Ressources humaines et Développement social Canada

Ressources humaines et Développement social Canada

19 déc. 2008 10h30 HE

Le gouvernement du Canada vient en aide aux sans-abri de la Saskatchewan

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 19 déc. 2008) - Le gouvernement du Canada vient en aide aux familles et aux personnes de la Saskatchewan qui tentent de se sortir du cycle de la pauvreté et de l'itinérance et de se bâtir un avenir meilleur.

Ed Komarnicki, secrétaire parlementaire de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences (RHDCC) et du ministre du Travail, et député de Souris-Moose Mountain, a annoncé aujourd'hui des investissements dans douze projets en Saskatchewan, dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) du gouvernement.

"Notre gouvernement donne suite à son engagement d'aider les personnes qui sont sans abri ou qui risquent de le devenir. Nous sommes fiers d'appuyer les collectivités qui trouvent des solutions locales à des problèmes locaux, a déclaré M. Ed Komarnicki, qui a procédé à l'annonce au nom de l'honorable Diane Finley, ministre de RHDCC. Cet investissement de plus de 1,7 million de dollars dans ces douze projets en Saskatchewan nous permet de contribuer aux efforts communautaires déployés dans le but d'aider les personnes dans le besoin."

L'annonce a été faite au centre communautaire de l'Armée du Salut de Saskatoon, un centre qui combine refuge, comptoir de distribution alimentaire et halte-accueil. Les fonds visent à permettre la création de 42 lits de refuge d'urgence et de six lits de bébé temporaires pour des femmes et leurs enfants. Ces personnes pourront ainsi vivre dans un lieu sûr où elles pourront obtenir des services de soutien et se sortir du cycle de l'itinérance.

"Le refuge de l'Armée du Salut offrira un milieu sûr et positif aux femmes et aux enfants en périodes de crise, afin que les femmes puissent prendre les mesures nécessaires pour obtenir un logement stable, sûr, sécuritaire et à long terme pour elles-mêmes et leur famille", a déclaré la capitaine Rhonda Smith, directrice exécutive du centre communautaire de l'Armée du Salut.

Dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, le gouvernement fédéral affecte des fonds, échelonnés sur deux ans, pour aider les collectivités du Canada à lutter contre l'itinérance. La Stratégie repose sur le principe suivant lequel l'accès à un logement stable est essentiel à l'autonomie et favorise une pleine participation à la société canadienne. Elle donne la priorité à l'offre de logements supervisés et de transition, une importante mesure pour aider les gens à se sortir du cycle de l'itinérance. Assortie de buts bien définis, comme le renforcement des partenariats, la viabilité accrue des initiatives et l'obtention de résultats tangibles, elle donnera des résultats concrets, appréciables et durables dont profiteront les Canadiens dans le besoin.

"Le gouvernement actuel investit plus d'argent dans le logement abordable et le logement supervisé que ne l'a fait tout autre gouvernement fédéral dans l'histoire du Canada. Nous aidons ainsi des dizaines de milliers de Canadiens et de Canadiennes qui sont particulièrement vulnérables dans la conjoncture économique actuelle", a ajouté M. Komarnicki.

Les liens entre l'itinérance et la maladie mentale ont été clairement démontrés. En 2007, le premier ministre Stephen Harper a annoncé la création de la première Commission canadienne de la santé mentale. Dans le budget de 2008, le gouvernement s'est engagé à verser 110 millions de dollars à la Commission pour élaborer des projets pilotes novateurs qui aideront les Canadiens aux prises avec des problèmes de santé mentale et d'itinérance.


DOCUMENT D'INFORMATION

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) est dotée d'un budget de 269,6 millions de dollars, échelonné sur deux ans, et vise à prévenir et à réduire l'itinérance au Canada. A cette fin, le gouvernement fédéral, dans le cadre de la SPLI, apporte une aide directe et verse des fonds à plus de 60 collectivités au Canada.

Dans le cadre de cette stratégie, le gouvernement du Canada propose aux provinces et aux territoires de travailler en partenariat pour assurer une meilleure harmonisation des investissements fédéraux, provinciaux et territoriaux, et ainsi offrir aux sans-abri une gamme de mesures de soutien intégrées.

La SPLI regroupe trois initiatives principales : l'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance, le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance et l'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri.

L'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance (IPLI) est la pierre angulaire de la SPLI. Son approche, qui donne la priorité au logement, établit que l'on doit d'abord offrir aux gens un logement de transition ou un logement supervisé.

L'IPLI comporte quatre volets de financement :

- les collectivités désignées;

- les collectivités éloignées;

- les collectivités autochtones;

- les projets pilotes horizontaux du gouvernement fédéral.

Le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance permet de gérer les programmes de façon plus responsable. Il permet également aux organismes d'acquérir des connaissances, de renforcer les réseaux et de mettre en commun les pratiques exemplaires.

L'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri permet d'octroyer des propriétés et des terrains fédéraux excédentaires à des organismes communautaires du secteur sans but lucratif et à d'autres ordres de gouvernement dans le cadre de projets de prévention et de réduction de l'itinérance.

EXEMPLES DE PROJETS FINANCES DANS LE CADRE DE LA STRATEGIE DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L'ITINERANCE EN SASKATCHEWAN

Prince Albert

La société Solar Systems North a reçu 5 000 $ afin de fournir des données de référence pour un projet prioritaire qui figure dans le Plan d'action communautaire de 2007 sur l'itinérance et le logement de Prince Albert. Les données de référence seront transmises à la ville, aux refuges d'urgence et aux fournisseurs de services et permettront de planifier le logement et les services dans la collectivité et de déterminer s'il y a des lacunes dans la mise en commun de l'information et en ce qui concerne les organismes vers lesquels sont aiguillés les sans-abri.

Le YMCA a reçu 410 209 $ pour acheter le refuge qu'il exploite déjà et le rénover de manière à pouvoir offrir neuf nouveaux lits d'urgence pour les hommes et les femmes sans abri. L'organisme estime à environ 100 par année le nombre de nouveaux clients qui utiliseront le refuge grâce à cette rénovation.

Regina

Carmichael Outreach a reçu 43 897 $ pour élaborer un plan stratégique et des outils de promotion, former un nouveau directeur exécutif et acheter du matériel de stockage de nourriture, en vue d'améliorer la prestation des services aux sans-abri de Regina.

Gabriel Housing a reçu 479 000 $ pour acheter et rénover un duplex de manière à créer deux logements de transition de cinq chambres à coucher pour des Autochtones touchés par le syndrome d'alcoolisme fotal.

La Société John-Howard a reçu 35 599 $ pour terminer l'aménagement d'un foyer d'accueil-mentorat pour cinq jeunes hommes sans abri de 16 à 18 ans.

Le Rainbow Youth Centre a reçu 208 710 $ pour améliorer les services d'halte-accueil qu'il offre grâce à la création d'un centre de services d'aide aux jeunes sans abri et à ceux qui risquent de le devenir. Le centre permettra de mettre ces jeunes en relation avec d'autres organismes qui peuvent répondre à leurs besoins essentiels, comme le besoin de logement, de nourriture, de transport et d'acquisition de connaissances de base. Après avoir étudié la question, les responsables du projet pilote élaboreront un modèle permettant de combler au mieux les lacunes dans les services offerts aux jeunes.

La Regina and District Food Bank a reçu 48 000 $ pour rénover des installations et créer un comptoir d'alimentation à prix réduits, qui permettra aux familles et aux personnes sans abri cachées et à celles qui risquent de le devenir de se procurer des aliments de qualité à prix réduit.

La Régie régionale de la santé de Regina Qu'Appelle a embauché, grâce à une contribution de 4 500 $, un consultant qui est chargé d'effectuer des recherches sur les lacunes en matière de logement et de services d'aide pour les jeunes et de produire un rapport à ce sujet.

Le Street Workers Advocacy a reçu 43 600 $ pour améliorer la prestation des services qu'il offre et cerner les options en matière de logement qui permettraient de venir en aide aux travailleurs et travailleuses du sexe, jeunes et adultes, qui sont sans abri ou qui risquent de le devenir.

Le YWCA a reçu 9 165 $ pour effectuer une recherche sur les ressources disponibles, les programmes efficaces et le logement et cerner les lacunes en matière de services offerts aux femmes sans abri qui sont aux prises avec des problèmes de toxicomanie.

Saskatoon

L'Armée du Salut a reçu 450 000 $ pour créer un refuge d'urgence de 42 lits et de six lits de bébé temporaires pour des femmes et des enfants de Saskatoon, afin de les aider à se sortir du cycle de l'itinérance.

Le Community University Institute for Social Research a reçu 4 875 $ afin d'obtenir des données de référence pour onze des indicateurs du Plan communautaire de Saskatoon 2007 concernant les objectifs en matière de logement et d'itinérance.

Le présent communiqué est également offert, sur demande, en médias substituts.

Renseignements

  • Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559
    ou
    Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance
    www.sans-abri.gc.ca