solutions for Healthcare Management and Health Research and Promotion vise à mettre au point des technologies de communications qui répondent aux besoins des professionnels de la santé en information critique dans des situations où le facteur temps est important (p. ex., en route vers le lieu d'une urgence ou dans la salle d'opération). Les antécédents du Centennial College avec des partenaires industriels œuvrant dans le domaine des technologies de la santé jetteront de solides bases pour des activités de recherche soutenues, la mise au point et la commercialisation de la technologie.

Partenaires du projet :

  • OASYS Healthcare Inc.

  • Spongelab Interactive

  • Interdev Technologies

  • NexJ Systems Inc.

  • University of Algoma

Collège Shawinigan (Shawinigan, Québec) : Le projet du Collège Shawinigan vise à améliorer la performance de bioprocédés industriels grâce à l'utilisation de consortiums de plusieurs espèces de micro-organismes, dont l'action concertée est plus efficace que celle d'une seule espèce de micro-organismes. Deux applications industrielles ont été ciblées, soit le traitement des eaux usées et la biométhanisation à partir de matières résiduelles.

Partenaires du projet :

  • Biopterre – Centre de développement des bioproduits

  • Centre national en électrochimie et en technologies environnementales

  • Electrigaz

  • Bionest Technologies

  • Innu-Science Canada

  • Chaire de recherche industrielle en environnement et biotechnologie, Université du Québec à Trois-Rivières

  • Société d'aide au développement des collectivités (SADC) Centre-de-la-Mauricie

  • Consortium de recherche et innovations en bioprocédés industriels au Québec (CRIBIQ)

  • Innovation et développement économique de Trois-Rivières

  • Centre spécialisé en pâtes et papiers du Cégep de Trois-Rivières

  • Comité de diversification et de développement économique de Shawinigan, Ville de Shawinigan

  • Centre local de développement de Shawinigan

  • Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan

  • Institut de recherche en biotechnologie, Conseil national de recherches Canada

Durham College (Oshawa, Ontario) : Le Durham College s'attend à accroître progressivement sa collaboration avec des entreprises locales et des partenaires communautaires en vue de répondre aux besoins en énergie renouvelable. Dans le cadre du projet, des professeurs travailleront avec les partenaires de l'industrie afin 1) de commercialiser de nouvelles technologies dans le domaine des énergies renouvelables, 2) de sensibiliser l'industrie et des organismes communautaires et 3) d'élaborer des projets de recherche appliquée qui font appel à des technologies prometteuses. À long terme, les initiatives de recherche appliquée du collège, appuyées par le Programme d'ICC, auront une incidence sur le développement économique dans la région de Durham et les alentours en créant des emplois de haute qualité reposant sur le savoir-faire et l'innovation technologique.

Niagara College (Welland, Ontario) : Ce projet appuie la revitalisation de l'économie de la région de Niagara grâce à une entité spécialisée, le Niagara Food and Culinary Innovation Centre au Niagara College. Faisant fond sur les investissements dans des installations relatives aux technologies alimentaires et à la formation culinaire, le Centre acquerra un savoir-faire dans la réalisation de recherches appliquées dirigées par l'industrie dans les domaines de l'innovation dans les ingrédients crus, des technologies culinaires, de la recherche et développement de produits et des tests de préférence des consommateurs. Des concepts et des produits novateurs seront mis à l'essai dans un site de démonstration à grande échelle à Niagara Falls. Ces produits et innovations procureront des avantages économiques à l'industrie alimentaire, en plus de contribuer à la revitalisation du centre-ville grâce à des innovations culinaires.

Partenaires du projet :

  • Puratos Canada

  • Paris Crêpes Bistro

  • The Keefer Mansion Inn

  • The Cocoa Bean Shoppe

  • Druxy's and the Cheese Truckle

  • Taps Brewing Company Inc.

  • Mide Bistro

  • Grand Central Sports Bar and Grill

  • David Bankert Farms

  • Niagara Culinary Trail

  • Grape Growers of Ontario

  • Historic Niagara Development

  • Vineland Research and Innovation Centre

  • Downtown Niagara Falls Business Improvement Association

Southern Alberta Institute of Technology (Calgary, Alberta) – premier projet : Ce collège contribue à l'avancement de la technologie d'identification par radiofréquence (IRF) qui peut être utilisée pour rendre le suivi des biens et des inventaires plus précis dans un large éventail d'industries. La technologie crée un avantage commercial en aidant les entreprises à établir et à maintenir un avantage concurrentiel. Cet avantage devient encore plus important en période de ralentissement économique. Le RFID Application Development Lab (RAD Lab) du collège est doté des moyens nécessaires pour contribuer à l'examen, à l'expérimentation et à l'élaboration de nouvelles applications qui combleront diverses lacunes dans l'adoption de la technologie.

Partenaires du projet :

  • Confidex Ltd.

  • Livestock Identification Services Ltd.

  • Cisco Systems Inc.

  • Proxima RF Solutions Inc.

  • University of Calgary, Faculté de médecine vétérinaire

Southern Alberta Institute of Technology (Calgary, Alberta) – deuxième projet : Le vaste déversement de pétrole de BP dans le golfe du Mexique fait ressortir le besoin urgent de disposer de technologies énergétiques, environnementales et de l'eau efficaces, qui constituent une part importante des technologies énergétiques non polluantes. La très importante demande mondiale à l'égard des technologies énergétiques non polluantes constitue pour le Canada une occasion en or de devenir un chef de file mondial et de présenter des technologies de traitement de l'eau, depuis le déshuilage jusqu'au dessalement, pour la production durable d'énergie non classique (sables bitumineux) et de pétrole classique. Le Research Program in Produced-Water Treatment and Waste Water Remediation du Southern Alberta Institute of Technology répond au besoin de solutions technologiques locales. Cette recherche procurera de nombreux avantages et des résultats tangibles à l'industrie et à la société, comme une réduction de la consommation d'eau douce et une efficacité générale permettant de réduire l'empreinte énergétique.

Partenaires du projet :

  • Remote Waste LP

  • Earth Energy Resources Inc.

  • Saltworks Technologies Inc.

  • Toyo Canada Corporation

  • SLCC International Ltd.

  • Trilogy Environmental Systems Inc.

  • FilterBoxx Water and Environmental Corp.

  • Oil Sands Leadership Initiative

2) Subventions de RDA

Collège de Maisonneuve (Montréal, Québec) : En général, l'eau pure est utilisée dans les systèmes industriels de refroidissement, et des agents anticorrosifs sont ajoutés en vue de prévenir les dégâts aux conduites et aux citernes. Ces pratiques et agents seront bientôt interdits dans la région. Le projet du Collège de Maisonneuve vise à élaborer un processus qui éliminera efficacement ces agents des réservoirs d'eau pure.

Cégep de Trois-Rivières (Trois-Rivières, Québec) – premier projet : Le Groupe GDG Environnement – une entreprise qui utilise des méthodes de contrôle biologique pour lutter contre les organismes nuisibles – fait appel à l'expertise du Cégep de Trois-Rivières pour la fabrication d'un prototype viable sur le plan commercial pour le suivi des activités d'équipes sur le terrain. Basée sur l'utilisation d'un GPS, cette interface permettra l'entrée et la mémorisation d'évènements et d'activités sous forme de codes préétablis. Les données recueillies seront ensuite transférées dans un portail Web et analysées. Le Cégep de Trois-Rivières a le mandat de réaliser l'interface et les circuits électroniques associés.

Cégep de Trois-Rivières (Trois-Rivières, Québec) – deuxième projet : Ce projet de recherche et développement a comme objectif d'améliorer une nouvelle interface utilisée par les téléphones intelligents de type BlackBerry et iPhone pour la gestion des accusés de réception et la création des fonctions d'envoi et de confirmation de ces derniers. Par le développement d'algorithmes et de nouvelles interfaces, l'équipe de recherche vise à exploiter toute la capacité du réseau de RIM de manière à garantir au client un accusé de réception et plusieurs autres messages concernant l'état de nombreux types d'envois. Elle tentera de recréer la même réaction sur le iPhone, mais sans l'aide d'un réseau sécurisé comme celui de RIM.

Southern Alberta Institute of Technology (Calgary, Alberta) : Une entreprise locale fait appel au savoir-faire du Industrial Water and Waste Water Laboratory des services d'innovation et de recherche appliquée du Southern Alberta Institute of Technology pour construire un prototype de système hybride de dessalement de l'eau. Le prototype sera mis à l'essai dans les eaux côtières de diverses régions dans le monde. Le projet aidera une entreprise viable et rentable qui a pour vocation de fournir de l'eau de qualité élevée aux fins d'usage industriel et résidentiel grâce à des systèmes écologiques de traitement de pointe de l'eau.

Renseignements

  • Cabinet de l'honorable Gary Goodyear
    Ministre d'Etat (Sciences et Technologie)
    Steve Outhouse
    Directeur des communications
    613-943-7602
    ou
    Conseil de recherches en sciences naturelles
    et en génie du Canada
    Martin Leroux
    Agent des relations avec les médias
    613-943-7618
    media@nserc-crsng.gc.ca
    ou
    Industrie Canada
    Relations avec les médias
    613-943-2502