Génome Québec

Génome Québec
Université de Montréal

Université de Montréal
Centre de sante et de services sociaux de Chicoutimi

Centre de sante et de services sociaux de Chicoutimi

21 août 2007 15h12 HE

Le gouvernement du Québec et le nouveau gouvernement du Canada investissent dans la création d'une biobanque d'envergure internationale

Génome Québec et le Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi lancent la Biobanque Génome Québec - Centre hospitalier affilié universitaire régional de Chicoutimi

SAGUENAY, QUEBEC--(Marketwire - 21 août 2007) - L'honorable Jean-Pierre Blackburn, ministre du Travail et ministre de Développement économique Canada, M. Raymond Bachand, ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Montréal, M. Paul L'Archevêque, président-directeur général de Génome Québec, Dr Richard Lemieux, directeur général du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi, M. Réal Lallier, vice-recteur adjoint à la recherche de l'Université de Montréal, et M. David Wellis, président et directeur général de GenVault ont annoncé aujourd'hui la création d'une Biobanque de calibre mondial.

Cette Biobanque est développée par Génome Québec, en partenariat avec le Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi, un centre hospitalier affilié à l'Université de Montréal. La Biobanque s'inscrit dans la foulée de l'annonce du projet P3G/CARTaGENE faite le 22 mai dernier. D'abord créée pour permettre l'entreposage et la gestion des échantillons biologiques recueillis par le projet CARTaGENE auprès de 20 000 citoyens du Québec, elle appuiera aussi d'autres projets structurants. Pour ce faire, la Biobanque recevra un financement de 9,6 millions de dollars sur trois ans.

Le ministre Jean-Pierre Blackburn exprimait la fierté de toute une région en soulignant que c'est l'expertise locale qui a milité en faveur du choix du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi. L'aide financière de 2 130 000 dollars servira à adapter les locaux nécessaires à la mise en opération de la Biobanque et à soutenir des emplois de qualité. " Notre pays a développé une expertise formidable dans le domaine de la recherche en santé et du décodage du génome humain. La mise en place de la Biobanque permettra à la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean de se tailler une place de choix au sein des réseaux national et international de recherche en génétique et d'améliorer ainsi son positionnement à l'échelle mondiale. La participation financière de Développement économique Canada à cette initiative particulièrement prometteuse pour la région sur le plan de la diversification économique s'insère bien dans la nouvelle stratégie canadienne des sciences et de la technologie, qui vise, entre autres, à renforcer les liens entre les entrepreneurs et les scientifiques. Elle démontre, en outre, que le nouveau gouvernement du Canada est résolu à appliquer des principes et des politiques qui ouvriront la voie à la croissance économique et à de nouvelles occasions d'affaires", a déclaré le ministre Blackburn.

Le ministre Raymond Bachand voit dans la mise sur pied de cette infrastructure de recherche la concrétisation d'une ressource innovante solidement intégrée dans un projet de recherche génomique d'envergure internationale. "Cette nouvelle infrastructure scientifique est stratégique pour le Québec. Elle incarne la volonté de notre gouvernement de soutenir l'innovation et l'excellence partout où elle se développe. Avec cet investissement, nous prenons assises sur l'expertise en génomique développée ici, au Saguenay-Lac Saint-Jean, pour construire le Québec innovant et prospère que nous voulons pour les générations futures".

La Biobanque devient la quatrième plateforme de Génome Québec. "Nous poursuivons ainsi l'implantation de notre modèle d'affaires qui consiste à regrouper les équipements de pointe financés par les grands projets en génomique et à élargir leur accès à l'ensemble des chercheurs académiques et privés. Ce faisant, nous contribuons à créer, à partir d'une expertise développée ici au Saguenay-Lac Saint-Jean, un outil structurant pour la recherche au Québec et qui, grâce aux liens tissés à travers CARTaGENE et le consortium international P3G, s'intégrera au réseau des grandes biobanques internationales, contributrices d'avancées scientifiques significatives" a rappelé le président-directeur général de Génome Québec, M. Paul L'Archevêque.

Heureux de cette annonce, le Dr Richard Lemieux, directeur général du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi, a souligné la contribution scientifique de l'équipe du Dr Daniel Gaudet dans la conceptualisation de la Biobanque. Il a également remarqué que cette nouvelle vocation vient renforcer la position du CSSS de Chicoutimi en tant que centre universitaire affilié à l'Université de Montréal et comme pôle de recherche sur les innovations génomiques et biomédicales. "Ce créneau d'excellence est un fleuron pour notre établissement et c'est toute la population d'une région qui profite des bienfaits des activités de recherche menées depuis le Saguenay-Lac-Saint-Jean."

Pour sa part, M. Réal Lallier, vice-recteur adjoint à la recherche de l'Université de Montréal soulignait l'apport du Dr Daniel Gaudet à l'avancement de la recherche dans le domaine de la génétique et des "sciences omiques". "Le travail exceptionnel de l'équipe du Dr Gaudet permet de tisser des liens entre les chercheurs de Montréal, du Saguenay-Lac Saint-Jean et du monde. Il permet surtout d'acquérir une plus grande connaissance du rôle des déterminants génétiques et des nouvelles technologies de santé, de valider et d'appliquer ce savoir afin d'améliorer la santé et de prévenir la maladie."

Le Dr Claude Laberge, directeur scientifique de CARTaGENE, soulignait la collaboration étroite entre CARTaGENE et la Biobanque et ajoutait que cette infrastructure technologiquement avancée était le fruit des liens de recherche universitaire partagés avec le CSSS de Chicoutimi. "La Biobanque est une composante indispensable de CARTaGENE puisqu'elle abritera les échantillons biologiques de tous les participants de CARTaGENE. La Biobanque deviendra aussi un précurseur pour l'élaboration et le testage des normes de grandes biobanques" a ajouté le Dr Claude Laberge.

Le projet CARTaGENE a aussi annoncé que la firme GenVault, de San Diego, a été retenue pour l'implantation du système et de la technologie d'archivage et de retrait des échantillons. "GenVault est heureuse de contribuer à ce projet de recherche scientifique novateur qui facilitera l'analyse du génome au sein de la population canadienne et permettra sans doute d'améliorer la qualité des soins offerts au Québec, au Canada et partout dans le monde", a déclaré David Wellis, Ph.D., président et chef de la direction de GenVault.

Génome Québec a pour mission de mobiliser les secteurs académiques et industriels à l'égard de la recherche en génomique et en protéomique. Cette organisation privée à but non lucratif investit et gère des fonds totalisant plus de 380 millions de dollars issus des secteurs public et privé. Génome Québec dirige actuellement des projets dans six domaines importants, soit la santé humaine, la bioinformatique, l'éthique, l'environnement, les sciences forestières et l'agriculture. Pour en savoir davantage au sujet de Génome Québec et de la génomique, consultez le site Web au www.genomequebec.com.

Montréalaise par ses racines, internationale par vocation, l'Université de Montréal compte parmi les plus grandes universités de la francophonie. Fondée en 1878, l'Université de Montréal compte aujourd'hui 13 facultés et forme avec ses deux écoles affiliées, HEC Montréal et l'Ecole Polytechnique, le premier pôle d'enseignement supérieur et de recherche du Québec, le deuxième au Canada et l'un des plus importants en Amérique du Nord. Elle réunit 2 500 professeurs et chercheurs, accueille plus de 55 000 étudiants, offre au-delà de 650 programmes à tous les cycles d'études et décerne quelque 10 000 diplômes chaque année. www.umontreal.ca.

CARTaGENE constituera une banque de données épidémiologiques et biologiques visant à obtenir la participation de 20 000 citoyens du Québec, âgés de 40 à 69 ans dans une première phase. Les données de CARTaGENE fourniront une meilleure compréhension des interactions entre les gènes, et de l'influence de l'environnement sur ces interactions.

GenVault est le chef de file en gestion d'accès aux échantillons d'ADN aux fins de découvertes génomiques, de médecine et d'identification. Les clients de la firme incluent des centres médicaux, des institutions académiques, des sociétés pharmaceutiques et des organisations de sécurité. Ce système est une alternative fiable et extensible aux congélateurs et système de purification d'ADN traditionnels. Sa technologie en environnement sec permet l'extraction, la préservation, le retrait et la distribution de l'ADN à température pièce. Des versions futures du système offriront une solution élargie en incluant la gestion des protéines et de l'ARN.



source
Isabelle Mignault
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de
l'Exportation, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de
Montréal
418 691-5650

Yan Plante
Adjoint spécial
Cabinet de l'honorable Jean-Pierre Blackburn
Développement économique Canada
819 953-5646, cellulaire 613 808-8309

Renseignements

  • Huguette Marcotte Communications
    Evelyn Dubois
    514 527-3983
    cellulaire: 514-770-3983
    ou
    Huguette Marcotte Communications
    Huguette Marcotte
    514 951-0288
    Source : Génome Québec
    ou
    CSSS de Chicoutimi
    Suzanne Levesque
    Directrice des communications
    418-541-1098
    ou
    Martel Munger et Associés
    Michel Desmeules pour la Biobanque
    Consultant
    418 695-0101, poste: 241
    cellulaire: 418-812-8065
    ou
    Université de Montréal
    Sophie Langlois
    Directrice, Relations avec les médias
    514 343-7704
    ou
    P3G/CARTaGENE
    Marie Kim Brisson
    514 603-3100
    ou
    GenVault Corporation
    David Wellis: Président et chef de la direction
    Kerri McWeeny: Directeur des communications
    760-268-5200
    760-268-5201 (FAX)