Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

29 août 2016 11h08 HE

Le gouvernement du Canada prend des mesures pour protéger 12 espèces aquatiques en péril

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 29 août 2016) - Le gouvernement du Canada respecte son engagement de même que le désir des Canadiens d'une côte à l'autre du pays, à prendre des mesures pour protéger les espèces en péril. Aujourd'hui, l'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé que 12 espèces aquatiques sont proposées aux fins d'inscription en vertu de la Loi sur les espèces en péril.

Les espèces que l'on propose de protéger en vertu de la Loi ont été publiées dans la Partie I de la Gazette du Canada le 27 août 2016 aux fins de consultations publiques. Les Canadiens disposeront de 30 jours pour formuler des commentaires.

Les décisions prises quant à la protection d'une espèce en vertu de la Loi sont fondées sur les évaluations menées par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) et d'autres avis scientifiques. Les décisions reposent également sur des consultations approfondies menées auprès du public, des collectivités, des groupes autochtones et de l'industrie. Les avis scientifiques constituent un élément clé de la décision, tout comme les répercussions socio-économiques sur les Canadiens et leurs collectivités.

Lorsqu'une espèce est inscrite officiellement en vertu de la Loi, on établit un plan afin de déterminer la meilleure façon de l'aider à survivre et à se rétablir. Le gouvernement travaille avec les scientifiques, l'industrie, les organisations de pêche locales, les groupes autochtones et les collectivités touchées, afin d'élaborer des stratégies et des plans. Tous les Canadiens jouent un rôle pour assurer la protection et le rétablissement des espèces en péril.

Espèces proposées aux fins d'inscription

  • Chabot des montagnes Rocheuses (versant ouest)
  • Meunier des montagnes (Pacifique)
  • Meunier des montagnes (rivière Milk)
  • Dolly Varden (ouest de l'Arctique)
  • Méné long
  • Phoque commun (sous-espèce du lac des Loups Marins)
  • Tortue caouanne
  • Tortue luth (Atlantique)
  • Tortue luth (Pacifique)
  • Béluga (estuaire du Saint-Laurent)
  • Béluga (baie Cumberland)
  • Pholade tronquée

Ce ne sont pas toutes les espèces identifiées par le COSEPAC qui font l'objet d'une inscription sur la liste, notamment le thon rouge de l'Atlantique et le sébaste à bouche jaune, bien qu'elles bénéficient, tout comme d'autres espèces, d'une protection en vertu de la Loi sur les pêches, la Loi sur les océans et la Loi sur les parcs nationaux du Canada, de même qu'aux termes d'un certain nombre d'outils législatifs provinciaux, territoriaux et municipaux, et d'autres outils non législatifs.

Citation

« Les mesures prises par le gouvernement du Canada afin de protéger ces espèces vulnérables confirment notre engagement à veiller sur la faune et la biodiversité du Canada. Nous avons promis de répondre rapidement aux avis des scientifiques, et l'annonce d'aujourd'hui démontre que nous respecterons cette promesse. »

L'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada a adopté la Loi sur les espèces en péril en 2002 afin de fournir un cadre juridique pour la gestion, la protection et le rétablissement des espèces sauvages.
  • La Loi protège actuellement au-delà de 100 espèces aquatiques.
  • Le COSEPAC est un comité indépendant qui désigne les espèces en péril. Il est composé de spécialistes des espèces sauvages et de scientifiques issus des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, des universités et des organisations non gouvernementales.
  • Une fois les espèces inscrites, des plans de gestion et de rétablissement doivent être publiés aux termes de la Loi sur les espèces en péril. En août, le Ministère a publié plusieurs plans de gestion et de rétablissement, notamment le plan d'action de la rivière Sydenham, le plan d'action de la baleine noire de l'Atlantique Nord, et le programme de rétablissement du naseux moucheté.

Liens connexes

Gazette du Canada : Décret modifiant l'annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril

Pour en savoir davantage sur les espèces aquatiques en péril

Pour en savoir davantage sur le Registre public des espèces en péril

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements