Ministère de la Justice Canada

Ministère de la Justice Canada

27 janv. 2012 13h42 HE

Le gouvernement du Canada octroie plus de 1,6 million de dollars pour les victimes d'actes criminels au Nouveau-Brunswick

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 27 jan. 2012) - Le gouvernement du Canada a annoncé aujourd'hui un financement de plus de 1,6 million de dollars pour le soutien aux victimes d'actes criminels au Nouveau-Brunswick.

L'annonce a été faite par Robert Goguen, député de Moncton-Riverview-Dieppe et secrétaire parlementaire du ministre de la Justice, au nom de l'honorable Rob Nicholson, C.P., c.r., député de Niagara Falls, ministre de la Justice et procureur général du Canada, et par l'honorable Marie-Claude Blais, c.r., ministre de la Justice et procureure générale du Nouveau-Brunswick, au nom de l'honorable Robert B. Trevors, ministre de la Sécurité publique et solliciteur général du Nouveau-Brunswick.

« Notre gouvernement est déterminé à fournir à toutes les victimes d'actes criminels les services et le soutien dont elles ont besoin, a dit M. Goguen. Nous continuerons de veiller à ce que des ressources et des programmes soient en place afin de mieux répondre aux besoins des victimes d'actes criminels au Nouveau-Brunswick et partout ailleurs au Canada. »

« Cet important partenariat avec le gouvernement du Canada aidera les victimes d'actes criminels et leurs familles à obtenir l'aide dont elles ont besoin au Nouveau-Brunswick, a dit le ministre Blais. Ce financement fera sentir ses effets là où nous savons que l'aide est la plus nécessaire et il s'ajoutera aux services que nous offrons déjà aux victimes d'actes criminels dans notre province. »

Le financement contribuera plus particulièrement à élaborer des programmes destinés à aider les victimes d'actes criminels dans cette province. Cela comprend notamment :

  • la mise en place de services culturellement appropriés pour les victimes autochtones dans quatre régions différentes;

  • l'élaboration et la mise en œuvre de groupes de soutien en français et en anglais pour des hommes - dits « survivants » - qui ont subi une agression sexuelle dans leur enfance et qui ont eu des démêlés avec le système de justice pénale à l'âge adulte;

  • la mise en place de groupes de soutien pour des parents dont l'enfant a été victime d'une agression sexuelle, afin d'aider ces parents à réagir à la victimisation de leur enfant et à gérer leurs propres émotions directement liées à cet acte criminel.

Ce financement permettra également au ministère de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick de mettre à niveau les moyens techniques qu'il utilise pour former son personnel, gérer ses programmes et améliorer ses outils d'information publique pour sensibiliser et aider les victimes d'actes criminels.

Le financement provient du Fonds d'aide aux victimes, un programme de subventions et de contributions administré par le ministère de la Justice du Canada. Ce Fonds dispose actuellement d'un budget annuel de 10,2 millions de dollars pour permettre aux victimes d'actes criminels de mieux faire entendre leur voix au sein du système de justice pénale.

On trouvera de plus amples renseignements sur le Fonds d'aide aux victimes ainsi que sur l'approche adoptée par le gouvernement à l'égard des victimes d'actes criminels dans le site Web du ministère de la Justice du Canada.

FICHE D'INFORMATION :

FINANCEMENT POUR LES VICTIMES ACCORDÉ AU MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE DU NOUVEAU-BRUNSWICK

Par l'entremise de son Fonds d'aide aux victimes, le ministère de la Justice du Canada va accorder au ministère de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick un financement de plus de 1,6 million de dollars pour le soutien aux victimes d'actes criminels. L'entente de financement contribuera plus particulièrement à élaborer des programmes destinés à aider les victimes d'actes criminels et à faire en sorte que la province dispose des outils et des ressources dont elle a besoin pour ces victimes d'actes criminels.

Des services d'aide aux victimes culturellement appropriés pour les Autochtones

L'entente de financement comprend une enveloppe de 344 000 $ pour mettre en place des services exclusifs et culturellement appropriés pour les victimes autochtones dans quatre régions différentes. Un nouveau coordonnateur provincial des services d'aide aux victimes autochtones appliquera une méthode cohérente et globale à l'égard de ces services. Il représentera également les services d'aide aux victimes du Nouveau-Brunswick dans plusieurs groupes de travail de la province qui s'efforcent de répondre aux problèmes de la victimisation des Autochtones.

Programmes destinés aux hommes (dits « survivants ») ayant subi une agression sexuelle

Le Nouveau-Brunswick a constaté la nécessité d'élaborer et de mettre en place des groupes de soutien pour les hommes - dit « survivants » - ayant subi une agression sexuelle dans leur enfance et ayant eu des démêlés avec le système de justice pénale à l'âge adulte. L'entente comporte une enveloppe de 180 000 $ pour aider la province à élaborer ce programme au cours des trois prochaines années.

Groupes de soutien aux parents d'un enfant victime d'une agression sexuelle

Lorsque des enfants sont victimes d'une agression sexuelle, il est essentiel que leurs parents sachent comment réagir à la victimisation de leur enfant et gérer leurs propres émotions directement liées à cet acte criminel. Au cours des quatre dernières années, un projet pilote a été élaboré et mis en œuvre avec succès pour les parents sous la direction du Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton. Ce projet pilote fonctionne à deux endroits : Fredericton et la Péninsule acadienne. L'entente de financement comporte une somme de 205 000 $ pour élargir ces services à d'autres régions du Nouveau-Brunswick. Une évaluation des besoins, destinée à guider cette phase d'extension, sera réalisée par le ministère de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick.

Amélioration des services d'aide aux victimes au Nouveau-Brunswick

De plus, l'entente inclut un financement destiné à renforcer la capacité du ministère de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick de fournir des services aux victimes d'actes criminels et de mettre en œuvre les modifications apportées au Code criminel. Voici les sommes accordées au titre de cette entente :

  • 396 000 $ pour mettre en œuvre un programme complet de formation en ligne pour tous les travailleurs des services d'aide aux victimes du Nouveau-Brunswick;
  • 382 250 $ pour moderniser le système de gestion en ligne des dossiers judiciaires de la province afin d'atteindre un haut niveau de rendement dans la prestation des services aux victimes d'actes criminels;
  • 110 000 $ pour mettre à jour et améliorer les documents d'éducation et d'information publiques qui sont distribués aux victimes d'actes criminels;
  • 55 000 $ pour du matériel visant à soutenir l'amélioration des moyens techniques.

Ce financement sera versé au cours de la période allant des exercices 2011-2012 à 2014-2015 et fera l'objet d'évaluations de rendement.

Stratégie fédérale d'aide aux victimes / Fonds d'aide aux victimes

Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, le Budget de 2011 a prolongé la Stratégie d'aide aux victimes en annonçant un financement de 26 millions de dollars réparti sur deux ans. Cette Stratégie est administrée par le ministère de la Justice du Canada. Le Ministère, qui travaille en collaboration avec d'autres ministères pour assurer la cohérence de l'approche en ce qui a trait aux victimes, consulte les victimes, les défenseurs des victimes, ainsi que des prestataires de services et d'autres intervenants du système de justice pénale, afin de cerner les sources de préoccupations et de guider l'élaboration de nos politiques et la réforme du droit pénal.

Le Fonds d'aide aux victimes est un programme de subventions et de contributions administré par le ministère de la Justice du Canada. Ce Fonds dispose actuellement d'un budget annuel de 10,2 millions de dollars pour permettre aux victimes d'actes criminels de mieux faire entendre leur voix au sein du système de justice pénale.

Voici les objectifs du Fonds d'aide aux victimes :

  • favoriser l'accès à la justice et la participation des victimes au sein du système de justice;
  • encourager l'élaboration de lois, de politiques et de programmes pour les victimes;
  • encourager la mise en œuvre de principes, de lignes directrices et de lois pour répondre aux besoins des victimes d'actes criminels et préciser leur rôle au sein du système de justice pénale;
  • contribuer à mieux faire connaître les conséquences de la victimisation, les besoins des victimes d'actes criminels, les services d'aide et les programmes disponibles ainsi que les lois qui concernent les victimes;
  • encourager la participation d'organismes gouvernementaux et non gouvernementaux à la détermination des besoins des victimes et des lacunes dans les services, ainsi qu'à l'élaboration et à la prestation de programmes, de services et d'aide aux victimes;
  • promouvoir l'accroissement de la capacité des organismes non gouvernementaux;
  • fournir à des victimes une aide financière d'urgence directe et limitée, dans certaines circonstances précises.

Pour obtenir plus d'information, veuillez consulter le site Web du ministère de la Justice du Canada.

(English version available)

Renseignements

  • Julie Di Mambro
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre de la Justice
    613-992-4621

    Relations avec les médias
    Ministère de la Justice
    613-957-4207
    www.canada.justice.gc.ca

    Sheila Lagacé
    Communications
    Ministère de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick
    506-444-5267

    Jean-François Pelletier
    Directeur des communications
    Ministère de la Justice du Nouveau-Brunswick
    506-453-6543