Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

25 nov. 2010 20h30 HE

Le gouvernement du Canada souligne le caractère novateur de la collaboration entre des entreprises et l'Université McGill

Les prix Synergie pour l'innovation de 2010 mettent en valeur des partenariats qui favorisent la croissance économique

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 25 nov. 2010) - Le député de Montmagny–L'Islet–Kamouraska–Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, a félicité aujourd'hui, au nom du ministre de l'Industrie, l'honorable Tony Clement, les lauréats de l'un des prix Synergie pour l'innovation de 2010 du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Ces prix reconnaissent les partenariats en recherche-développement entre les universités et l'industrie qui contribuent à la création de nouveaux produits essentiels à la croissance économique. Un prix Synergie a été décerné à l'Université McGill en reconnaissance de sa collaboration avec des entreprises partenaires qui a abouti à la mise sur pied du McGill Metals Processing Centre (MMPC).

« Les sciences, la technologie et l'innovation contribuent grandement à favoriser la productivité, la compétitivité et la croissance au Canada, a affirmé le député Généreux. Les progrès réalisés par les lauréats des prix Synergie sont représentatifs de ce qui se fait de mieux en matière d'innovation au Canada et mettent en valeur les types de partenariats qui feront progresser notre économie. »

Le Prix Leo-Derikx a ainsi été décerné à M. Roderick Guthrie et à Mme Mihaiela Isac de l'Université McGill qui, par leurs travaux sur le traitement des métaux liquides et solides, ont contribué au progrès de la recherche mondiale dans ce domaine. Les activités du MMPC sont axées sur le traitement et la production de matériaux métallurgiques perfectionnés. Le centre fournit aux chercheurs des installations de première classe et du matériel de pointe afin qu'ils puissent faire concurrence aux meilleurs chercheurs du monde.

Plusieurs entreprises ont collaboré avec le MMPC à la réalisation de ce programme : Hatch, Novelis, Heraeus Electro-Nite, Sumitomo Metals Industries, Rio Tinto (ainsi que ses filiales QIT-Fer et Titane), et Alcan.

Les lauréats reçoivent une subvention de recherche de 200 000 $. De leur côté, les partenaires industriels ont la possibilité d'embaucher un titulaire de bourse postdoctorale en recherche-développement industrielle du CRSNG pendant deux ans. Le CRSNG assume les coûts liés à la partie industrielle du salaire du titulaire de la bourse. On rendra hommage aux titulaires de bourse au cours de cérémonies qui se tiendront à une date ultérieure.

« Les investissements stratégiques effectués par le CRSNG au fil des ans ont mené à de nombreuses collaborations fructueuses comme celles que nous soulignons aujourd'hui, a affirmé la présidente du CRSNG, Mme Suzanne Fortier. Les prix Synergie reconnaissent les partenariats qui réunissent les meilleurs chercheurs des universités canadiennes et les chefs de file les plus novateurs du secteur privé, ce qui permet de transférer des résultats de recherche concrets à ceux qui peuvent les transformer en avantages socioéconomiques pour les Canadiens. »

Le CRSNG est un organisme fédéral qui aide à faire du Canada un pays de découvreurs et d'innovateurs, au profit de tous les Canadiens. Il appuie quelque 29 500 étudiants universitaires et stagiaires postdoctoraux dans leurs études supérieures. Le CRSNG fait la promotion de la découverte en offrant un appui financier à plus de 11 800 professeurs d'université chaque année et favorise l'innovation en incitant plus de 1 500 entreprises canadiennes à investir dans les projets de recherche des établissements postsecondaires et à y participer.

Pour obtenir plus de renseignements sur les prix Synergie pour l'innovation de 2010 du CRSNG, veuillez consulter la fiche d'information.

Fiche d'information

Remise du prix Synergie pour l'innovation à l'Université McGill

En 1995, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) a créé les prix Synergie pour l'innovation dans le but de reconnaître les partenariats en recherche-développement en sciences naturelles et en génie entre les universités et l'industrie. Depuis leur création, ces prix ont souligné les plus remarquables réalisations en sciences naturelles et en génie issues de la collaboration entre les universités et l'industrie.

En travaillant ensemble, les universités lauréates et les entreprises qui les appuient ont prouvé que les partenariats efficaces servent de fondement aux réalisations. Leurs succès ont enrichi les programmes de formation et de recherche des universités canadiennes tout en apportant des avantages concrets aux Canadiens.

Les universités lauréates reçoivent chacune une subvention de recherche de 200 000 $. De plus, chaque partenaire industriel reçoit la prestigieuse sculpture des prix Synergie et a la possibilité d'embaucher un titulaire de bourse postdoctorale de recherche-développement industrielle du CRSNG pour une période de deux ans. Le CRSNG assume les coûts liés à la partie industrielle du salaire du titulaire de la bourse.

Les prix Synergie pour l'innovation mettent en valeur l'innovation et les avantages de la mise en commun des ressources visant à tirer le meilleur parti de l'ingéniosité des Canadiens. Les prix Synergie sont décernés dans quatre catégories :

  • Petites et moyennes entreprises : un partenariat avec une seule entreprise industrielle employant 500 personnes ou moins;
  • Grandes entreprises : un partenariat avec une seule entreprise industrielle employant plus de 500 personnes;
  • Deux entreprises ou plus : un partenariat avec deux entreprises industrielles ou plus de toute taille;
  • Prix Leo-Derikx : un modèle innovateur de partenariat de longue date en recherche-développement préconcurrentielle entre l'université et l'industrie, dont le résultat a été de rehausser le bien-être général de l'industrie.

À propos du projet de l'Université McGill

Le Prix Leo-Derikx est décerné au directeur du McGill Metals Processing Centre (MMPC), M. Roderick Guthrie, et à la gestionnaire de la recherche, Mme Mihaiela Isac.

Établi en 1990, le MMPC est un centre de recherche canadien dynamique qui a été créé pour la réalisation de projets de recherche sur le traitement et la production de matériaux métallurgiques perfectionnés. Dirigé par M. Guthrie et Mme Isac, le MMPC met en œuvre un programme de recherche axé sur l'élaboration et la description quantitative d'activités propres au traitement des métaux liquides et solides. Des membres du milieu universitaire entreprennent des programmes de recherche fondamentale et appliquée novateurs et de haut niveau, apportent des contributions originales à la documentation publiée antérieurement et forment des étudiants exceptionnellement compétents. Le MMPC fournit aux chercheurs des installations de première classe et du matériel de pointe afin qu'ils puissent faire concurrence aux meilleurs chercheurs du monde.

Conformément à son mandat, qui consiste à effectuer de la recherche générique en traitement des métaux, et dans le but de fournir un programme qui intéresse et préoccupe réellement les partenaires industriels, le centre tient des rencontres annuelles d'examen des progrès. Au cours de ces rencontres, des membres du milieu universitaire, d'éminents conférenciers et des partenaires industriels du monde entier font des présentations sur les derniers progrès et les dernières tendances en métallurgie extractive. Des étudiants des cycles supérieurs participent directement aux rencontres en donnant des présentations, en exposant des affiches techniques et en faisant des démonstrations en laboratoire pour les membres d'un conseil consultatif international et les invités.

À l'heure actuelle, quelque 20 importantes entreprises internationales de l'industrie des métaux ferreux et légers sont partenaires du centre. Ainsi, le MMPC est devenu un véritable centre international de métallurgie extractive. Parmi les entreprises membres qui l'appuient, les dirigeants du MMPC tiennent à remercier tout spécialement Hatch, Novelis, Heraeus Electro-Nite, Sumitomo Metals Industries, Rio Tinto (ainsi que ses filiales QIT-Fer et Titane), et Alcan, qui ont tous collaboré aux activités de recherche générique du centre.

Renseignements

  • Cabinet de l'honorable Tony Clement
    Ministre de l'Industrie
    Lynn Meahan - Attachée de presse
    613-995-9001
    ou
    Industrie Canada
    Relations avec les médias
    613-943-2502
    ou
    Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie
    du Canada
    Martine Perreault
    Agente, relations médias et affaires publiques
    613-996-7238
    martine.perreault@nserc-crsng.gc.ca