Citoyenneté et Immigration Canada

Citoyenneté et Immigration Canada

01 juin 2009 09h43 HE

Le gouvernement du Canada soutient le Groupe de travail national sur la recherche, la mémoire et l'éducation liées à l'Holocauste

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 1 juin 2009) - Le gouvernement du Canada s'associera à B'nai Brith Canada pour investir dans le Groupe de travail national sur la recherche, la mémoire et l'éducation liées à l'Holocauste, qui vient d'être créé.

Dans son allocution de ce matin à la conférence intitulée L'époque du St. Louis : Se rappeler le passé, Aller de l'avant, le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, a annoncé l'entente d'une durée de trois ans.

"Je suis heureux d'annoncer aujourd'hui que le gouvernement du Canada investira 984 500 $, par l'entremise de son Programme de reconnaissance historique pour les communautés (PRHC), et contribuera ainsi à la mise sur pied et au fonctionnement du Groupe de travail national sur la recherche, la mémoire et l'éducation liées à l'Holocauste, a déclaré le ministre Kenney. La Ligue des droits de la personne de B'nai Brith Canada est un chef de file dans l'éducation sur l'Holocauste et le partenaire idéal pour assumer cette tâche importante."

Dans la première année de l'entente, les fonds seront consacrés à la tenue de la conférence St. Louis et à la mise sur pied initiale du Groupe de travail national sur la recherche, la mémoire et l'éducation liées à l'Holocauste. Cet organisme central, fonctionnant sous les auspices de B'nai Brith Canada, réunira des chercheurs, des experts juridiques et des enseignants de même que des survivants de l'Holocauste et des intervenants de la communauté juive dans un effort de partager et d'accroître les importants travaux de recherche et d'éducation sur l'Holocauste entrepris au Canada.

Pendant la deuxième et la troisième année de l'entente, ce groupe de travail national procédera à une étude plus poussée de l'incident du M.S. St. Louis, au cours duquel des Juifs en provenance de l'Allemagne voyageant à bord de ce navire n'ont pas pu trouver refuge en Amérique du Nord à la veille de la Seconde Guerre mondiale. En outre, le groupe de travail créera et publiera des ressources pédagogiques, notamment un manuel de l'enseignant, un manuel scolaire pour les élèves du secondaire et un documentaire DVD en plus d'offrir de la formation aux enseignants qui font connaître l'Holocauste.

"Nous félicitons le gouvernement du Canada qui reconnaît le besoin fondamental d'appuyer l'éducation sur l'Holocauste dans ce pays et qui tient à occuper une place importante à l'échelle mondiale dans ce domaine d'étude, a déclaré Frank Dimant, vice-président exécutif de B'nai Brith Canada. Nous sommes heureux de collaborer avec le gouvernement pour lancer le Groupe de travail national sur la recherche, la mémoire et l'éducation liées à l'Holocauste, qui fera sans contredit du Canada un centre mondial pour l'avancement de le recherche sur l'Holocauste ainsi que pour le réseautage et les échanges entre les chercheurs et les experts communautaires."

Le soutien à la conférence et au Groupe de travail national fait progresser les efforts du gouvernement du Canada qui cherche à devenir membre à part entière du Groupe d'action international pour la coopération sur l'éducation, la mémoire et la recherche sur l'Holocauste (ITF). En effet, le Canada présentera sa demande à cet égard à la séance plénière de l'ITF plus tard ce mois-ci à Oslo, en Norvège.

"En cherchant à devenir membre à part entière, le Canada s'engage à agir et à appuyer les efforts du Groupe d'action international en vue de mobiliser tout le monde, d'enseigner aux générations futures les leçons de l'Holocauste et de prévenir les actes futurs de génocide, a expliqué le ministre Kenney, ajoutant que le Canada continuera de faire en sorte que la mémoire de l'Holocauste ne se perde jamais."

Annoncé en juin 2006 dans le cadre des programmes généraux du gouvernement du Canada sur la reconnaissance historique, le PRHC finance des projets communautaires de nature commémorative et éducative qui soulignent les expériences vécues par les communautés ethnoculturelles touchées dans le passé par les mesures de guerre ou les restrictions en matière d'immigration mises de l'avant au Canada, et qui mettent en valeur la contribution de ces communautés à l'édification de notre pays. Les projets admissibles peuvent comprendre des monuments, des plaques commémoratives, du matériel pédagogique et des expositions.

Renseignements

  • Citoyenneté et Immigration Canada
    Alykhan Velshi
    Cabinet du ministre
    Alykhan.Velshi@cic.gc.ca
    ou
    Citoyenneté et Immigration Canada
    Relations avec les médias
    Direction générale des communications
    613-952-1650
    CIC-Media-Relations@cic.gc.ca
    ou
    B'nai Brith Canada
    Karen Lazar
    Directrice nationale des Communications
    416-633-6224 X 140 bureau
    416-312-9173 cellulaire
    klazar@bnaibrith.ca