Ministère de la Justice Canada



Ministère de la Justice Canada

14 août 2013 09h12 HE

Le gouvernement du Canada vient en aide aux victimes de violence familiale

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 14 août 2013) - L'honorable Peter MacKay, C.P., c.r., député de Nova-Centre, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd'hui l'octroi de près de 250 000 $ pour aider le Centre de justice familiale de Scarborough à fournir des services qui soulageront le traumatisme des victimes de violence familiale.

« Le domicile et la famille devraient être des havres de sécurité, mais malheureusement, ce n'est pas toujours le cas, a déclaré le ministre MacKay. En 2011, la police a rapporté près de 95 000 victimes de violence familiale au Canada. Notre gouvernement s'est engagé à soulager le traumatisme que vivent les victimes de violence. »

Le Centre de justice familiale de Scarborough est un projet pilote mis en œuvre par Victims Services Toronto, en partenariat avec le Service de police de Toronto et des organismes communautaires. Son objectif consiste à adopter une approche davantage axée sur les victimes et sur l'aide qui leur est apportée en matière de justice pénale et de services sociaux. Ainsi, le Centre s'assurera notamment que chaque victime obtienne l'aide d'un intervenant qui lui apportera soutien et conseil, s'occupera de la gestion des dossiers judiciaires, se chargera de la coordination de l'affaire et lui fournira de l'information pertinente en temps opportun sur le processus de justice pénale.

Au total, le gouvernement du Canada a affecté 249 127 $ sur trois ans, à partir de l'exercice financier 2012-2013, au Centre de justice familiale de Scarborough. Ces fonds sont versés dans le cadre de deux programmes au sein du ministère de la Justice du Canada. Le premier programme est l'Initiative de lutte contre la violence familiale, qui concourt à l'élaboration, à la mise en œuvre, à la mise à l'essai et à l'évaluation de moyens d'améliorer les mesures judiciaires de lutte contre la violence familiale. Les fonds restants sont fournis par l'entremise du Fonds d'aide aux victimes, qui s'efforce principalement de répondre aux besoins des victimes d'actes criminels.

Internet : http://www.justice.gc.ca

(English version available)

Suivez-nous sur Twitter (@JusticeCanadaFr), joignez-vous à nous sur Facebook ou visitez notre chaîne YouTube.

Fiche d'information

La violence familiale et l'Initiative de lutte contre la violence familiale

La violence familiale est un comportement abusif destiné à faire du mal à un membre de la famille ou à une personne avec laquelle l'auteur des abus a une relation intime, ou à le contrôler. Cette violence peut prendre différentes formes. Elle pourrait comprendre la violence physique, la violence ou l'exploitation sexuelle, la violence émotive ou la négligence. Il peut s'agir d'un acte unique ou d'un nombre de gestes qui finissent par former un cycle de violence.

Incidence de la violence familiale au Canada

Selon La violence familiale au Canada : un profil statistique, 2011, ouvrage qui a été rendu public par Statistique Canada en juin 2013, la police a rapporté que près de 95 000 personnes au Canada avaient été victimes de violence familiale en 2011. Ces victimes représentaient 26 % de toutes les victimes de crime violent déclarés à la police au Canada en 2011.

En fait, le nombre de victimes de violence familiale est probablement bien plus élevé parce que de nombreux cas ne sont pas déclarés à la police. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les victimes peuvent ne pas déclarer les cas de violence familiale. Par exemple, la peur, la honte et l'amour envers la personne abusive peuvent être de puissants motifs pour garder la violence secrète.

Répercussions de la violence familiale

La violence familiale peut avoir de graves conséquences pour les victimes et pour la société. Selon les données de Statistique Canada sur la violence familiale, 34 % de tous les homicides commis entre 2001 et 2011 étaient liés à la famille. L'impact de la violence familiale sur la santé émotive ou physique d'une victime peut se solder par son incapacité de travailler ou de prendre soin d'elle-même ou de ses enfants. Les enfants exposés à la violence familiale, que ce soit comme victimes ou comme témoins, peuvent subir des problèmes émotifs, comportementaux et développementaux à long terme.

Les répercussions vont bien au-delà des victimes et de leur famille. Ainsi, plusieurs milliards de dollars sont dépensés chaque année au Canada pour des soins de santé, des procédures judiciaires, des services sociaux et d'autres coûts liés à la violence familiale.

Initiative de lutte contre la violence familiale

L'Initiative de lutte contre la violence familiale fournit un financement sous forme de subventions et de contributions dans le cadre du Programme juridique de partenariats et d'innovation du ministère de la Justice du Canada. Elle soutient l'élaboration, la mise en œuvre, la mise à l'essai et l'évaluation de modèles, de stratégies et d'outils pour améliorer les mesures judiciaires de lutte contre la violence familiale. Elle soutient également des projets qui augmentent la sensibilisation du public et l'amène à s'engager dans la lutte contre la violence familiale.

Pour en savoir plus

Pour de plus amples renseignements sur l'Initiative de lutte contre la violence familiale, consultez le site Web du ministère de la Justice du Canada à l'adresse www.justice.gc.ca

Ministère de la Justice du Canada

Août 2013

Renseignements

  • Paloma Aguilar
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre de la Justice
    613-992-4621

    Relations avec les médias
    Ministère de la Justice
    613-957-4207