Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

22 févr. 2008 14h09 HE

Le gouvernement du Canada investit plus de 30 millions de dollars dans des projets de science et technologie visant l'amélioration de la sécurité au Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 22 fév. 2008) - Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC) a annoncé aujourd'hui un investissement du gouvernement fédéral de plus de 30 millions de dollars dans 20 nouveaux projets qui renforceront la capacité du Canada à contrer d'éventuelles menaces chimiques, biologiques, radiologiques, nucléaires et explosives (CBRNE).

M. Peter Gordon MacKay, ministre de la Défense nationale et ministre de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique a déclaré : "J'aimerais féliciter toutes les équipes bénéficiaires d'un financement cette année. Ces projets garantiront que le Canada demeure un chef de file mondial dans les recherches fondées sur les sciences et la technologie. Les partenariats noués dans le cadre de cette initiative de recherches démontrent de façon évidente que la coopération entre le gouvernement, les universités et le secteur privé peut produire d'excellents résultats pour un Canada plus sûr."

Ces projets sont financés dans le cadre de l'Initiative de recherche et de technologie chimique, biologique, radiologique-nucléaire et explosives (IRTC) à la suite d'un processus de sélection où les candidats ont démontré la manière dont leur projet répond aux priorités scientifiques et technologiques en matière de sécurité publique.

M. Robert Walker, Sous-ministre adjoint (Science et technologie) au ministère de la Défense nationale et chef de la direction de R & D pour la défense Canada, a informé que : "Il est nécessaire que les projets présentés fassent appel à la collaboration de tous les ordres de gouvernement, le secteur privé et les universités, au pays et à l'étranger. En favorisant ces partenariats, le gouvernement du Canada s'assure que les meilleures idées sont mises de l'avant lorsqu'il s'agit de renforcer la sécurité du pays."

Les priorités définies pour cette série de projets sont les suivantes : évaluation des risques et établissement des priorités, menaces et capacités des explosifs, gestion des services médicaux et prise en charge des blessés, confiance du public et facteurs socio-comportementaux, capacités d'enquêtes criminelles et de sécurité nationale, sécurité du système alimentaire, et approche du système des systèmes pour la gestion des capacités.

L'IRTC, lancée en mai 2002, était un programme quinquennal de 170 millions de dollars qui visait à améliorer la capacité du Canada à prévenir les menaces terroristes chimiques, biologiques, radiologique et nucléaire, à s'y préparer et à y réagir. Son financement à été tiré du budget pour la sécurité publique et l'antiterrorisme adopté en 2001, après les évènements du 11 septembre 2001. En décembre 2006, l'IRTC a été renouvelée pour une autre période de cinq ans et recevait un financement de 175 millions de dollars, dans le cadre d'un mandat élargi pour englober des projets sur les explosifs et mettre l'accent sur l'élaboration de technologies polyvalentes pour contrer les menaces CBRNE. L'annonce d'aujourd'hui marque la deuxième série de financement de projets depuis le renouvellement de l'IRTC.

L'IRTC est administrée par le Centre des sciences pour la sécurité, une initiative conjointe entre RDDC et Sécurité publique Canada créée en 2006. RDDC est une agence qui relève du ministère de la Défense nationale et qui répond aux besoins scientifiques et technologiques des Forces canadiennes et des milieux nationaux de la sécurité. Doté d'un vaste programme scientifique, RDDC collabore activement avec l'industrie, les alliés internationaux, les universités, d'autres ministères fédéraux et la communauté de la sécurité nationale.

DOCUMENTATION

Liste des nouveaux projets financés par l'entremise de l'IRTC

Les projets de recherche et de développement technologique comblent les lacunes des capacités et des compétences de la communauté opérationnelle ainsi que de la communauté scientifique et technologique afin de permettre d'intervenir efficacement pendant un incident CBRNE.

Les 10 projets de recherche et de développement technologique sont les suivants :

1. Recherche et développement pour la défense Canada dirigera une série d'expériences réalisées à l'intérieur et à l'extérieur, qui vont servir à élaborer un système de modélisation visant à démontrer de quelle façon les particules radioactives se déplacent dans les zones urbaines suite à l'explosion d'un dispositif de dispersion radiologique (07-0103RD).

2. L'Agence canadienne d'inspection des aliments dirigera l'application de techniques de prévision et de visualisation de l'avenir en vue de l'élaboration d'un réseau de gestion des urgences en hygiène vétérinaire (07-0109RD).

3. Le Conseil national de recherches du Canada dirigera le développement d'un nouveau matériau qui sera utilisé dans l'équipement de protection individuelle en vue d'une protection contre tous les dangers pour les premiers intervenants (07-0121RD).

4. L'Université d'Ottawa dirigera la conception et l'offre de matériel de formation aux décideurs en vue de l'évaluation de la capacité et de la résilience des systèmes ruraux de soins de santé (07-0135RD).

5. Recherche et développement pour la défense Canada dirigera l'évaluation des menaces que présentent les dispositifs explosifs placés dans un véhicule (07-0153).

6. Recherche et développement pour la défense Canada dirigera l'élaboration et l'essai d'une technologie de détection d'explosifs à une distance de sécurité (07-0179RD).

7. Recherche et développement pour la défense Canada dirigera la réalisation d'un outil de gestion médicale déployable sur le terrain qui aidera les premiers intervenants, les médecins et les infirmières à déterminer les méthodes de traitement qui conviennent aux personnes qui ont été victimes de contamination radiologique (07-0186RD).

8. Ressources naturelles Canada dirigera l'élaboration d'un prototype d'imageur gamma Compton, qui consiste essentiellement en une "caméra" qui montre l'emplacement de la matière radioactive sous forme graphique intuitive (07-0193RD).


9. Le Laboratoire national de microbiologie de l'Agence de la santé publique du Canada dirigera l'établissement d'un Centre de microbiologie médico-légal qui offrira aux organismes d'application de la loi une analyse d'échantillons biologiques qui peut résister à un examen juridique (07-0219RD).

10. Agriculture et Agroalimentaire Canada dirigera l'élaboration d'outils de cartographie informatisés qui serviront à faire le suivi des aliments contaminés dans le réseau de distribution d'aliments (07-0234RD).

Les projets d'accélération du progrès technique visent à commercialiser plus rapidement des technologies déjà en voie de réalisation afin de combler les lacunes critiques en matière de capacité et de remettre les technologies requises entre les mains des premiers intervenants de façon plus rapide et plus efficace.

Les quatre projets d'accélération du progrès technique sont les suivants :

11. Med-Eng Systems Inc., une compagnie d'Allen-Vanguard, dirigera l'évaluation de capteurs commerciaux qui mesurent l'impact d'une explosion sur le corps. Ces capteurs seront ensuite regroupés en un système qui sera intégré au casque et à l'uniforme des premiers intervenants qui aideront le personnel médical à déterminer le traitement qui convient après une explosion (07-0123TA).

12. L'Agence canadienne d'inspection des aliments dirigera un projet qui donnera suite, en apportant des améliorations, à un projet financé précédemment par l'IRTC de développement d'une technologie de détection qui peut détecter un large éventail de substances biologiques qui infectent les cultures et le bétail (07-0132TA).

13. Le ministère de la Défense nationale dirigera un projet qui apportera des améliorations aux résultats d'un projet financé précédemment par l'IRTC par l'entremise duquel le premier dosimètre électronique à neutrons, un outil qui mesure les doses de rayonnement, a été conçu. Grâce à ces améliorations, cet outil pourra détecter et mesurer une plus vaste gamme de matériaux radiologiques, y compris les dangers "gamma" (07-0190TA).

14. La société MacDonald, Dettwiler and Associates Inc. dirigera la suite d'un projet financé précédemment par l'IRTC en préparant le modélisateur de scène de crime CBRN, un outil qui crée des modèles tridimensionnels précis de scènes de crime CBRNE en vue d'essais sur le terrain par les premiers intervenants (07-0216TA).

Les projets de démonstration de technologies font appel à la participation de la collectivité opérationnelle dès le début d'un projet afin de s'assurer que la capacité scientifique et technologique en voie d'élaboration répond précisément à ses besoins. Ces projets montrent bien l'utilité des nouvelles technologies en les mettant à l'épreuve dans une situation opérationnelle et en fournissant à l'utilisateur final une capacité d'adaptation immédiate, permettant d'intégrer en permanence la connaissance et la technologie acquises dans leurs opérations quotidiennes.

Les six projets de démonstration de technologies sont les suivants :

15. Recherche et développement pour la défense Canada dirigera la conception, le développement et l'essai d'un système qui permettra aux premiers intervenants de détecter la contamination radiologique "alpha" et "bêta" sur place de manière rapide et exacte, à une distance de sécurité (07-0104TD).

16. Santé Canada dirigera la réalisation d'un système d'échantillonnage déployable qui permettra une collecte et une analyse rapide, sur place, des émetteurs radiologiques "alpha" et "bêta" difficiles à détecter et à faible activité (07-113TD).

17. Recherche et développement pour la défense Canada dirigera l'établissement de méthodes pour la manipulation et la décontamination d'éléments de preuve médico-légaux tout en préservant la continuité et la qualité de la preuve exigée par les tribunaux (07-0148TD).

18. L'AMITA Corporation dirigera un projet qui fait suite à des projets financés précédemment par l'IRTC et à des collaborations afin de fournir un système de gestion de l'information. A l'aide de cet outil, les premiers intervenants et le personnel des soins médicaux d'urgence seront mieux aptes à s'occuper des blessés, depuis l'arrivée au lieu de l'indicent jusqu'au moment où le patient est confié aux autorités médicales (07-0150TD).

19. Travaux publics et Services gouvernementaux Canada dirigera l'élaboration d'une norme nationale qui orientera la conception de nouveaux immeubles qui résistent mieux aux explosions, en plus d'orienter l'évaluation des immeubles existants afin de déterminer leur stabilité (07-0176TD).

20. Environnement Canada dirigera un projet qui fera suite à un projet financé précédemment par l'IRTC afin de fournir un système de modélisation qui pourra déterminer à quel endroit un incident CBRNE a eu lieu et de suivre le déplacement de la menace dans une zone géographique désignée (07-0196TD).

Partenaires en science et technologie pour la sécurité publique

Un ministère responsable du gouvernement du Canada a été désigné, pour chaque projet IRTC, pour travailler avec d'autres ministères fédéraux, des gouvernements provinciaux et des administrations municipales, des universités et des partenaires industriels.

Les partenaires suivants prennent part aux projets indiqués ci-dessus :

Partenaires fédéraux

Energie atomique du Canada limitée, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Agence des services frontaliers du Canada, Agence canadienne d'inspection des aliments, Commission canadienne de sûreté nucléaire, R & D pour la défense Canada, ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, ministère de la Défense nationale, Environnement Canada, Santé Canada, Laboratoire national de microbiologie, Conseil national de recherches du Canada, Ressources naturelles Canada, Agence de la santé publique du Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, Sécurité publique Canada, Gendarmerie royale du Canada et Transports Canada.

Partenaires universitaires

Université Academia, Université McGill, Université McMaster, Université Queens, Collège militaire royal du Canada, Université de Colombie-Britannique, Université de Calgary, Université de Canterbury (Nouvelle-Zélande), Université de Défense (tchèque), Université du Minnesota (US), Université de Moncton, Institut universitaire de technologie de l'Ontario, Université d'Ottawa, Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa, Université de l'Ile-du-Prince-Edouard et Université York.

Partenaires municipaux et provinciaux

Institut de recherches agricoles de l'Alberta, Service d'ambulance de la Colombie-Britannique, Service de police de Calgary, Centre des sciences judiciaires, Service de police de Hamilton, Institut de la justice de Colombie-Britannique, Service d'incendie de Montréal, Service de police de Montréal, Administration portuaire de Montréal, ministère de l'Agriculture de l'Ontario, Alimentation et Affaires rurales, Service de police d'Ottawa, Hôpital Queen Elizabeth II, Services médicaux de Toronto, Service de police de Toronto et Service de police de Vancouver.

Partenaires américains et internationaux

Armed Forces Radiobiology Research Institute (Etats-Unis), Atomic Weapons Establishment (Royaume-Uni), Department of Defence (Etats-Unis), Federal Bureau of Investigation (Etats-Unis), Florida Department of Health (Etats-Unis), Institute for Animal Health (Royaume-Uni), Los Alamos National Lab (Etats-Unis), New South Wales Police (Australie), Radiation and Nuclear Safety Authority (Finlande), US Department of State (Etats-Unis) et UK Home Office (Royaume-Uni)

Partenaires de l'industrie

ABB BOMEM, ABSG Consulting Inc., AEREX Avionique, AMITA Corporation, AUG Signals Ltd., Bubble Technology Industries Inc., Correct Solutions, E-privacy Management Systems Inc., Genopod Inc., International Safety Research, Isotech Design Inc., JD Wilson & Associates, MacDonald, Dettwiler and Associates Inc., Martec Limited, MDA Corporation, Med-Eng System Inc., Nanogen Inc., SAIC Canada, TDV Global Inc., Telops Inc., Timescales Scientific Ltd. et Waterloo CFD Engineering Consulting Inc.

Autres partenaires

CAM Emergency Preparedness, Croix-Rouge canadienne, Canada Standards Association, Producteurs Laitiers du Canada et GPI Atlantic.

Renseignements