Parcs Canada

Parcs Canada

28 janv. 2013 09h00 HE

Le gouvernement du Canada renouvelle ses efforts de protection du patrimoine historique du pays

Le Programme de partage des frais de Parcs Canada soutient la protection des lieux historiques nationaux dans l'ensemble du pays

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 28 jan. 2013) - L'honorable Peter Kent, ministre canadien de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada s'engagerait de nouveau à soutenir le Programme de partage des frais de Parcs Canada pour les lieux historiques nationaux. Depuis 2009, le Programme a permis de financer 115 projets au total pour veiller à ce que les générations futures puissent profiter du patrimoine historique du pays.

« J'ai le plaisir de vous annoncer le renouvellement du Programme de partage des frais de Parcs Canada pour les lieux historiques nationaux, duquel ont découlé d'excellents résultats en matière de préservation du patrimoine historique au pays, a déclaré le ministre Kent. En plus de favoriser la protection et l'amélioration des lieux historiques nationaux irremplaçables du Canada pour les générations de demain, le Programme stimule l'économie locale à l'échelle du pays grâce à la création d'emplois et à l'essor du tourisme. »

Dans le cadre du Programme de partage des frais de Parcs Canada pour les lieux historiques nationaux, jusqu'à 50 % des dépenses admissibles engagées dans la conservation et dans la mise en valeur d'un lieu historique national peuvent être remboursées. La poursuite du Programme de partage des frais démontre l'engagement du gouvernement du Canada à appuyer le mandat de Parcs Canada, qui est de protéger et de mettre en valeur les endroits qui revêtent une importance historique nationale, et d'aider le public à mieux connaître et à apprécier ces lieux, de même qu'à en profiter, et ce, de manière à en garantir l'intégrité commémorative pour les générations d'aujourd'hui et de demain.

Depuis 2009, dans le cadre du Programme, 16,9 millions de dollars ont été versés en contribution à des lieux historiques nationaux qui n'appartiennent pas au gouvernement fédéral ou qui ne sont pas gérés par ce dernier, en vue d'en garantir la conservation et de les présenter au public. En moyenne, pour chaque dollar octroyé par l'intermédiaire du Programme, 2,4 dollars proviennent d'autres sources de financement. Les projets financés au moyen du Programme visent à combler les besoins les plus pressants des lieux historiques nationaux, notamment la stabilisation, la restauration et la réparation de structures d'importance historique nationale.

Un bénéficiaire peut recevoir jusqu'à 100 000 $ annuellement, selon l'étendue du travail de conservation et selon des modalités particulières énoncées dans l'entente de contribution signée. Parmi les organisations admissibles figurent les organismes sans but lucratif, les organisations autochtones et les autres ordres du gouvernement propriétaires ou locataires de lieux historiques nationaux. La prochaine date limite pour présenter une demande dans le cadre du Programme est le 8 mars 2013. De plus amples renseignements et des formulaires de demandes sont offerts sur le site Web de Parcs Canada.

Parcs Canada veille à ce que le patrimoine historique et naturel du Canada soit protégé et invite la population canadienne ainsi que les visiteurs du monde entier à explorer son réseau de 44 parcs nationaux, de 167 lieux historiques nationaux et de quatre aires marines nationales de conservation pour découvrir des lieux naturels et historiques exceptionnels de notre pays et y vivre des moments inoubliables.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez les fiches d'information connexes à l'adresse www.parcscanada.gc.ca, sous Salle des médias.

Programme de partage des frais de Parcs Canada pour les lieux historiques nationaux

Fiche d'information

Le Programme de partage des frais de Parcs Canada pour les lieux historiques nationaux est un programme de contribution dans le cadre duquel jusqu'à 50 % des dépenses admissibles engagées dans la conservation d'un lieu historique national peuvent être remboursées. Le Programme vise à appuyer les projets de propriétaires non fédéraux de lieux historiques nationaux qui souhaitent réduire ou éliminer une menace réelle et imminente à l'intégrité commémorative d'un lieu historique national, dans des situations où une intervention est requise dans un avenir rapproché afin de maintenir l'intégrité physique des ressources culturelles menacées. Un lieu historique national possède une intégrité commémorative lorsqu'il est en bon état et que ses valeurs patrimoniales sont protégées, communiquées et respectées. Le Programme appuie le mandat de l'Agence Parcs Canada qui est de protéger et de mettre en valeur les endroits qui revêtent une importance historique nationale, et d'aider le public à mieux connaître et à apprécier ces lieux, de même qu'à en profiter, et ce, de manière à en garantir l'intégrité commémorative pour les générations d'aujourd'hui et de demain.

Depuis 2009, dans le cadre du Programme de partage des frais pour les lieux historiques nationaux, 16,9 millions de dollars ont été versés en contribution à des lieux historiques nationaux du Canada qui n'appartiennent pas au gouvernement fédéral ou qui ne sont pas gérés par ce dernier, en vue d'en garantir la conservation et la mise en valeur. À ce jour, le Programme a permis de financer à l'échelle du pays 115 projets, petits et grands, dont l'objectif était de combler les besoins les plus pressants, notamment : la stabilisation urgente des structures de la conserverie North Pacific, à Port Edward, en Colombie-Britannique; la restauration de l'édifice de culbutage endommagé à la suite d'une violente tempête de vent à la mine Atlas-Numéro-Trois, à Drumheller, en Alberta; le remplacement de la couverture en ardoise de l'église Our Lady of the Immaculate Conception, à Guelph, en Ontario; la réparation des couvertures en cuivre ainsi que des murs en maçonnerie de pierre à l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal à Montréal, au Québec; la réfection du pavillon de musique du Jubilé de la reine Victoria aux Jardins publics d'Halifax, en Nouvelle-Écosse. Les contributions ont également permis à des collectivités, dont la municipalité de St. Andrew's, au Manitoba, de restaurer les cloches demeurées longtemps silencieuses de l'Église anglicane St. Andrew's au moyen de travaux de stabilisation du clocher, ou encore de commémorer des événements importants, tels que le 100e anniversaire de l'arrivée de Lucy Maud Montgomery au presbytère de Leaksdale, à Uxbridge, en Ontario, à l'occasion duquel l'intérieur de la demeure a été rénové. Le financement offert a également permis de créer des bassins d'ouvriers locaux spécialisés dans la préservation du patrimoine à d'autres endroits, notamment au Nouveau-Brunswick, lors des travaux effectués à la Gare du Canadien Pacifique à McAdam, et en Colombie-Britannique, à l'occasion des travaux touchant les bâtiments secondaires à Barkerville.

Le renouvellement du Programme de partage des frais correspond à la volonté du gouvernement de soutenir la création d'emplois dans le secteur du patrimoine architectural en fournissant du financement pour la conservation des lieux historiques nationaux. Ces lieux constituent des attractions touristiques dans plus de 400 collectivités au Canada, où ils génèrent des dépenses directes, des dépenses de visiteurs et des retombées économiques. Le Programme permettra d'offrir à bien des professionnels qualifiés en matière de conservation et de construction des possibilités de travailler dans des lieux historiques d'un océan à l'autre au cours des années à venir.

Programme de partage des frais de Parcs Canada pour les lieux historiques nationaux

Fiche d'information

Admissibilité au Programme de partage des frais de Parcs Canada pour les lieux historiques nationaux

Les lieux historiques nationaux admissibles sont ceux qui appartiennent à des propriétaires, à des organismes sans but lucratif, à des organisations autochtones sans but lucratif et à d'autres ordres du gouvernement admissibles, ou qui sont loués par ceux-ci. Un demandeur représentant des biens qui se trouvent à l'intérieur d'un arrondissement historique qui est un lieu historique national ne peut soumettre qu'une seule demande de financement pour ce lieu. Les demandeurs inadmissibles comprennent les demandeurs qui représentent des particuliers, le gouvernement fédéral (c.-à-d. des ministères ou des organismes fédéraux), des lieux historiques nationaux appartenant au gouvernement fédéral ou encore des organismes à but lucratif (p. ex. des associations copropriétaires ou des propriétés privées), ou qui soumettent une demande au nom de particuliers ou de telles entités, ainsi que les demandeurs représentant des lieux patrimoniaux qui ne sont pas reconnus en tant que lieu historique national.

Les projets admissibles comprennent ceux qui visent à élaborer des documents techniques et des documents de planification dont Parcs Canada a reconnu la nécessité, selon les besoins, afin de garantir l'intégrité commémorative du lieu en cause, de même que les projets de conservation visant à préserver, à remettre en état ou à restaurer les composantes d'un lieu historique national, et ce, pour assurer son intégrité commémorative. Les projets de conservation peuvent aussi comprendre l'élaboration et la mise en œuvre de projets de mise en valeur axés sur la communication au grand public des raisons de la désignation d'un lieu historique national. Un bénéficiaire peut recevoir jusqu'à 100 000 $ annuellement, selon l'étendue du travail de conservation et selon des modalités particulières énoncées de l'entente de contribution signée.

Critères d'évaluation de l'admissibilité au Programme de partage des frais de Parcs Canada pour les lieux historiques nationaux

Parcs Canada évalue les demandes selon les critères suivants :

  1. gravité des menaces qui pèsent sur le lieu historique national et pertinence des mesures d'atténuation proposées;
  1. conformité du projet avec les Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux du Canada (deuxième édition) et avec la Politique sur la gestion des ressources culturelles de Parcs Canada;
  1. besoin manifeste d'obtenir un financement dans le cadre du Programme, incluant la preuve que le projet ne pourrait être réalisé sans ce financement;
  1. description du risque financier associé au projet, incluant la stabilité et viabilité financières manifestes du demandeur, la capacité de gestion financière de l'organisation, ainsi que le montant des fonds de contrepartie disponibles;
  1. capacité de mener à bien les activités proposées au cours d'un exercice donné, ce qui comprend notamment l'expertise technique, les compétences et l'expérience antérieure de l'équipe.

Parcs Canada évalue les demandes de financement par rapport aux autres propositions reçues. De plus, Parcs Canada se réserve le droit de tenir compte de l'équilibre entre les régions, de la diversité des projets et de ses autres priorités dans ses décisions de financement.

Pour obtenir de plus amples renseignements et des formulaires de demande, veuillez vous rendre à l'adresse suivante : http://www.pc.gc.ca/fra/progs/lhn-nhs/ppf-csp/index.aspx.

Renseignements

  • Adam Sweet
    Attaché de presse
    Cabinet du ministre de l'Environnement
    819-997-1441

    Relations avec les médias
    Parcs Canada
    819-953-8371
    www.twitter.com/parcscanada