Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Innovation, Sciences et Développement économique Canada

28 sept. 2016 17h32 HE

Le gouvernement du Canada participe à la toute première rencontre ministérielle sur les sciences de l'Arctique organisée par la Maison-Blanche

La ministre Duncan parle de l'importance des sciences de l'Arctique et de la formation en STIM

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 28 sept. 2016) - Innovation, Sciences et Développement économique Canada

L'Arctique est un écosystème fragile et peu accessible qui abrite, depuis des siècles, des collectivités nordiques. Ces collectivités sont aux prises avec des défis environnementaux et sociaux sérieux, qu'il s'agisse de lutter contre les effets des changements climatiques ou de veiller à ce que leurs jeunes acquièrent les compétences nécessaires à l'économie du XXIe siècle.

La science et l'adoption de politiques fondées sur des éléments probants peuvent jouer un rôle important par rapport aux défis que connaissent les collectivités arctiques du Canada et du reste du monde. Le gouvernement du Canada reconnaît qu'il est important de travailler en collaboration avec les peuples autochtones et les autres nations qui habitent l'Arctique afin de trouver ensemble des solutions à ces enjeux.

Aujourd'hui, la ministre des Sciences, l'honorable Kirsty Duncan, a participé à la toute première rencontre ministérielle de la Maison-Blanche sur les sciences de l'Arctique. La ministre a rappelé qu'il fallait mettre à profit les sciences de l'Arctique pour inspirer la prochaine génération de scientifiques et encourager les jeunes des collectivités arctiques à acquérir des compétentes en sciences, en technologies, en ingénierie et en mathématiques (STIM). Au nom du gouvernement du Canada, la ministre Duncan a signé une déclaration commune sur la collaboration dans l'Arctique avec les ministres des sciences et les représentants de 25 gouvernements et de l'Union européenne. La déclaration commune reconnaît que la collaboration internationale et l'inclusion des peuples indigènes de l'Arctique dans la science et la prise de décisions sont essentielles pour faire avancer la recherche dans l'Arctique.

Citation

« Le gouvernement du Canada travaille avec ses partenaires internationaux, y compris avec les États-Unis, à soutenir la recherche et la science axées sur l'Arctique. La recherche menée par les Canadiens et les scientifiques d'autres pays donne aux gouvernements les données nécessaires à l'élaboration de politiques judicieuses pour cette région d'une importance vitale. Les connaissances scientifiques de l'Arctique ainsi que les savoirs indigènes traditionnels peuvent nous aider à contrer les effets des changements climatiques et à surmonter d'autres défis que connaissent les collectivités de l'Arctique. »

- La ministre des Sciences, l'honorable Kirsty Duncan

Les faits en bref

  • La toute première rencontre ministérielle sur les sciences de l'Arctique organisée par la Maison-Blanche était présidée par John Holdren, directeur de l'Office des sciences et de la technologie de la Maison-Blanche et conseiller spécial du président des États-Unis en la matière.
  • Diverses questions ont été abordées lors des séances, y compris comment mettre à profit les sciences pour bâtir des collectivités plus fortes dans l'Arctique, et comment les sciences de l'Arctique peuvent inspirer les jeunes, y compris les citoyens de l'Arctique, en leur donnant les moyens de faire carrière dans les STIM.
  • Plusieurs membres du Conseil de l'Arctique ont participé à la rencontre. Des représentants d'organismes importants qui s'intéressent à l'Arctique et aux changements climatiques ont pris la parole, dont David Grimes, de l'Organisation météorologique mondiale, et Erin Freeland Ballantyne, du Centre de recherche et d'apprentissage Dechinta (Dechinta Centre for Research and Learning).

Liens connexes

Déclaration commune des ministres (anglais)

Suivez la ministre Duncan sur les médias sociaux.

Twitter : @MindesSciences

Instagram : mindessciences

Renseignements