Affaires indiennes et du Nord Canada

Affaires indiennes et du Nord Canada

22 avr. 2008 13h20 HE

Le gouvernement du Canada règle une revendication particulière de la Première nation de Woodstock : Un pas vers une économie locale plus forte

WOODSTOCK, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 22 avril 2008) - L'honorable Chuck Strahl, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, et Jeffrey Donald Tomah, chef de la Première nation de Woodstock, ont signé aujourd'hui un accord définitif sur la revendication particulière relative à la réserve indienne no 23.

"Les avantages découlant du règlement de cette revendication permettront à la Première nation de Woodstock de réaliser de nouveaux projets de développement économique qui bénéficieront non seulement à ses membres, mais aussi aux collectivités avoisinantes, a déclaré le ministre. Le règlement assure également une plus grande certitude au gouvernement, à l'industrie et à tous les Canadiens."

L'accord apporte une solution à plusieurs griefs de la Première nation de Woodstock concernant 5,5 acres de terres non cédées de la Première nation, le retrait de terres sans paiement d'indemnité pour l'aménagement d'une ligne ferroviaire et l'inondation d'environ 2,5 acres de terres à la suite de la construction du barrage de Mactaquac.

"Le succès de ce règlement repose sur l'occasion pour notre collectivité de saisir des possibilités de développement économique qui nous apporteront des retombées à long terme. L'indemnité, ainsi que la garantie que les terres que nous aurons choisies seront ajoutées à notre réserve, nous permettront de saisir ces possibilités."

Dans le cadre de ce règlement, le gouvernement du Canada versera une indemnité de 2,5 millions de dollars à la Première nation de Woodstock, comprenant les coûts de négociation et de ratification. La Première nation pourra également acheter jusqu'à dix acres de terres de remplacement en vue de les ajouter à sa réserve, conformément aux modalités de la Politique sur les ajouts aux réserves(http://www.ainc-inac.gc.ca/ps/lts/lmm_f.html). Les terres de remplacement seront acquises de gré à gré et devront être situées dans les zones de sélection préalablement négociées par les parties.

La Première nation de Woodstock est située à cinq kilomètres de la ville de Woodstock, dans l'ouest du Nouveau-Brunswick. Lors du vote de ratification du 12 février 2008, 80 p. 100 des membres admissibles de la Première nation qui ont voté se sont prononcés en faveur de l'accord.

Ce communiqué ainsi que d'autres documents d'information sont disponibles sur Internet à cette adresse : http://www.ainc.gc.ca/

Renseignements

  • Cabinet de l'honorable Chuck Strahl
    Cabinet du ministre
    Josée Bellemare
    Attachée de presse
    819-997-0002
    ou
    Affaires indiennes et du Nord Canada
    Relations avec les médias
    819-953-1160
    ou
    Première nation de Woodstock
    Rick Hatchette
    Négociateur
    506-328-0400