Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

22 nov. 2013 12h56 HE

Le gouvernement du Canada soutient la croissance du secteur biologique

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwired - 22 nov. 2013) - L'industrie biologique canadienne met à jour sa norme et cherche de nouveaux marchés nationaux et internationaux grâce à un investissement de 500 000 $ du gouvernement du Canada. Le député Robert Goguen (Moncton-Riverview-Dieppe) en a fait l'annonce aujourd'hui au nom du ministre fédéral de l'Agriculture, Gerry Ritz, à la 14e Conférence annuelle et foire commerciale de l'Atlantic Canadian Organic Regional Network.

« Les producteurs du secteur biologique du Canada cherchent continuellement la meilleure qualité pour continuer à augmenter leurs ventes sur le marché national et étranger, a déclaré le député Goguen. Cet investissement aidera le secteur à améliorer le processus de certification afin qu'un plus grand nombre de producteurs et de transformateurs puissent tirer profit du potentiel de commercialisation de la norme biologique, ce qui aidera à augmenter les ventes au Canada et à l'étranger. »

La Fédération biologique du Canada reçoit près de 300 000 $ pour moderniser la norme biologique canadienne et améliorer les processus afin d'encourager les petits exploitants à demander la certification, donnant ainsi lieu à une approche plus cohérente du secteur biologique.

Plus de 200 000 $ iront à l'Association pour le commerce des produits biologiques pour l'organisation d'une campagne de commercialisation afin de promouvoir les produits biologiques canadiens aux échelons national et international. La stratégie consiste à renforcer les relations avec les partenaires de l'ensemble du Canada afin de soutenir le lancement d'une campagne générique fondée sur la marque Canada présentant le profil des produits biologiques.

« La Fédération biologique du Canada est privilégiée de pouvoir coopérer avec ses partenaires gouvernementaux afin de mobiliser le prodigieux effort volontaire destiné à assurer la protection de l'intégrité du mouvement des aliments biologiques, a déclaré le président de la Fédération, Ted Zettel. Il faut une réglementation stricte pour répondre aux besoins changeants de nos consommateurs, et cette somme permettra à l'industrie de procéder à un examen complet de la norme qui définit l'allégation produit biologique. »

« Nous sommes un grand exportateur d'ingrédients et de produits biologiques de qualité, mais il existe également une énorme base de consommateurs ici, au Canada, qui forment aujourd'hui le quatrième marché des produits biologiques du monde, a déclaré Matthew Holmes, directeur exécutif de l'Association pour le commerce des produits biologiques. Ces fonds de contrepartie du gouvernement du Canada aideront nos membres à soutenir la concurrence sur des marchés nouveaux et établis, tout en assurant la liaison entre producteurs et transformateurs de produits biologiques, d'une part, et consommateurs canadiens locaux, de l'autre. »

Le secteur biologique continue à se développer à un rythme constant, la demande excédant l'offre. On estime que les ventes de produits biologiques ont triplé au Canada depuis 2006. L'Association pour le commerce des produits biologiques évalue les ventes au détail en 2012 à trois milliards de dollars et les exportations à 458 milliards, la plupart allant aux États-Unis et à l'Union européenne.

Cet investissement provient du Programme Agri-marketing d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, une initiative quinquennale représentant un budget total de 341 millions de dollars aux termes de Cultivons l'avenir 2, qui aide les producteurs et les transformateurs d'aliments à soutenir la concurrence sur les marchés nationaux et étrangers. Ce programme aide l'industrie agricole en créant et en conservant l'accès aux marchés et en tirant profit des débouchés commerciaux.

L'investissement d'aujourd'hui suit l'annonce par le premier ministre Stephen Harper de la conclusion par le Canada et l'Union européenne (UE) d'une entente de principe sur un accord commercial global qui renforcera considérablement les liens en matière de commerce et d'investissement entre les deux partenaires et créera des emplois et des débouchés pour les Canadiens. Lorsque cet accord entrera en vigueur, le Canada profitera d'un accès illimité en franchise au marché de près de 94 p. 100 des produits agricoles couverts par des lignes tarifaires de l'UE.

Pour plus d'information sur l'accord de Cultivons l'avenir 2 et le Programme Agri-marketing, consultez le site www.agr.gc.ca/cultivonslavenir2.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Jeffrey English
    Attaché de presse
    Bureau de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059