Parcs Canada

Parcs Canada

15 août 2008 10h00 HE

Le gouvernement du Canada lance une expédition pour retrouver les épaves historiques de l'expédition Franklin

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 15 août 2008) - Il y a 160 ans, deux importants bâtiments historiques se sont perdus sous les glaces de l'Arctique canadien. Aujourd'hui, le ministre canadien de l'Environnement John Baird, et le ministre canadien des Pêches et des Océans Loyola Hearn ont donné le coup d'envoi à une expédition visant à retrouver les épaves du HMS Erebus et du HMS Terror, les deux navires ayant pris part à l'expédition Franklin au XIXe siècle. Les ministres Baird et Hearn ont fait cette annonce en compagnie de l'honorable Louis Tapardjuk, ministre de la Culture, de la Langue, des Aînés et de la Jeunesse du Nunavut.

"L'expédition Franklin constitue une tranche importante de l'histoire canadienne de l'exploration de l'Arctique. Alors que le Canada réitère et protège sa souveraineté dans l'Extrême Arctique, cette expédition permettra d'obtenir de nouveaux renseignements importants et d'améliorer les recherches sur le sort infligé à ces navires, a affirmé le ministre Baird. La découverte de ces épaves révélerait des renseignements tout à fait inédits sur l'exploration du Nord canadien et du passage du Nord-Ouest, une part importante de notre histoire collective et d'une grande importance pour les générations actuelles et à venir."

Les navires britanniques HMS Erebus et HMS Terror ont été perdus en mer pendant l'expédition fatale de Sir John Franklin en 1845, alors qu'il tentait de trouver le passage du Nord-Ouest canadien. En raison de leur signification historique, les vaisseaux ont été déclarés lieux historiques nationaux du Canada en 1992. Les épaves font l'objet de recherches depuis plus de 160 ans : l'expédition et la possibilité de les retrouver suscitent donc beaucoup d'excitation. L'expédition de recherche débutera officiellement le 18 août.

"Les commandants, les officiers et les équipages de la Garde côtière canadienne n'ont pas leur égal pour ce qui est de combiner les missions en mer, a déclaré le ministre Hearn. En effet, en plus de contribuer à cette importante expédition de recherche des navires de Franklin, le NGCC Sir Wilfrid Laurier, en brisant de la glace dans les eaux arctiques, offrira un soutien au transport maritime commercial et facilitera l'aide à la navigation. La zone de recherche fait partie des eaux non cartographiées et des membres du Service hydrographique du Canada, qui fait partie du ministère des Pêches et des Océans, seront également à bord, fournissant une expertise topographique et technologique afin d'aider à cartographier les zones d'intérêt et les routes avoisinantes pour faciliter l'aide à la navigation. La Garde côtière canadienne et le Service hydrographique du Canada ont une longue et fière histoire de service dans l'Arctique, et nous sommes ravis de faire partie de cette expédition de recherche."

"C'est avec plaisir que nous participons à la recherche de ces navires. La localisation de ces deux lieux historiques nationaux est un événement très attendu, a affirmé le ministre Tapardjuk. Cette expédition fera appel à la fois à l'histoire orale inuite et à la technologie pour effectuer la recherche des épaves. Nous reconnaissons l'importance et la contribution de l'histoire orale inuite dans le cadre de ces travaux. Nous appuyons les travaux qui seront effectués au cours de cette expédition, et nous encourageons le partage du nouveau matériel de recherche avec les habitants du Nunavut afin de mieux comprendre notre histoire."

Si les épaves sont découvertes et identifiées avec certitude, le gouvernement britannique reconnaîtra le Canada comme propriétaire de tout artefact trouvé, y compris les navires. On s'attend à ce que l'expédition dure environ six semaines consécutives, de la mi-août à la fin septembre, au cours des trois prochains étés.

Parcs Canada est reconnu internationalement en tant que chef de file dans la gestion, la protection et la présentation des aires protégées. Le Service d'archéologie subaquatique de Parcs Canada dirigera les recherches à partir du NGCC Sir Wilfrid Laurier, un brise-glace canadien prêté par la Garde côtière canadienne.

Egalement diffusé sur Internet à l'adresse www.pc.gc.ca, sous la rubrique Salle des médias.

Renseignements

  • Cabinet du ministre de l'Environnement
    Chris Day
    Attaché de presse
    819-997-1441
    Cellulaire : 613-286-6064
    ou
    Parcs Canada
    Direction nationale des communications corporatives
    Michèle Monette
    Agente de relations avec les médias
    819-953-8699
    ou
    Ministère de la Culture, de la Langue, des
    Aînés et de la Jeunesse du Nunavut
    Napatchie Kolola
    Communications
    867-975-5526
    ou
    Garde côtière canadienne
    Carol Bond
    Communications
    519-383-1804