Ministère de la Justice Canada



Ministère de la Justice Canada

22 nov. 2012 16h27 HE

Le gouvernement du Canada se penchera sur la question des accusés à risque élevé trouvés non responsables criminellement

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 22 nov. 2012) - L'honorable Rob Nicholson, C.P., c.r., député de Niagara Falls, ministre de la Justice et procureur général du Canada, accompagné du sénateur Pierre-Hugues Boisvenu, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement a l'intention de déposer un projet de loi pour répondre aux préoccupations au sujet des accusés à risque élevé trouvés non responsables criminellement pour cause de trouble mental, qui risquent de menacer la sécurité du public s'ils sont relâchés dans les collectivités, et pour donner suite aux demandes des victimes qui souhaitent participer davantage dans ce secteur du système de justice.

« Notre gouvernement est à l'écoute des victimes, ainsi que des provinces et des territoires, qui nous disent que la sécurité du public devrait être la considération prépondérante à faire valoir dans le processus décisionnel qui concerne les accusés atteints de troubles mentaux, a déclaré le ministre Nicholson. Nous nous sommes engagés à faire en sorte que nos lois soient suffisamment rigoureuses et claires pour protéger les Canadiens dans des situations où des accusés à risque élevé trouvés non criminellement responsables pour cause de troubles mentaux constituent une menace pour le public. »

« Les victimes méritent d'être mieux informées et d'être davantage engagées dans le processus, a expliqué le sénateur Boisvenu. Notre gouvernement s'est fermement engagé à protéger la sécurité des Canadiens et à faire en sorte que les victimes aient davantage voix au chapitre dans notre système de justice. »

L'accès aux traitements ne serait pas touché par suite des modifications proposées.

Le système de justice pénale canadien exempte certaines personnes de la responsabilité criminelle si, au moment de commettre un acte qui constituerait une infraction criminelle, la personne souffrait d'un trouble mental qui la rendait incapable de se rendre compte de la nature et de la qualité de ses actes ou de savoir qu'elle agissait mal. La personne n'est ni acquittée, ni trouvée coupable. Elle est déclarée non responsable criminellement pour cause de trouble mental. Elle peut être libérée, mise en liberté sous conditions ou placée sous garde dans un établissement de soins de santé mentale. Les personnes trouvées NRC ne sont pas incarcérées dans les prisons.

Internet : www.canada.justice.gc.ca

(English Version available)

Renseignements

  • Julie Di Mambro
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre de la Justice
    613-992-4621

    Relations avec les médias
    Ministère de la Justice
    613-957-4207