Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

27 févr. 2012 11h28 HE

Le gouvernement du Canada, le Conseil Inuvialuit de gestion du gibier et la Inuvialuit Regional Corporation annoncent la réalisation d'une étape importante...

...dans l'évaluation environnementale régionale de Beaufort

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 fév. 2012) - L'honorable John Duncan, ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, a annoncé aujourd'hui qu'une étape importante avait été franchie dans le cadre de l'évaluation environnementale régionale de Beaufort (EERB). Dix-sept nouveaux projets de recherche ont été mis en branle. On y étudiera les priorités communautaires en vue d'aider les organismes de réglementation à prendre des décisions en lien avec les activités pétrolières et gazières extracôtières.

« Le gouvernement du Canada est résolu à appuyer le développement économique durable de manière à veiller à la protection et à la préservation des écosystèmes fragiles du Nord dans le cadre de la Stratégie pour le Nord, a déclaré le ministre Duncan. L'évaluation environnementale régionale de Beaufort est un exemple positif des mesures prises par le Canada, le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest, les collectivités inuvialuites, les organismes de réglementation et l'industrie afin de collaborer et de définir les priorités régionales avant le début des activités pétrolières et gazières dans la mer de Beaufort. Les connaissances acquises grâce à ces recherches seront extrêmement précieuses pour les activités à venir. »

« Cette annonce dé montre que le gouvernement du Canada est déterminé à travailler en partenariat avec les intervenants concernés pour assurer un développement économique durable dans le Nord du Canada tout en préservant l'environnement », a déclaré l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé et ministre de l'Agence canadienne de développement économique du Nord.

L'Évaluation environnementale régionale de Beaufort a fait l'objet d'une annonce en août 2010 avant d'être mise en œuvre dans le but de dresser une base de connaissances composée de données scientifiques et socioéconomiques qui éclaireront la prise de décisions de réglementation en ce qui a trait à la mer de Beaufort. Le gouvernement du Canada verse 21,8 millions de dollars sur quatre ans afin de soutenir ce projet.

« Le Conseil Inuvialuit de gestion du gibier était heureux d'entendre l'année dernière l'annonce du financement pour l'Évaluation environnementale régionale de Beaufort, a déclaré Frank Pokiak, président du Conseil Inuvialuit de gestion du gibier. En 2004, dans une lettre à l'intention du ministre, le Conseil a constaté le besoin d'améliorer l'état de préparation du gouvernement et de l'industrie pour le développement de la zone extracôtière de la mer de Beaufort. Le Conseil a continué à exiger la mise en œuvre des recommandations lorsque le processus a pris fin. L'Évaluation environnementale est maintenant un moyen de traiter ces recommandations. Les projets menés dans le cadre de l'Évaluation environnementale se pencheront sur différentes questions importantes pour le Conseil, comme le sort des oiseaux marins, des ours polaires dans les zones extracôtières éloignées, la modélisation de la trajectoire de déversements et la recherche sur le chalutage pour aider à recueillir des renseignements sur la biodiversité dans la mer de Beaufort. »

Le gouvernement, les représentants inuvialuits, le monde universitaire et les intervenants de l'industrie ont tous contribué à définir les priorités en matière de recherche. Les projets permettront de recueillir de nouvelles données, ainsi que des notions sur le savoir traditionnel en lien avec des enjeux prioritaires dans la mer de Beaufort, notamment les populations de poissons des eaux des grands fonds, les oiseaux côtiers et marins, l'évaluation des dangers qui menacent le fond marin, la distribution et l'épaisseur de la glace marine, ainsi que la modélisation et la prévision des conditions océaniques et de l'état de la glace. L'information ainsi générée se traduira par de nouvelles données sur la région et aidera les organismes de réglementation et les collectivités inuvialuites à mieux comprendre l'environnement de la mer de Beaufort en ce qui a trait à l'exploration et à l'exploitation extracôtières du pétrole et du gaz.

« L'évaluation environnementale régionale de Beaufort fournira des renseignements fondamentaux essentiels aux représentants inuvialuits, à l'industrie et au gouvernement afin de mener des consultations fondées sur une approche exhaustive visant à gérer l'écosystème de la mer de Beaufort, a commenté Nellie Cournoyea, présidente et directrice générale de la Inuvialuit Regional Corporation. Puisque nous envisageons de forer dans la zone extracôtière de l'Arctique, ce bagage de connaissances contribuera à prendre des décisions avisées et ainsi veiller à la pérennité de l'océan, des collectivités et des économies pour le bien-être des générations actuelles et futures ».

Des projets de recherche seront menés jusqu'en 2015. De plus, six nouveaux groupes de travail se pencheront sur des sujets clés pour la région, dont les effets cumulatifs, ainsi que les interventions et la préparation en cas de déversement de pétrole.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'Évaluation environnementale régionale de Beaufort et la description des projets, veuillez consulter le site : www.aadnc-aandc.gc.ca.

Document d'information : Évaluation environnementale régionale de Beaufort (EERB)

Carte : champ de l'enquête EERB

Ce communiqué peut également être consulté dans Internet à l'adresse www.aadnc.gc.ca.

Vous pouvez recevoir toutes nos nouvelles et nos mises à jour médiatiques automatiquement. Pour obtenir plus d'information sur le fil RSS de notre salle des médias ou vous y abonner : www.aadnc-aandc.gc.ca/.

Renseignements

  • Cabinet du ministre
    Jan O'Driscoll
    Attaché de presse
    Cabinet de l'honorable John Duncan
    819-997-0002

    Relations avec les médias
    Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
    819-953-1160