Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

03 avr. 2009 10h18 HE

Le gouvernement du Canada offre des services de soutien aux jeunes à risque d'itinérance à Charlottetown

CHARLOTTETOWN, ILE-DU-PRINCE-EDOUARD--(Marketwire - 3 avril 2009) - Le gouvernement du Canada aide les personnes sans abri et celles à risque de le devenir, dont les jeunes, à se bâtir un avenir meilleur.

La ministre des Pêches et des Océans et députée d'Egmont, l'honorable Gail Shea, au nom de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley, a souligné aujourd'hui l'achèvement d'un projet du Boys and Girls Club de Charlottetown, qui a reçu du financement fédéral par l'intermédiaire de deux programmes de Ressources humaines et Développement des compétences Canada.

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance a fourni 135 000 dollars par le biais de la John Howard Society afin de couvrir une partie des coûts relatifs à la rénovation du Survival Centre du Club. Le Partenariat pour la création d'emplois, financé dans le cadre de l'Entente sur le développement du marché du travail Canada-Ile-du-Prince-Edouard, a également versé plus de 71 000 dollars afin d'embaucher cinq journaliers en construction admissibles à l'assurance-emploi pour ce projet.

"Notre gouvernement a à coeur non seulement d'appuyer les Canadiens et Canadiennes en ces temps plus difficiles, mais aussi de les aider à contribuer à la qualité de vie de leur collectivité. Grâce à ces services de soutien, nous permettrons à des jeunes à risque de devenir autonomes et de participer pleinement au sein de la société ", a souligné la ministre Shea.

"Sans l'apport financier des gouvernements fédéral et provincial, ainsi que du Rotary Club of Charlottetown Royalty, notre club n'aurait pu financer un projet d'une telle ampleur", a souligné la directrice générale du Boys and Girls Club de Charlottetown, Mme Krista O'Brien.

Les rénovations réalisées au Survival Centre permettent d'offrir davantage de services aux jeunes de l'Ile-du-Prince-Edouard, y compris des repas, un gymnase, une formation approfondie aux aptitudes de la vie quotidienne, des salles de bain et des douches plus vastes, et un accès amélioré à la salle de récréation et des médias. L'installation d'un ascenseur a également permis de rendre l'édifice entièrement accessible.

"Le Boys and Girls Club offre un service très important aux jeunes de notre communauté et le gouvernement de l'Ile-du-Prince-Edouard est fier d'être partenaire dans la rénovation et l'amélioration de ses installations. Investir dans la jeunesse de l'Ile est un investissement qui rapporte toujours", a souligné le ministre de l'Environnement, de l'Energie et des Forêts de l'Ile-du-Prince-Edouard, l'honorable Richard Brown.

Le gouvernement fédéral travaille en partenariat avec les gouvernements provinciaux, les administrations municipales et les organismes communautaires afin d'optimiser les investissements fédéraux dans le domaine du logement et de l'itinérance, et de garantir que les Canadiens ont accès à de la formation, à du perfectionnement des compétences ainsi qu'à toutes les possibilités nécessaires pour participer au marché du travail et contribuer à la qualité de vie de leur collectivité.

"Le Rotary Club of Charlottetown Royalty a souvent travaillé de près avec le Boys and Girls Club au cours des dernières années. Axés sur la jeunesse de l'Ile, nous reconnaissons l'excellent travail effectué par le Boys and Girls Club et il nous fait plaisir de pouvoir contribuer financièrement à donner un environnement de qualité pour que des programmes de qualité puissent être offerts" a déclaré le président du Rotary Club of Charlottetown Royalty, M. Aidan Sheridan.

En septembre 2008, le gouvernement du Canada a annoncé qu'il investirait 1,9 milliard de dollars sur cinq ans dans des programmes de logement et de lutte contre l'itinérance en faveur des Canadiens à faible revenu. Ce financement permettra au gouvernement de s'assurer que nous pourrons continuer d'aider ceux dans le besoin, y compris les sans-abri et ceux susceptibles le devenir, soit les Canadiens à faible revenu, les aînés, les personnes handicapées, les nouveaux immigrants et les Canadiens d'origine autochtone.

Le Plan d'action économique du Canada fait fond sur ces investissements en y ajoutant un investissement ponctuel de plus de deux milliards de dollars sur deux ans aux fins de la construction de logements sociaux ou de la rénovation de ceux existants, ainsi qu'une somme pouvant atteindre deux milliards de dollars en prêts à faibles coûts pour financer les infrastructures de ces logements sociaux.

De plus, dans le cadre de la Stratégie canadienne de transition et d'acquisition de compétences du Plan d'action économique, le gouvernement investira un milliard de dollars au cours des deux prochaines années dans les Ententes sur le développement du marché du travail et 500 millions de dollars dans les Ententes sur le marché du travail afin d'aider les provinces à offrir des programmes d'aide à l'emploi et au développement des compétences.


DOCUMENT D'INFORMATION

Le Boys and Girls Club de Charlottetown est un organisme sans but lucratif qui a vu le jour en 1970 et qui offre à des enfants et à des jeunes de tous les horizons économiques, culturels et sociaux l'accès à des ressources, à des mesures de soutien et à des possibilités positives pour les aider à surmonter les obstacles auxquels ils se butent et à réaliser leur plein potentiel dans la vie. Entre le 2 septembre 2008 et le 20 février 2009, ce projet a permis d'offrir à cinq chômeurs canadiens une expérience de travail valorisante dans le domaine de la construction qui leur permettra de trouver et de garder un nouvel emploi.

Le Survival Centre est ouvert cinq jours par semaine, et l'on y offre un large éventail de services aux jeunes sans abri de Charlottetown, ainsi qu'à ceux qui risquent de sombrer dans l'itinérance. Les services offerts favorisent l'autonomie des jeunes et contribuent à réduire les risques d'éventuels problèmes d'itinérance.

Dans le cadre du programme Partenariat pour la création d'empois, le gouvernement du Canada appuie des projets visant à créer de l'emploi pour les chômeurs admissibles au Régime d'assurance-emploi afin de leur offrir une expérience de travail valorisante. Bien que l'objectif principal du Programme soit d'aider les participants, les projets financés doivent également comporter une valeur ajoutée pour l'ensemble de la collectivité. Partenariat pour la création d'emploi est financé par le truchement de l'Entente sur le développement du marché du travail Canada-Ile-du-Prince-Edouard, qui est gérée conjointement par Service Canada et par le ministère du Développement et des Technologies de la province. Dans le cadre de cette entente, le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial gèrent ensemble des programmes et services de développement du marché du travail mis en oeuvre à l'Ile-du-Prince-Edouard, qui sont financés par le gouvernement du Canada et exécutés par Service Canada par le biais des Centres Service Canada locaux.

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) est un programme communautaire unique visant à prévenir et à réduire l'itinérance en offrant un soutien direct et du financement à plus de 60 collectivités dans l'ensemble du Canada. La SPLI est entrée en vigueur le 1er avril 2007 avec un budget annuel de 134,8 millions de dollars pour deux ans et a été prolongée pour deux années additionnelles jusqu'au 31 mars 2011. En septembre 2008, le gouvernement du Canada a annoncé qu'il investirait 1,9 milliard de dollars sur cinq ans dans des programmes de logement et de lutte contre l'itinérance en faveur des Canadiens à faible revenu.

Dans le cadre de la SPLI, le gouvernement du Canada offre à l'ensemble des provinces et des territoires la possibilité de travailler en partenariat pour assurer une meilleure harmonisation des investissements fédéraux, provinciaux et territoriaux, et ainsi offrir aux sans-abri une gamme de mesures de soutien intégrées.

La SPLI regroupe trois initiatives principales : l'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance (IPLI), le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance et l'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri.

L'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance (IPLI) est la pierre angulaire de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance. Son approche, qui donne la priorité au logement, établit que l'on doit d'abord offrir aux gens un logement de transition ou un logement supervisé.

L'IPLI comporte quatre volets de financement :

- les collectivités désignées;

- les collectivités éloignées;

- les collectivités autochtones;

- les projets pilotes horizontaux du gouvernement fédéral.

Le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance permet de gérer les programmes de façon plus responsable. Il permet également aux organismes d'acquérir des connaissances, de renforcer leurs réseaux et de mettre en commun leurs pratiques exemplaires.

L'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri permet d'offrir des propriétés et des terrains fédéraux excédentaires à des organismes communautaires, à des organismes sans but lucratif et à d'autres ordres de gouvernement pour des projets de prévention et de réduction de l'itinérance.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, veuillez visiter le www.rhdcc.gc.ca/fra/sans_abri/.

Ce communiqué est également offert, sur demande, en médias substituts.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau national des relations avec les médias
    819-994-5559