Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

28 juil. 2011 15h00 HE

Le gouvernement du Canada investit dans les meilleurs chercheurs canadiens pour faire progresser les connaissances sur des enjeux économiques, sociaux et culturels

Un accent sur les partenariats répond aux besoins des secteurs public, privé et sans but lucratif

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 28 juillet 2011) - L'honorable Gary Goodyear, ministre d'État (Sciences et Technologie), a annoncé un important investissement fédéral visant à faire progresser les connaissances en sciences humaines sur des enjeux économiques, sociaux et culturels ainsi qu'à établir des partenariats plus solides au sein des secteurs universitaire, public, privé et sans but lucratif. Ainsi, grâce à des subventions attribuées par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), des fonds totalisant quelque 121 millions de dollars appuieront plus de 1 700 projets entrepris par des chercheurs travaillant seuls, en équipe ou en partenariat.

« Le gouvernement du Canada reconnaît l'importance d'investir dans la recherche pour aider le Canada à demeurer à l'avant-garde de l'économie mondiale, indique M. Goodyear. La recherche financée améliorera la qualité de vie des Canadiens tout en aidant les universités à attirer et à garder au pays les meilleurs chercheurs du monde. »

L'annonce d'aujourd'hui porte sur une série de concours de subventions de recherche des programmes Savoir et Connexion du CRSH. Les projets de recherche financés appuient des sujets directement liés à l'amélioration de la prospérité, de la productivité et de la qualité de vie des Canadiens, notamment les médias numériques et l'innovation, l'économie, l'éducation, l'immigration, l'environnement, la sécurité alimentaire et les jeunes. Grâce à ces investissements, le CRSH appuie des nouveaux projets de recherche ou prolonge des partenariats existants.

« La recherche en sciences humaines porte sur les êtres humains : qui nous sommes, ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons. En améliorant les connaissances que nous avons de nous-mêmes et du monde qui nous entoure, et en partageant ces connaissances avec les gouvernements, les entreprises et les communautés de partout au pays, les chercheurs continuent de contribuer grandement à la prospérité et à la qualité de vie des Canadiens, a affirmé Chad Gaffield, président du CRSH. Ces investissements visent à s'assurer que les meilleurs chercheurs du Canada reçoivent l'appui dont ils ont besoin pour mener à bien leur recherche et partager leur savoir avec les personnes qui sauront en tirer profit. »

Grâce à ses programmes Savoir et Connexion, le CRSH permet d'atteindre les plus hauts niveaux d'excellence en recherche au Canada et favorise la collaboration ainsi que le partage des connaissances entre les disciplines, les universités et tous les secteurs de la société.

Voici certaines des questions abordées par les projets de recherche financés :

  • les partenariats visant à développer les nouveaux médias autochtones (Jason Lewis, Université Concordia);

  • les jeunes sans-abri qui quittent la rue (Jeff Karabanow, Dalhousie University);

  • l'amélioration du rendement et de l'engagement au travail par l'intermédiaire de programmes organisationnels et destinés aux employés (Arla Day, Saint Mary's University);

  • la réussite des entreprises familiales (Danny Miller, HEC Montréal);

  • la coopération internationale sur le contrôle des migrations internationales, entre souveraineté et protection des droits et libertés (François Crépeau, Université McGill);

  • les interventions visant à promouvoir le respect et l'amitié interethniques chez les enfants (Frances Aboud, Université McGill);

  • l'engagement scolaire des élèves du primaire issus de l'immigration (Isabelle Archambault, Université de Montréal);

  • la construction d'une expertise au sein des conseils d'administration en temps de remous financiers (Yves Gendron, Université Laval);

  • la gouvernance mondiale et la crise financière mondiale de 2008 (Tony Porter, McMaster University);

  • la Grande-Bretagne et les forces terrestres des États du Commonwealth de 1906 à 1945 (Douglas Delaney, Collège militaire royal);

  • la reddition de comptes en matière de développement durable organisationnel au Canada (Cory Searcy, Ryerson University);

  • la confiance des Canadiens envers le système juridique criminel; (Kimberley Clow, University of Ontario Institute of Technology);

  • l'expérience et le point de vue d'enfants et d'adolescents exposés à la violence conjugale (Simon Lapierre, Université d'Ottawa);

  • les différences d'employabilité et de compétences chez les adolescents avec ou sans handicap (Sally Lindsay, Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital);

  • les motivations de la cyberintimidation (Faye Mishna, University of Toronto);

  • les barrières de la langue au sein des services de protection des enfants pour les familles de minorité ethnique (Sarah Maiter, Université York);

  • l'expérience à long terme du marché du travail chez les jeunes nouveaux arrivants au Canada (Lori Wilkinson, University of Manitoba);

  • les effets des diverses attitudes à l'égard des tests standardisés sur le désengagement des apprenants et le désir de quitter l'école secondaire (Jacqueline Leighton, University of Alberta);

  • la vie et l'art de Timothy Findley (Sherrill Grace, The University of British Columbia);

  • les stratégies robustes de gestion des forêts pour faire face au changement climatique (Cornelis van Kooten, University of Victoria);

  • les leçons tirées de l'intégration européenne dans le cadre de la crise de la dette souveraine en Europe (Amy Verdun, University of Victoria);

  • le bien-être et l'habilitation des jeunes autochtones (Georgia Vrakas, Université du Québec à Trois-Rivières);

  • les applications des médias numériques pour l'expression artistique des personnes handicapées (Geoffrey Shea, Ontario College of Art and Design);

  • les historiens virtuels et l'éducation (Nicholas Ng-a-Fook, University of Ottawa);

  • les résultats scolaires des élèves inscrits à la maternelle à temps plein (Christine Neill, Wilfrid Laurier University);

  • les obstacles à l'obtention d'un diplôme d'études secondaires chez les jeunes Autochones des communautés du Nord (Melanie O'Gorman, the University of Winnipeg);

  • les raisons pour lesquelles les étudiants autochtones devraient demeurer à l'université ou abandonner leurs études.

Pour obtenir les résultats des concours, consultez le site Web du CRSH.

Note à l'intention des journalistes : Le CRSH est un organisme fédéral autonome qui finance la recherche universitaire et la formation d'étudiants de cycle supérieur par l'intermédiaire de concours nationaux avec évaluation par les pairs. De plus, le CRSH conclut des partenariats avec des organismes des secteurs public et privé afin de cibler la recherche ainsi que d'appuyer l'élaboration de meilleures politiques et pratiques dans des domaines clés de la vie sociale, culturelle et économique du Canada.

This document is also available in English.

Renseignements

  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur d'autres
    projets de recherche subventionnés par le CRSH :
    Trevor Lynn - Gestionnaire des communications
    Conseil de recherches en sciences humaines
    trevor.lynn@sshrc-crsh.gc.ca
    613-992-7302

    Julia Gualtieri
    Conseillère en relation avec les médias
    Conseil de recherches en sciences humaines
    julia.gualtieri@sshrc-crsh.gc.ca
    613-944-4347

    Gary Toft
    Directeur des communications
    Cabinet de l'honorable Gary Goodyear
    Ministre d'Etat (Sciences et Technologie)
    613-943-7599