Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

03 mars 2009 11h40 HE

Le gouvernement du Canada investit plus de 35 millions de dollars dans des projets de sciences et de technologie en vue d'améliorer la sécurité du Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 3 mars 2009) - L'honorable Peter Gordon MacKay, ministre de la Défense nationale et ministre de la Porte d'entrée de l'Atlantique, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada va investir plus de 35 millions de dollars dans 24 nouveaux projets de recherche qui augmenteront la sécurité des Canadiens. Ces projets renforceront la capacité du Canada de faire face à d'éventuelles menaces chimiques, biologiques, radiologiques, nucléaires et explosives.

Le bien-fondé des projets a été déterminé à la suite d'un processus où les candidats du secteur privé et du monde académique ont démontré comment leur projet répond aux priorités scientifiques et technologiques en matière de sécurité publique. Ces projets de recherche sont financés dans le cadre de l'Initiative de recherche et de technologie chimique, biologique, radiologique, nucléaire et explosive (IRTC), gérée par Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), agence du ministère de la Défense nationale.

"En collaboration avec la collectivité des premiers intervenants, le ministère de la Défense nationale joue un rôle important afin de protéger les Canadiens contre de sérieuses menaces pour leur sécurité", a affirmé le ministre MacKay. "Ces projets de recherche donneront aux premiers intervenants, y compris les policiers, les pompiers et d'autres représentants de la sécurité publique, quelques-uns des outils nécessaires pour aider à prévenir les menaces les plus graves."

"Ces projets permettront aussi de favoriser l'innovation parmi les bénéficiaires du secteur privé et des universités", a ajouté le ministre MacKay. "Des investissements comme ces projets, et d'autres financés par Recherche et développement pour la défense Canada, peuvent servir de capitaux d'amorçage pour l'activité économique et la création d'emplois dans le secteur des sciences et de la technologie de pointe."




DOCUMENTATION

Le gouvernement du Canada investit plus de 35 millions de dollars dans des projets de sciences et de technologie en vue d'améliorer la sécurité du Canada

Dans le cadre de l'Initiative de recherche et de technologie (IRTC) chimique, biologique, radiologique-nucléaire et explosive (CBRNE), Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC) investit plus de 35 millions de dollars dans 24 nouveaux projets de recherche.

Relativement à chaque projet de l'IRTC, un ministère ou une agence responsable du gouvernement du Canada a été désigné pour travailler avec d'autres ministères fédéraux, des gouvernements provinciaux et municipaux, des universités et des partenaires industriels.

Liste des nouveaux projets financés par l'entremise de l'IRTC

Les projets de développement de la recherche et de la technologie visent à combler les lacunes en matière de capacités de la collectivité des sciences et de la technologie (S et T) et de la collectivité opérationnelle afin d'intervenir efficacement lors d'un incident chimique, biologique, nucléaire et explosif (CBRNE).

Voici la description des 11 projets de développement de la recherche et de la technologie :

1. Le Centre canadien de recherches policières dirigera l'établissement d'une liste d'équipement recommandé CBRNE destinée aux organismes d'intervention en cas d'urgence de première ligne (08-0105RD). Partenaires : Association des techniciens canadiens de CBRNE, Association canadienne des chefs de police, Association canadienne des chefs de pompiers, Association canadienne des policiers, Association canadienne de normalisation, Recherche et développement pour la défense Canada, Directeurs des services médicaux d'urgence du Canada, Association internationale des pompiers, Association des paramédics du Canada, Patriot CT Services et Sécurité publique Canada.

2. Sécurité publique Canada dirigera la création d'une base de données qui permet de surveiller les produits chimiques par lieu (08-0116RD). Partenaires : Agriculture et Agroalimentaire Canada, Recherche et développement pour la défense Canada, Defence Science and Technology Limited, ministère de la Défense nationale, Gendarmerie royale du Canada et Université d'Ottawa.

3. Quanser Consulting Inc. sera chargé de diriger la mise au point d'un robot télécommandé plus perfectionné capable de désarmer des dispositifs explosifs. Partenaires : Recherche et développement pour la défense Canada, Conseil national de recherches du Canada et Institut de recherche aérospatiale.

4. L'Université d'Ottawa dirigera la conception d'un prototype pour cerner de façon proactive les forces et les faiblesses des collectivités en matière de gestion des urgences (08-0176RD). Partenaires : La Croix-Rouge canadienne, Council of Voluntary Sector Emergency Directors, Université Carleton, ministère des Services communautaires de la Nouvelle-Ecosse, Ressources humaines et Développement des compétences Canada, Agence de la santé la publique du Canada.

5. L'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa dirigera la mise au point de technologies visant à détecter des épidémies et à surveiller les menaces publiques, ainsi que de procédures et de pratiques exemplaires pour les mettre en oeuvre (08-0190RD). Partenaires : AMITA Corporation, Carnegie Mellon University (Etats-Unis), Ville d'Ottawa, Recherche et développement pour la défense Canada, Santé Canada, Conseil national de recherches du Canada, Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé, Agence de la santé publique du Canada, Université Queen's.

6. Recherche et développement pour la défense Canada dirigera la mise au point et l'essai de technologies visant à neutraliser des explosifs à une distance de sécurité (08-0200RD). Partenaires : Base des Forces canadiennes Trenton, ministère de la Défense nationale, International Safety Research, March Scientific Ltd., White Sands Test Center (Etats-Unis).

7. L'Agence canadienne d'inspection des aliments dirigera la mise au point de technologies en vue d'améliorer la détection précoce des aliments contaminés (08-0203RD). Partenaires : Santé Canada, Michigan State University (Etats-Unis), Agence de la santé publique du Canada, Université de Guelph, University of Minnesota (Etats-Unis) et ministère de l'Agriculture des Etats-Unis.

8. Recherche et développement pour la défense Canada dirigera l'élaboration d'un système de détection des matières nucléaires (08-0214RD). Partenaires : Advanced Applied Physics Solutions, Energie atomique du Canada limitée, Université Carleton, Santé Canada, International Safety Research, Los Alamos National Laboratories (Etats-Unis), Université de la Colombie-Britannique.

9. Recherche et développement pour la défense Canada dirigera la mise au point de technologies pour une meilleure détection à distance des radiations (08-0222RD). Partenaires : Bubble Technology Industries, Commission canadienne de sûreté nucléaire, Santé Canada, National Physical Laboratory (Royaume-Uni), Conseil national de recherches du Canada.

Les projets d'accélération du progrès technique visent à commercialiser le plus rapidement possible des technologies déjà en voie de réalisation afin de combler les lacunes critiques en matière de capacité et de livrer en temps utile et de manière efficace des technologies requises aux premiers intervenants.

Les trois projets d'accélération du progrès technique sont les suivants :

10. TeknoScan Systems Inc. dirigera la mise au point d'une technologie capable de contrôler par échantillonnage et de détecter des explosifs dans des conteneurs (08-0104TA). Partenaires : Agence des services frontaliers du Canada, Transports Canada.

11. Recherche et développement pour la défense Canada dirigera l'élaboration d'un agent thérapeutique pour l'intoxication par la ricine (08-0214RD). Partenaires : Canada West BioSciences Inc., Groupe des Services de santé des Forces canadiennes, Cangene Corporation.

12. Mobile Detect Inc. dirigera la création de la prochaine génération de réseaux de surveillance du rayonnement capables de détecter, de caractériser et de trouver des menaces. Partenaires : Energie atomique du Canada limitée, Commission canadienne de sûreté nucléaire, Centre canadien de recherches policières, ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, GE Global Research (Etats-Unis), Santé Canada, McFadden Technologies Ltd., Administration de l'aéroport international d'Ottawa, Collège militaire royal du Canada, aéroport international de San Diego (Etats-Unis), Transports Canada.

Les projets de démonstration technologique font appel à la participation de la collectivité opérationnelle dès le début d'un projet afin de s'assurer que la capacité scientifique et technologique en voie d'élaboration répond précisément à ses besoins. Ces projets montrent bien l'utilité des nouvelles technologies en les mettant à l'épreuve dans une situation opérationnelle et en fournissant à l'utilisateur final une capacité d' "adaptation immédiate", permettant d'intégrer en permanence la connaissance et la technologie acquises dans ses opérations quotidiennes.

Les 12 projets de démonstration technologique sont les suivants :

13. L'Agence canadienne d'inspection des aliments dirigera l'évaluation des principaux désinfectants utilisés pour prévenir les maladies animales dans les usines canadiennes de transformation de la viande, ainsi que l'élaboration de protocoles et d'essais pratiques pour leur utilisation (08-122TD). Partenaires : USDA/APHIS/Veterinary Services (Etats-Unis), Allen-Vanguard Corporation, Base des Forces canadiennes Borden, Ville d'Ottawa, Agence de la santé publique du Canada.

14. Sécurité publique Canada dirigera la création d'une base de données électronique répertoriant les explosifs et les articles commerciaux que les autorités chargées de l'application des lois, les analystes d'incidents et les autorités réglementaires pourront consulter rapidement. Partenaires : AMITA Corporation, Agence des services frontaliers du Canada, Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, Association canadienne de l'industrie des explosifs, Ressources naturelles Canada, Gendarmerie royale du Canada, Service de police de Toronto.

15. Santé Canada dirigera l'élaboration de protocoles normalisés pour le contrôle analytique des preuves médicolégales dans le domaine nucléaire afin de s'assurer qu'elles sont uniformes et, par conséquent, recevables devant un tribunal (08-0173TD). Partenaires : Argonne National Laboratory (Etats-Unis), Federal Bureau of Investigation (Etats-Unis), Conseil national de recherches du Canada, Gendarmerie royale du Canada, Collège militaire royal du Canada, Université Laval.

16. L'Université de Toronto dirigera l'élaboration et la mise en oeuvre d'un système national de formation intégrée CBRNE destiné aux professionnels des domaines de la santé, de la psychologie sociale et des communications (08-0180TD). Partenaires : Service de santé de l'Alberta, AMITA Corporation, Société Radio-Canada, Association canadienne de normalisation, collège Centennial de Toronto, Recherche et développement pour la défense Canada, Governance and Emergency Management Consulting and Training Services, Santé Canada, MJW Corporation, Centres nationaux de référence d'étalonnage pour les essais biologiques et le contrôle in vivo, Laboratoire national de microbiologie, Nortel Global Services, ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, Agence de la santé publique du Canada, Collège militaire royal du Canada, Sunnybrook Health Science Centre, Telus, University of Arizona (Etats-Unis), University of Miami (Etats-Unis), Université d'Ottawa.

17. Le Laboratoire national de microbiologie de l'Agence de la santé publique du Canada dirigera l'élaboration d'essais pour l'identification rapide des agents utilisés comme arme biologique (08-0181TD). Partenaires : Agence canadienne d'inspection des aliments, Recherche et développement pour la défense Canada, Santé Canada, Laboratoire national de microbiologie.

18. AMITA Corporation dirigera la création et la mise à l'essai sur place d'une base de données nationale bilingue répertoriant les ressources en cas d'urgence CBRNE. Partenaires : Association canadienne des chefs de pompiers, Université Carleton, Recherche et développement pour la défense Canada, ministère de la Défense nationale, Directeurs des services médicaux d'urgence du Canada, Environnement Canada, Conseil national de recherches du Canada, Service de police de Montréal, ministère de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick, Sécurité publique Canada.

19. Le Service d'incendie de Fredericton dirigera l'élaboration de recommandations pour la création d'équipes d'évaluation rapide CBRNE, y compris des exigences en matière d'équipement, de concept d'opération et de procédures (08-0197TD). Partenaires : Ministère de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick, bureau provincial du prévôt des incendies du Nouveau-Brunswick, Sécurité publique Canada, SAIC Canada, Service d'incendie de Saint John.

20. Santé Canada dirigera l'élaboration de lignes directrices pour faciliter l'interopérabilité entre les premiers répondants lors d'événements radiologiques ou nucléaires (08-0225TD). Partenaires : Service d'ambulance de la Colombie-Britannique, Forces canadiennes, Commission canadienne de sûreté nucléaire, ministère de la Défense nationale, International Safety Research Inc., Centre d'épidémiologie de la Colombie Britannique - gestion des urgences en santé publique, Sécurité publique Canada, Service de police de Toronto, Service d'incendie et de sauvetage de Vancouver.

21. Le Service d'incendie de Saint John dirigera la mise au point d'un système de décontamination massive et personnelle CBRN, incluant des protocoles, des procédures d'exploitation normalisées, de l'équipement et des procédés (08-0226TD). Partenaires : Service d'incendie de Fredericton, ministère de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick, Sécurité publique Canada.

22. JGM Engineering Ltd. dirigera la mise au point d'un traitement intraveineux contre l'intoxication par agents neurotoxiques (08-0233TD). Partenaires : Groupe des Services de santé des Forces canadiennes, Recherche et développement pour la défense Canada, Gendarmerie royale du Canada, L'Hôpital d'Ottawa.

23. L'Agence de la santé publique du Canada dirigera l'élaboration d'un outil de modélisation destiné aux laboratoires qui veulent déterminer avec exactitude leurs besoins en ressources pour réaliser des tests de diagnostic lors d'une épidémie (08-0234TD). Partenaires : Laboratoire provincial de santé publique de l'Alberta, Association of Public Health Laboratories (Etats-Unis), Centre d'épidémiologie de la Colombie-Britannique, Booz Allen Hamilton (Etats-Unis), Agence canadienne d'inspection des aliments, Laboratoire national de microbiologie, Centers for Disease Control and Prevention (Etats-Unis).

24. Santé Canada dirigera la mise au point de techniques permettant l'identification rapide, sur le terrain, des personnes susceptibles d'avoir ingéré une matière radioactive, ainsi que la communication de renseignements dosimétriques aux médecins (08-0241TD). Partenaires : Energie atomique du Canada limitée, Forces canadiennes, Recherche et développement pour la défense Canada.

Initiative de recherche et de technologie chimique, biologique, radionucléaire et explosive (IRTC)

L'IRTC témoigne de l'engagement de la collectivité scientifique fédérale à trouver des solutions S et T visant à améliorer la capacité du Canada à prévenir les incidents CBRNE, y compris les actes terroristes et criminels, les accidents et les catastrophes naturelles, de même qu'à s'y préparer, à y réagir et à coordonner la reprise ultérieure des activités. L'IRTC est un programme quinquennal de 170 millions de dollars qui a été lancé en mai 2002, dans le cadre de l'investissement de 7,7 milliards de dollars que le gouvernement du Canada a annoncé dans le Budget 2001 afin de renforcer la sécurité du Canada et de lutter contre le terrorisme. Au cours de ces cinq années, 134,2 millions de dollars ont été accordés au total à 136 projets qui ont fait l'objet d'un processus annuel de sélection par voie de concours. L'IRTC a réussi à obtenir l'équivalent de 150 millions de dollars de plus, en nature et en autres contributions, d'associés des universités, de l'industrie et d'autres ministères. En décembre 2006, l'initiative a vu son mandat prolongé de cinq ans et a reçu une injection de plus de 175 millions de dollars. Depuis le prolongement de son mandat, l'IRTC a accordé plus de 79 millions de dollars à 49 projets.

L'IRTC est un volet du Programme technique de sécurité publique (PTSP) du gouvernement fédéral, un programme des sciences et de la technologie (S et T) auquel collaborent 21 ministères et organismes fédéraux chargés de sécurité publique. Le PTSP comprend quatre thèmes : les menaces chimiques, biologiques, radiologiques, nucléaires et explosives (CBRNE); la protection des infrastructures essentielles; la surveillance, le renseignement et l'interdiction; la gestion des urgences et l'intégration de systèmes. Même si la plupart des fonds de l'IRTC sont alloués à des projets liés aux incidents CBRNE, on finance également des projets relevant du PTSP.

Le PTSP est administré par le Centre des sciences pour la sécurité de Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), une réalisation conjointe de RDDC et de Sécurité publique Canada qui offre des services liés aux S et T, ainsi que le soutien nécessaire pour atteindre les objectifs nationaux en matière de sécurité publique.

RDDC est une agence du ministère de la Défense nationale qui répond aux besoins scientifiques et technologiques des Forces canadiennes et des responsables de la sécurité nationale. Par le biais de son vaste programme de recherche scientifique, RDDC collabore étroitement avec l'industrie, nos alliés internationaux, les universitaires, d'autres ministères fédéraux et les responsables de la sécurité nationale.

Renseignements