Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

20 févr. 2009 13h00 HE

Le gouvernement du Canada publie une étude sur les causes et les effets des arrêts de travail

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 fév. 2009) - La ministre du Travail, l'honorable Rona Ambrose, a rendu public aujourd'hui le rapport intitulé Les arrêts de travail dans le secteur privé de compétence fédérale : des solutions innovatrices, qui prévoit trois options ayant rallié l'appui unanime de groupes de parties prenantes syndicales et patronales.

Le rapport est le fruit d'une étude faite par un expert des relations industrielles, M. Peter Annis, afin de mieux comprendre les causes et les effets des grèves et des lock-out dans le secteur privé assujetti à la réglementation fédérale.

"Le gouvernement du Canada est préoccupé par les conséquences des arrêts de travail sur la vie des citoyens et sur l'ensemble de l'économie, a déclaré Mme Ambrose. Pendant la présente période d'incertitude économique d'envergure mondiale, il importe au plus haut point que le gouvernement sollicite l'avis d'experts du domaine du travail, des travailleurs et des entreprises sur des façons de réduire la fréquence, la durée et les effets défavorables des arrêts de travail."

La ministre Ambrose a demandé aux fonctionnaires d'examiner les suites à donner aux trois options acceptées à l'unanimité par les parties prenantes : établir un conseil consultatif chargé de donner à la Ministre des avis sur des questions en matière de travail; renforcer le Programme de médiation préventive administré par le Service fédéral de médiation et de conciliation; et examiner les méthodes employées par le Conseil canadien des relations industrielles, afin qu'il puisse accélérer son processus décisionnel.

"Je tiens à remercier M. Annis pour cette importante étude, a ajouté Mme Ambrose. Je constate avec plaisir que trois de ses options ont fait l'objet d'un appui unanime, et les fonctionnaires du gouvernement se pencheront sur la mise en oeuvre de ces options."

Le Congrès du travail du Canada et Employeurs des transports et communications de régie fédérale, un groupement de grands employeurs, ont coordonné la participation de leurs membres à l'étude. Quarante-neuf représentants et conseils syndicaux, 32 employeurs et groupements d'employeurs et 15 arbitres, chercheurs universitaires et autres experts des relations industrielles ont participé à l'étude. De plus, les conseils des relations industrielles et les ministères du Travail des gouvernements fédéral et provinciaux ont été consultés.

Les employeurs assujettis à la réglementation fédérale emploient 8,5 p. 100 de la main-d'oeuvre canadienne dans quelque 46 000 milieux de travail, soit 1,1 million de travailleurs ouvrant dans le secteur privé de compétence fédérale et dans des sociétés d'Etat, notamment le secteur bancaire, les entreprises de radiodiffusion et de télécommunication, les services postaux, les lignes aériennes, la plupart des entreprises du secteur ferroviaire, de grands pans de l'industrie du camionnage, des entreprises portuaires et de navigation, la manutention des céréales, les mines d'uranium et les gouvernements autochtones, les conseils de bande et certaines entreprises autochtones.

Le rapport peut être consulté dans le site Web du programme du Travail, au www.travail.gc.ca.

Le présent communiqué est disponible sur demande en formats substituts.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Ambrose
    Jonah Mozeson
    Conseiller en communications
    819-953-5646
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559