Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

06 avr. 2009 12h00 HE

Le gouvernement du Canada offrira des occasions de perfectionnement des compétences aux Autochtones canadiens

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 6 avril 2009) - Le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, l'honorable Chuck Strahl, a annoncé une demande de propositions pluriannuelle (2009-2012) pour des projets visant à doter les Autochtones des compétences dont ils ont besoin pour participer au marché du travail actuel. Le ministre Strahl a fait cette annonce aujourd'hui au nom de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley.

"Au moyen du Plan d'action économique du Canada, notre gouvernement vise à multiplier et à améliorer les possibilités qui s'offrent aux Autochtones par des investissements accrus dans les programmes de perfectionnement des compétences et d'emploi qui leur sont destinés. Le Plan d'action économique prévoit 100 millions de dollars sur trois ans dans le Partenariat pour les compétences et l'emploi des Autochtones. Cet investissement permettra d'appuyer jusqu'à 25 nouveaux projets qui pourront créer jusqu'à 6 000 emplois pour les Autochtones dans l'ensemble du pays," a mentionné la ministre Strahl.

Le Partenariat pour les compétences et l'emploi des Autochtones a pour but de fournir des emplois durables aux Autochtones dans les grands secteurs de l'économie et de procurer des avantages tout aussi durables à leur collectivité et à leur famille. Le programme vise à permettre aux Autochtones d'acquérir les compétences dont ils ont besoin pour participer à des activités économiques telles que l'exploitation minière, la construction, les pêches, le tourisme, l'énergie hydroélectrique, de même que des projets d'infrastructure publique partout au Canada.

La demande de propositions de 2009 vise des propositions de partenariats actuels ou éventuels. Ces partenariats doivent regrouper au minimum des organisations autochtones et une ou plusieurs grandes entreprises qui souhaitent obtenir des fonds pour établir un plan de formation et d'emploi des Autochtones intégré et lié à un grand projet de développement économique.

Chaque proposition devra comprendre un plan d'ensemble pluriannuel de formation des Autochtones axé sur l'emploi qui relie le perfectionnement des compétences à des possibilités d'embauche précises pour des projets de développement économique qui permettront l'embauche d'un grand nombre de personnes.

Le plan de formation menant à l'emploi couvre un vaste éventail d'activités, allant du développement des compétences de base, de l'alphabétisation et du recyclage scolaire au counseling en matière de maintien en poste et à d'autres mesures de soutien en milieu de travail, en passant par la formation propre à un emploi et à la formation en apprentissage. Dans le cadre de ce plan, le principal employeur doit s'engager à fournir aux Autochtones au moins 50 emplois à long terme à la fin du projet.

Les propositions seront acceptées jusqu'au 15 mai 2009.

Pour des renseignements supplémentaires sur le programme de Partenariat pour les compétences et l'emploi des Autochtones et la demande de propositions, veuillez consulter le site Web http://www.rhdcc.gc.ca/fra/emploi/formation_autochtones/index.shtml.


DOCUMENT D'INFORMATION

Le programme de Partenariat pour les compétences et l'emploi des Autochtones

Lancé en 2003, le programme de Partenariat pour les compétences et l'emploi des Autochtones (PCEA) est conçu pour optimiser la formation et les possibilités d'emplois dans de grands projets de développement économique partout au Canada. Pour ce faire, le PCEA répond aux besoins des employeurs et à la demande de travailleurs qualifiés sur le marché du travail.

La réussite du PCEA repose sur de solides partenariats établis entre des groupes autochtones, le secteur privé, le gouvernement fédéral, les gouvernements provinciaux et territoriaux, le marché du travail et les établissements d'enseignement. Depuis les débuts du programme, Ressources humaines et Développement des compétences Canada a mené à bien des projets avec plus de 90 partenaires dans 26 projets partout au Canada.

Comment fonctionne le PCEA?

Le PCEA permet de soutenir les stratégies de formation menant à l'emploi qui sont élaborées et gérées par des partenariats officiels entre les organisations autochtones et les grandes entreprises et qui fournissent aux Autochtones au moins 50 emplois stables et à long terme.

Le PCEA permet d'appuyer les partenariats entre les Autochtones et l'industrie, formés pour offrir une formation en cours d'emploi à grande échelle qui répond au besoin des employeurs en travailleurs qualifiés et qui complète la Stratégie de développement des ressources humaines autochtones, une stratégie communautaire à l'appui des organisations autochtones afin de les aider à concevoir et à offrir des activités de formation en préparation au marché du travail pour les Autochtones. Les propositions de demande de financement pour le PCEA sont présentées au moyen d'un processus de demande de propositions. Les projets sont évalués et classés en fonction de critères clairement définis et sont choisis d'après leur mérite et l'analyse de rentabilisation présentée.

Qui est admissible?

Le but de cette demande de propositions est d'inviter les partenariats actuels ou éventuels, regroupant au minimum des organisations autochtones et une ou plusieurs grandes entreprises qui souhaitent obtenir des fonds de contribution à court terme pour établir un plan de formation et d'emploi des Autochtones intégré lié à un grand projet de développement économique, à soumettre des propositions. Les autres membres du partenariat peuvent être, entre autres, les gouvernements provinciaux et territoriaux et des établissements d'enseignement, le cas échéant.

Les niveaux de financement varient d'un projet à l'autre et font l'objet de négociations fondées sur des prévisions de coûts et des engagements en matière de financement provenant d'autres sources. Les projets peuvent commencer en 2009 et doivent se terminer au plus tard le 31 mars 2012. Le nombre de projets retenus est fondé sur les fonds affectés et la qualité générale des propositions reçues.

Site Web : http://www.rhdcc.gc.ca/fra/emploi/formation_autochtones/index.shtml

Ce communiqué est également offert, sur demande, en médias substituts. Composez le 1-800-788-8282 à l'aide d'un téléphone à clavier ou d'un téléscripteur (ATS).

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Service des relations avec les médias
    819-994-5559