Ressources humaines et Développement social Canada

Ressources humaines et Développement social Canada

16 juil. 2008 12h15 HE

Le gouvernement du Canada soutient la lutte contre l'itinérance à Saskatoon

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 16 juillet 2008) - Le gouvernement du Canada vient en aide aux familles et aux individus de Saskatoon qui tentent de se sortir des cycles de la pauvreté et de l'itinérance et de se bâtir un avenir meilleur.

La présidente du Conseil privé de la Reine pour le Canada, ministre des Affaires intergouvernementales et ministre de la Diversification de l'économie de l'Ouest canadien, l'honorable Rona Ambrose, a annoncé aujourd'hui, au nom du ministre des Ressources humaines et du Développement social, l'honorable Monte Solberg, le financement de trois projets d'une valeur de plus de 434 000 dollars à Saskatoon dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI).

"Le gouvernement actuel donne suite à son engagement d'aider les personnes itinérantes ou qui risquent de le devenir, a déclaré la ministre Ambrose. Nous sommes fiers de soutenir les efforts que déploient les collectivités pour trouver localement des solutions à leurs problèmes. Grâce à cet investissement, la Western Region Métis Women's Association (WRMWA), la Quint Development Corporation et le Rainbow Community Centre pourront offrir des services permettant d'aider les personnes dans le besoin."

"La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance apporte un vent d'optimisme ici à Saskatoon, et partout au pays, a déclaré l'honorable Carol Skelton, député de Saskatoon-Rosetown-Biggar. L'accès à un logement stable et à des services de soutien constituent la première étape vers une pleine participation à notre collectivité ".

Le montant du financement versé à la Western Region Métis Women's Association dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance a été annoncé à la WRMWA, à Saskatoon. Il s'élève à plus de 400 000 dollars. L'association utilisera les fonds pour créer, à Saskatoon, cinq unités de logements de transition à l'intention des femmes atteintes de troubles liés à l'alcoolisation fotale et d'autres déficiences cognitives et qui sont sans abri afin de les aider à trouver la stabilité et à devenir autonomes.

"La Western Region Métis Women's Association est heureuse de s'associer à d'autres organismes afin d'offrir des options en matière de logements de transition aux personnes atteintes de troubles liés à l'alcoolisation fotale, a déclaré Shirley Isbister, vice-présidente de la WRMWA. Cette approche donne la possibilité aux bénéficiaires de vivre une vie aussi " normale " que possible; elle prévoit des mesures de soutien qui contribuent à créer un sentiment d'appartenance à une collectivité."

La SPLI est dotée d'un budget de 269,6 millions de dollars sur deux ans pour aider les collectivités à lutter plus efficacement contre l'itinérance, partout au Canada. La Stratégie établit que l'accès à un logement stable est essentiel à l'autonomie et qu'il favorise une pleine participation à la société canadienne. Elle met l'accent sur l'offre de logements supervisés et de transition, une importante mesure pour aider les gens à sortir du cycle de l'itinérance. Assortie de buts bien définis, comme le renforcement des partenariats, la viabilité accrue des initiatives et l'obtention de résultats tangibles, la SPLI donnera des résultats concrets, appréciables et durables dont profiteront les Canadiens dans le besoin.

"Le gouvernement actuel investit plus d'argent dans le logement abordable et le logement supervisé que ne l'a fait tout autre gouvernement fédéral dans l'histoire du Canada. Nous aidons ainsi des dizaines de milliers de Canadiens et Canadiennes à jouir d'une vie meilleure et plus stable ", a ajouté la ministre Ambrose.

Les liens entre l'itinérance et la maladie mentale ont été clairement démontrés. En 2007, le premier ministre du Canada a annoncé la création de la première Commission de la santé mentale du Canada. Dans le budget de 2008, le gouvernement s'est engagé à verser 110 millions de dollars à la Commission pour élaborer des projets pilotes novateurs qui aideront les Canadiens aux prises avec des problèmes de santé mentale et d'itinérance.

Ce communiqué est disponible, sur demande, en médias substituts.

Pour plus de renseignements sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, consultez le www.sans-abri.gc.ca.



DOCUMENT D'INFORMATION


La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) est entrée en vigueur le 1er avril 2007. Ce programme communautaire unique est doté d'un budget de 269,6 millions de dollars échelonné sur deux ans; il a pour but de prévenir et de réduire l'itinérance au Canada. A cette fin, la SPLI apporte un soutien direct et accorde du financement à plus de 60 collectivités au Canada.

Dans le cadre de la SPLI, le gouvernement du Canada propose aux provinces et aux territoires de travailler en partenariat pour assurer une meilleure harmonisation des investissements fédéraux, provinciaux et territoriaux, et ainsi offrir aux sans-abri une gamme de mesures de soutien intégrées.

La SPLI regroupe trois initiatives principales : l'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance, le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance et l'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri.

L'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance (IPLI) est la pierre angulaire de la SPLI. Son approche, qui donne la priorité au logement, établit que l'on doit d'abord offrir aux gens un logement de transition ou un logement supervisé.

L'IPLI comporte quatre volets de financement :

- les collectivités désignées;

- les collectivités éloignées;

- les collectivités autochtones;

- les projets pilotes horizontaux du gouvernement fédéral.

Le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance permet de gérer les programmes de façon plus responsable. Il permet également aux organismes d'acquérir des connaissances, de renforcer les réseaux et d'échanger les pratiques exemplaires.

L'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri octroie des propriétés et des terrains fédéraux excédentaires à des organismes communautaires du secteur sans but lucratif et à d'autres ordres de gouvernement dans le cadre de projets de prévention et de réduction de l'itinérance.



DOCUMENT D'INFORMATION

EXEMPLES DE PROJETS MIS EN OEUVRE A SASKATOON DANS LE CADRE DE LA STRATEGIE
DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L'ITINERANCE


- La Western Region Métis Women's Association (WRMWA) a reçu plus de 400 000 dollars afin de créer cinq unités de logements de transition à Saskatoon pour les femmes atteintes de troubles liés à l'alcoolisation fotale et d'autres déficiences cognitives et de les aider à réussir leur transition vers la stabilité et l'autonomie.

- La Quint Development Corporation utilisera le montant de plus de 22 000 dollars reçu pour engager locataires et propriétaires dans un projet de conception d'un modèle de prévention efficace de l'expulsion afin que les locataires à faible revenu qui sont aux prises avec des difficultés et risquent de devenir sans abri puissent parvenir à la stabilité.

- Le Rainbow Community Centre a reçu un peu moins de 10 000 dollars pour installer une rampe en béton pour fauteuils roulants et construire une nouvelle entrée principale, y compris un mécanisme électronique pour ouvrir la porte et un bloc numérique pour assurer la sécurité et l'accès à tous les sans-abri et à toutes les personnes à risque.

Renseignements

  • Ressources humaines et Développement social Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559