Ressources humaines et Développement social Canada

Ressources humaines et Développement social Canada

20 juin 2008 10h00 HE

Le gouvernement du Canada vient en aide aux sans-abri de Toronto

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 20 juin 2008) - Le gouvernement du Canada vient en aide aux jeunes femmes enceintes et aux mères monoparentales de Toronto qui tentent de se sortir des cycles de la pauvreté et de l'itinérance et de se bâtir un avenir meilleur.

Le sénateur Consiglio Di Nino, au nom du ministre des Ressources humaines et du Développement social, l'honorable Monte Solberg, assiste aujourd'hui à l'inauguration officielle de l'immeuble situé au 1900, avenue Sheppard Ouest, qui a reçu une subvention fédérale de plus de 2 millions de dollars pour la lutte contre l'itinérance, dans le cadre du soutien apporté à Toronto Community Housing afin de venir en aide aux personnes ayant des besoins particuliers en matière de logement.

"Le gouvernement actuel donne suite à son engagement d'aider les personnes itinérantes ou qui risquent de le devenir, a déclaré le sénateur Di Nino. Nous sommes fiers de soutenir les efforts que déploient les collectivités pour trouver localement des solutions à leurs problèmes. Grâce à cet investissement, Toronto Community Housing pourra offrir les services dont les jeunes femmes enceintes et les mères monoparentales ont besoin."

Avec la collaboration de Humewood House et le soutien de la Ville de Toronto et du gouvernement du Canada, Toronto Community Housing a conçu l'immeuble du 1900, avenue Sheppard Ouest, à l'intersection de la rue Jane, afin d'offrir des logements de transition à 27 femmes enceintes et mères de moins de 25 ans qui ont besoin d'un logement supervisé sécuritaire. L'immeuble résidentiel de quatre étages comprend 27 logements d'une ou de deux chambres, ainsi qu'une aire d'agrément polyvalente. Dans l'aire principale, au rez-de-chaussée, on aménagera une salle de réunion où l'on offrira des services aux résidentes et aux locataires de la Toronto Community Housing Corporation du voisinage.

La contribution de la Ville de Toronto s'élève à 660 000 dollars, soit la valeur du terrain et des droits d'aménagement de ce projet de 5,2 millions de dollars.

"Au nom du maire David Miller et du conseil municipal, je tiens à féliciter Toronto Community Housing, Young Parents No Fixed Address et Humewood House pour leur travail exemplaire à l'égard de cette initiative, a ajouté le conseiller Giorgio Mammoliti, président du comité du logement abordable de la Ville de Toronto. Ces résidences seront d'une très grande utilité pour les jeunes mères et leurs enfants."

"Notre organisme ne tient pas compte des seules conditions matérielles de logement pour former des communautés prospères et inclusives, a affirmé M. Derek Ballantyne, président-directeur général de Toronto Community Housing. Les jeunes mères et les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables à l'itinérance et à la pauvreté, et cette initiative nous permet de leur offrir un foyer stable, propice à leur mieux-être et à leur développement et à celui de leurs enfants."

Le 22 février 2008, le ministre Solberg a annoncé que 505 projets totalisant près de 150 millions de dollars avaient été approuvés dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) afin de prévenir et de réduire l'itinérance au Canada.

La SPLI est dotée d'un budget de 269,6 millions de dollars sur deux ans pour aider les collectivités à lutter plus efficacement contre l'itinérance, partout au Canada. La Stratégie établit que l'accès à un logement stable est essentiel à l'autonomie et qu'il favorise une pleine participation à la société canadienne. Elle met l'accent sur l'offre de logements supervisés et de transition, une importante mesure pour aider les gens à sortir du cycle de l'itinérance. Assortie de buts bien définis, comme le renforcement des partenariats, la viabilité accrue des initiatives et l'obtention de résultats tangibles, la SPLI donnera des résultats concrets, appréciables et durables dont profiteront les Canadiens dans le besoin.

"Le gouvernement actuel investit plus d'argent dans le logement abordable et le logement supervisé que ne l'a fait tout autre gouvernement fédéral dans l'histoire du Canada. Nous aidons ainsi des dizaines de milliers de Canadiens et Canadiennes à jouir d'une vie meilleure et plus stable", a ajouté le sénateur Di Nino.

Les liens entre l'itinérance et la maladie mentale ont été clairement démontrés. En 2007, le premier ministre du Canada a annoncé la création de la première Commission de la santé mentale du Canada. Dans le budget de 2008, le gouvernement s'est engagé à verser 110 millions de dollars à la Commission pour élaborer des projets pilotes novateurs qui aideront les Canadiens aux prises avec des problèmes de santé mentale et d'itinérance.

Ce communiqué est disponible, sur demande, en médias substituts.

Pour plus de renseignements sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, consultez le www.sans-abri.gc.ca.

Pour plus de renseignements sur le bureau du logement abordable de la Ville de Toronto, consultez le http://www.toronto.ca/affordablehousing/.

DOCUMENT D'INFORMATION

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) est entrée en vigueur le 1er avril 2007. Ce programme communautaire unique est doté d'un budget de 269,6 millions de dollars échelonné sur deux ans et a pour but de prévenir et de réduire l'itinérance au Canada. A cette fin, la SPLI apporte un soutien direct et accorde du financement à plus de 60 collectivités au Canada.

Dans le cadre de la SPLI, le gouvernement du Canada propose aux provinces et aux territoires de travailler en partenariat pour assurer une meilleure harmonisation des investissements fédéraux, provinciaux et territoriaux, et ainsi offrir aux sans-abri une gamme de mesures de soutien intégrées.

La SPLI regroupe trois initiatives principales : l'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance, le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance et l'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri.

L'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance (IPLI) est la pierre angulaire de la SPLI. Son approche, qui donne la priorité au logement, établit que l'on doit d'abord offrir aux gens un logement de transition ou un logement supervisé.

L'IPLI comporte quatre volets de financement :

- les collectivités désignées;

- les collectivités éloignées;

- les collectivités autochtones;

- les projets pilotes horizontaux du gouvernement fédéral.

Le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance permet de gérer les programmes de façon plus responsable. Il permet également aux organismes d'acquérir des connaissances, de renforcer les réseaux et d'échanger les pratiques exemplaires.

L'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri octroie des propriétés et des terrains fédéraux excédentaires à des organismes communautaires du secteur sans but lucratif et à d'autres ordres de gouvernement dans le cadre de projets de prévention et de réduction de l'itinérance.

Renseignements

  • Ressources humaines et Développement social Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559
    ou
    Toronto Community Housing
    Jeffery Ferrier
    Relations avec les médias
    416-981-4252
    ou
    Ville de Toronto
    Gil Hardy
    Bureau du logement abordable
    416-397-4701