Affaires indiennes et du Nord Canada

Affaires indiennes et du Nord Canada

15 juin 2010 19h14 HE

Le gouvernement du Canada nomme Madeleine Basile au comité des survivants des pensionnats indiens de la Commission de vérité et de réconciliation

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 15 juin 2010) - L'honorable Chuck Strahl, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, a annoncé aujourd'hui la nomination de Madeleine Basile au Comité des survivants des pensionnats indiens de la Commission de vérité et de réconciliation.

« Je suis très heureux que Mme Basile ait accepté de siéger au Comité des survivants, a déclaré le ministre Strahl. Elle possède une vaste expérience en tant que survivante des pensionnats indiens, femme autochtone et francophone. Grâce à sa perspective unique, elle contribuera grandement aux travaux importants de la Commission de vérité et de réconciliation. » 

Mme Basile fait partie des Atikamekw de la collectivité de Wemotaci, dans le Nord québécois. Elle est la coordonnatrice régionale du projet Koskikewetan, un programme qui fournit des services de thérapie et de consultation individuelle aux personnes, aux couples et aux familles de sa collectivité et des collectivités voisines. 

Créé le 15 juillet 2009, le Comité des survivants est formé de dix représentants : sept membres des Premières nations, deux Inuit et un Métis. En décembre de la même année, le gouvernement fédéral a reçu une demande officielle du juge Murray Sinclair, président de la Commission, de pourvoir le poste laissé vacant après le décès de Raymond Arcand. Le juge Sinclair souhaitait que ce poste soit occupé par une femme de façon à respecter la tradition autochtone d'équilibre entre les sexes.

Le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien procède à la nomination des membres du Comité, mais il s'acquitte de cette tâche en étroite collaboration avec l'Assemblée des Premières Nations et d'autres intervenants. Tous ont appuyé sans réserve la nomination de Mme Basile. 

Cette annonce est faite parallèlement au lancement du premier événement national de la Commission de vérité et de réconciliation, qui accueillera plus de 5 000 participants, dont des anciens élèves des pensionnats indiens, des dirigeants d'organisations autochtones régionales et nationales, des membres de groupes confessionnels et des membres du grand public. Établie en 2008, la Commission de vérité et de réconciliation a pour objectif de créer un patrimoine positif et durable à partir des histoires et des expériences des survivants des pensionnats indiens. 

NOTICE BIOGRAPHIQUE

MADELEINE BASILE

Madeleine Basile fait partie des Atikamekw de la collectivité de Wemotaci (Québec). Survivante du pensionnat indien de Pointe Bleue, elle a fièrement conservé sa langue autochtone. Elle a reçu une formation officielle en travail social, et depuis le milieu des années 1980, elle sert continuellement sa collectivité et ses environs. Elle assume diverses fonctions, comme organisatrice de programmes axés entre autres sur le mieux-être, la culture et le rôle parental visant à accroître la santé et le bien-être de sa collectivité. Depuis 2004, Mme Basile est la coordonnatrice régionale du projet Koskikewetan, un programme qui fournit un soutien en matière de thérapie et de consultation individuelle aux personnes, aux couples et aux familles de sa collectivité et des collectivités voisines. Elle est membre de l'Association des femmes autochtones du Québec et du service de prévention du suicide chez les Premières nations. 

Renseignements

  • Affaires indiennes et du Nord Canada
    Media Relations
    819-953-1160
    ou
    Cabinet de l'honorable Chuck Strahl
    Cabinet du ministre
    Michelle Yao
    Attachée de presse
    819-997-0002