Plan d'action économique du Canada

Plan d'action économique du Canada

24 sept. 2010 13h30 HE

Le gouvernement du Canada soutient les professionnels de la technologie de l'information formés à l'étranger

Le Plan d'action économique du Canada aide les néo-Canadiens à trouver un emploi dans leur domaine d'expertise

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 24 sept. 2010) - Le gouvernement du Canada finance un projet qui permettra aux professionnels de la technologie de l'information et des communications formés à l'étranger de trouver plus facilement du travail dans leur domaine. Le leader du gouvernement à la Chambre des communes, l'honorable John Baird, en a fait l'annonce aujourd'hui au nom de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley.

Le Conseil des technologies de l'information et des communications (CTIC) recevra plus de 2,4 millions de dollars dans le cadre du Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers en vue de financer son initiative IMPACTS.

« Afin de veiller à la réussite économique du Canada à long terme, il est essentiel d'attirer et de retenir les meilleurs travailleurs compétents étrangers afin de relever les défis actuels et futurs liés au marché du travail, a affirmé le ministre Baird. Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, notre gouvernement a investi 50 millions de dollars dans le but d'améliorer la reconnaissance des titres de compétences étrangers afin que les nouveaux arrivants puissent mettre en pratique leurs connaissances et leurs compétences plus rapidement. Lorsque les nouveaux arrivants réussissent, nous renforçons l'économie et améliorons le niveau de vie de l'ensemble des Canadiens. »

L'initiative IMPACTS offrira aux employeurs du secteur de la technologie de l'information et des communications les outils et les renseignements nécessaires à l'évaluation des titres de compétence, des compétences et de l'expérience de travail des professionnels de ce secteur qui ont été formés à l'étranger afin de mieux intégrer ces personnes à la main-d'œuvre et de les maintenir en poste.

Le projet permettra également d'élaborer un programme modèle facilitant l'intégration au marché du travail destiné aux gestionnaires de la technologie de l'information et des communications formés à l'extérieur du Canada.

« Les membres du CTIC sont très heureux de recevoir ce financement du Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers, a affirmé le président du CTIC, M. Paul D. Swinwood. Nous croyons que l'amélioration de la diversité et l'inclusion des groupes sous­représentés dans l'industrie de la technologie de l'information et des communications offriront des gains de productivité importants et des avantages compétitifs aux entreprises canadiennes sur le marché mondial. »

Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, le gouvernement du Canada collabore avec les provinces et territoires et d'autres partenaires, comme les employeurs, afin de trouver des solutions aux obstacles à la reconnaissance des titres de compétences étrangers au Canada. Ce partenariat a directement contribué à l'élaboration du Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger, qui a été annoncé en novembre 2009.

Pour en apprendre davantage sur le Plan d'action économique du Canada, consultez le site suivant : www.plandaction.gc.ca.

Ce communiqué est offert, sur demande, en médias substituts.

DOCUMENT D'INFORMATION

Le Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger énonce une nouvelle vision nationale, des principes directeurs et les résultats souhaités pour l'amélioration de l'évaluation et de la reconnaissance des titres de compétences des nouveaux arrivants en collaboration avec les provinces et les territoires.

Le Cadre permettra de simplifier la reconnaissance des titres de compétences étrangers et de l'expérience acquise à l'étranger de huit professions prioritaires, y compris celle des ingénieurs et des architectes. Cette simplification signifie que les travailleurs formés à l'étranger qui formulent une demande de reconnaissance afin d'obtenir le permis ou l'accréditation leur permettant de travailler dans certains domaines recevront une réponse en moins d'un an. Si leur demande n'est pas acceptée, ils seront avisés des exigences supplémentaires ou d'autres emplois qui pourraient mettre à profit leurs compétences et leur expérience.

Le Cadre sera axé sur six autres professions ciblées d'ici décembre 2012, y compris les dentistes et les médecins. Le Cadre s'intègre à la stratégie du gouvernement du Canada en vue de constituer la main-d'œuvre la mieux instruite, la plus compétente et la plus souple du monde.

Le gouvernement utilisera l'investissement de 50 millions de dollars prévu dans le Plan d'action économique du Canada aux fins suivantes :

  • élaborer les principes qui orienteront le processus de reconnaissance des titres de compétence étrangers;
  • établir des normes garantissant le traitement rapide des demandes;
  • déterminer les professions prioritaires clés dans l'élaboration des normes de reconnaissance;
  • aider les personnes qui désirent venir s'établir au Canada à comprendre ce qu'elles doivent savoir avant leur arrivée.

Le Conseil des technologies de l'information et des communications (CTIC) est un conseil sectoriel sans but lucratif qui vise à créer une industrie et une main­d'œuvre canadienne en technologies de l'information et des communications forte, préparée et renseignée. Le CTIC travaille en partenariat pour fournir de l'information sur le marché du travail, du perfectionnement professionnel continu et de la formation de qualité au secteur canadien des technologies de l'information et des communications, aux enseignants, aux gouvernements et à la main­d'œuvre de ce secteur.

Le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers vise une meilleure intégration des travailleurs formés à l'étranger sur le marché du travail. Dans le cadre de ce programme, le gouvernement collabore avec les provinces et territoires et les intervenants, y compris les organismes de réglementation, les établissements postsecondaires, les conseils sectoriels et les employeurs. Il leur fournit un financement visant la mise en œuvre de projets qui facilitent l'évaluation et la reconnaissance des titres de compétences acquis à l'étranger.

Le Bureau d'orientation relatif aux titres de compétences étrangers (BORTCE) a été mis sur pied en mai 2007 afin d'offrir aux travailleurs formés à l'étranger des services d'information, d'orientation et d'aiguillage, au Canada et à l'étranger, afin que leurs titres de compétences soient évalués rapidement de manière à ce qu'ils trouvent un emploi plus vite dans le domaine où ils ont été formés. Le BORTCE collabore avec des partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux, de même qu'avec des organismes d'évaluation et de reconnaissance des titres de compétences étrangers en vue de renforcer le processus de reconnaissance des titres de compétences étrangers partout au pays. Des services Internet destinés aux travailleurs formés à l'étranger sont accessibles sur le site Web du BORTCE à l'adresse suivante : www.competences.gc.ca.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559