Ressources humaines et Développement social Canada

Ressources humaines et Développement social Canada

18 mars 2008 12h30 HE

Le gouvernement du Canada vient en aide aux sans-abri en Saskatchewan

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 18 mars 2008) - Le gouvernement du Canada vient en aide aux personnes et aux familles de la Saskatchewan qui tentent de se sortir des cycles de la pauvreté et de l'itinérance et de se bâtir un avenir meilleur.

La secrétaire parlementaire et députée de Blackstrap, Mme Lynne Yelich, a annoncé aujourd'hui. au nom du ministre des Ressources humaines et du Développement social, l'honorable Monte Solberg, que le gouvernement du Canada a financé, en Saskatchewan, 19 projets totalisant plus de 3,6 millions de dollars durant la première année de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI).

"Le gouvernement actuel donne suite à son engagement d'aider les personnes itinérantes ou qui risquent de le devenir, ici en Saskatchewan, a déclaré Mme Yelich. Nous sommes fiers de soutenir les efforts que déploient les collectivités pour trouver localement des solutions à leurs problèmes. En conjuguant nos efforts, nous pouvons aider nos citoyens et citoyennes les plus vulnérables à trouver un endroit qui deviendra leur foyer et le soutien dont ils ont besoin pour devenir autonomes."

L'annonce a été faite au Saskatoon Downtown Youth Centre, mieux connu sous le nom d'EGADZ. L'organisme reçoit 242 953 dollars de la SPLI pour acheter et rénover deux bâtiments, et y aménager des locaux additionnels pour les jeunes qui sont sans abri en raison de leur situation complexe.

"Le financement pour des projets du plan communautaire nous permettra d'être proactifs et de réduire le nombre d'itinérants à Saskatoon, d'expliquer M. Jim Wasilenko, président du comité consultatif sur l'itinérance de Saskatoon. Nous nous efforçons de veiller à ce que les sans-abri aient un endroit sûr où passer la nuit."

Le 22 février 2008, le ministre Solberg a annoncé que 505 projets, totalisant près de 150 millions de dollars, avaient été approuvés depuis le 1er avril 2007 dans le cadre de la SPLI afin de prévenir et réduire l'itinérance au Canada. Le projet annoncé aujourd'hui en fait partie.

La SPLI est dotée d'un budget de 269,6 millions de dollars sur deux ans pour aider les collectivités à lutter plus efficacement contre l'itinérance partout au Canada. La Stratégie établit que la stabilité du logement est essentielle à l'autonomie et qu'elle favorise une participation active à la société canadienne. Elle met l'accent sur l'offre de logements supervisés et de transition, une importante mesure pour aider les gens à se sortir du cycle de l'itinérance. Assortie de buts bien définis, comme le renforcement des partenariats, la viabilité accrue des initiatives et l'obtention de résultats tangibles, la Stratégie donnera des résultats concrets, appréciables et durables dont profiteront les Canadiens dans le besoin.

"Notre gouvernement investit dans le logement de soutien abordable plus que tout autre gouvernement fédéral de l'histoire du Canada. Nous aidons ainsi des dizaines de milliers de Canadiens et Canadiennes à améliorer et à stabiliser leur vie", a déclaré Mme Yelich.

Le lien entre l'itinérance et les problèmes de santé mentale est clair. Dans le budget de 2008, le gouvernement s'engage à trouver des solutions qui permettront de sauver des vies en versant 110 millions de dollars à la Commission de la santé mentale du Canada pour appuyer des projets novateurs visant à aider les Canadiens aux prises avec des problèmes de santé mentale et d'itinérance.

Le document d'information ci-joint comprend des exemples de projets ayant reçu des fonds dans le cadre de la SPLI, en Saskatchewan.

Ce communiqué est disponible, sur demande, en médias substituts.

Pour plus de renseignements sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, consultez le www.sans-abri.gc.ca.



DOCUMENT D'INFORMATION


La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) est entrée en vigueur le 1er avril 2007. Elle est dotée d'un budget de 269,6 millions de dollars échelonné sur deux ans, destiné à prévenir et à réduire l'itinérance au Canada. La SPLI est un programme communautaire unique qui a pour but de prévenir et de réduire l'itinérance au Canada. A cette fin, la SPLI apporte un soutien direct et accorde du financement à plus de 60 collectivités au Canada.

Dans le cadre de la SPLI, le gouvernement du Canada propose aux provinces et aux territoires de travailler en partenariat pour assurer une meilleure harmonisation des investissements fédéraux, provinciaux et territoriaux, et ainsi offrir aux sans-abri une gamme de mesures de soutien intégrées.

La SPLI regroupe trois principales initiatives : l'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance, le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance et l'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri.

L'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance (IPLI) est la pierre angulaire de la SPLI. Son approche, qui donne la priorité au logement, établit que l'on doit d'abord offrir aux gens un logement de transition ou un logement supervisé.

L'IPLI comporte quatre volets de financement :

- les collectivités désignées;

- les collectivités éloignées;

- les collectivités autochtones;

- les projets pilotes horizontaux du gouvernement fédéral.

Le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance permet de gérer les programmes de façon plus responsable qu'autrement. Il permet également aux organismes d'acquérir des connaissances, de renforcer les réseaux et de s'échanger les pratiques exemplaires.

L'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri octroie des propriétés et des terrains fédéraux excédentaires à des organismes communautaires du secteur sans but lucratif et à d'autres ordres de gouvernement dans le cadre de projets de prévention et de réduction de l'itinérance.



EXEMPLES DE PROJETS REALISES EN SASKATCHEWAN
DANS LE CADRE DE LA STRATEGIE DES PARTENARIATS
DE LUTTE CONTRE L'ITINERANCE


- La Saskatoon Housing Coalition a reçu 37 500 dollars pour obtenir des dessins architecturaux préliminaires en vue de la construction d'un édifice qui abritera des logements supervisés ainsi que des services de soutien destinés à des adultes célibataires itinérants ou qui se retrouvent parfois sans abri, et chez qui on a diagnostiqué une maladie mentale. Les services de soutien visent à aider les résidents atteints de maladie mentale à devenir autonomes et indépendants.

- L'Université de Regina a reçu 153 286 dollars pour coordonner et faciliter la mise en oeuvre du système d'information sur les personnes et les familles sans abri de Regina, et pour colliger des données qui serviront à élaborer des stratégies afin de fournir des services plus efficaces aux itinérants de la ville. Les personnes et les familles itinérantes de Regina profiteront de cette meilleure prestation des services.

- L'organisme Street Culture Kidz Project Inc. de Regina a reçu 436 848 dollars pour acheter, rénover et meubler un duplex. Le projet créera deux unités de logement supervisé de quatre ou cinq chambres pour des jeunes femmes célibataires itinérantes âgées entre 15 et 24 ans. Dans ces logements supervisés, un parent résident et deux mentors établiront des relations avec les jeunes pour les soutenir et les guider.

- L'organisme Aboriginal Family Services de Regina a reçu 8 000 dollars, somme qui servira à établir la viabilité et la durabilité d'un projet d'édifice à logements supervisés qui accueillerait de 7 à 12 itinérants, ou des couples sans abri, atteints de l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fotale et d'autres incapacités cognitives.

- L'Armée du Salut de Prince Albert a reçu 300 000 dollars pour acquérir des terrains et construire une installation pour les femmes célibataires itinérantes de cette collectivité, âgées entre 16 et 30 ans et victimes d'abus sexuels.

- La Ville de North Battleford a reçu 599 000 dollars pour acheter des terrains et construire une installation où l'on évaluera et sédentarisera les jeunes Autochtones de 10 à 15 ans qui ont fui la maison familiale ou le foyer d'accueil et qui vivent dans la rue ou qui ont recours à l'hospitalité temporaire.

Renseignements

  • Ressources humaines et Développement social Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559