Gouvernement du Canada



Gouvernement du Canada

12 oct. 2012 16h44 HE

Le gouvernement Harper accueille la patrouille aérienne de l'Opération Driftnet à son retour du Japon

COMOX, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 12 oct. 2012) - Au nom de l'honorable Keith Ashfield, ministre de Pêches et Océans Canada, et de l'honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, Randy Kamp, secrétaire parlementaire pour Pêches et Océans Canada a souligné aujourd'hui le retour d'un aéronef des Forces canadiennes à sa base d'attache de Comox, en Colombie-Britannique. L'aéronef et son équipage canadien sont revenus d'Hakodate, au Japon, où ils étaient postés dans le cadre de la mission canadienne de surveillance aérienne Opération Driftnet, dans le Pacifique Nord.

L'événement d'aujourd'hui reconnaissait l'exécution réussie de la mission Opération Driftnet de 2012 dans le Pacifique Nord et l'étroite collaboration entre Pêches et Océans Canada, le ministère de la Défense nationale et le gouvernement du Japon.

L'opération décollait du Japon pour la première fois. Le déploiement de l'aéronef et de l'équipage à Hakodate démontre le renforcement du partenariat entre le Canada et le Japon et leur engagement commun pour lutter contre l'utilisation de filets dérivants en haute mer.

Le Canada continue de jouer un rôle de premier plan à l'appui de la durabilité des pêches mondiales, entre autres en tentant d'éradiquer les activités de pêche illégales dans l'océan Pacifique. L'Opération Driftnet fait partie d'une initiative internationale collaborative de la Commission des poissons anadromes du Pacifique Nord visant à empêcher les activités de pêche illégales par l'utilisation continue de patrouilles aériennes et en mer et de la technologie sophistiquée d'imagerie satellitaire, dont Radarsat-2 du Canada.

« Notre gouvernement s'engage à assurer la durabilité et la prospérité de l'industrie de la pêche à l'échelle du Canada, a déclaré M. Kamp. Le maintien de pêches durables et prospères comprend entre autres la surveillance et l'application de lois internationales ainsi que la lutte contre les activités de pêche illégales afin de garantir l'égalité des chances aux pêcheurs canadiens respectueux de la loi. »

« Les Forces canadiennes jouent un rôle important dans la surveillance de nos côtes, la protection des eaux canadiennes et la patrouille en haute mer, a affirmé le ministre Mackay. Nous poursuivons notre étroite collaboration avec nos alliés et les autres ministères et organismes du gouvernement pour appuyer la lutte globale contre la pêche illégale au large de la côte du Pacifique. »

Grâce à cette collaboration internationale et à l'utilisation de technologies sophistiquées, les membres de la Commission des poissons anadromes du Pacifique Nord (dont le Japon, la Russie, la République de Corée, les États-Unis et le Canada) sont parvenus à réduire de façon considérable les activités de pêche illégale en haute mer dans le Pacifique Nord. Depuis 2001, ces partenaires n'ont eu qu'à intercepter quatre navires ayant enfreint le moratoire des Nations Unies, comparativement à 14 de 1993 à 2000. Au cours de la mission de 2012, 318 navires ont été observés du haut des airs et ont fait l'objet d'une enquête. Aucune activité de pêche à filet dérivant en haute mer illégale, non déclarée ou non réglementée n'a été observée.

La patrouille assurée par le Canada en 2012 a été coordonnée par des agents des pêches canadiens de la Colombie-Britannique postés à Hakodate, au Japon, avec l'appui de la Garde côtière des États-Unis de Juneau, en Alaska, et en collaboration avec des spécialistes de Pêches et Océans Canada et des Forces canadiennes par le Commandement des opérations interarmées canadiennes et de ses éléments de soutien.

Les patrouilles quotidiennes ont été réalisées avec l'aéronef CP-140 Aurora de l'Aviation royale canadienne, un des rares aéronefs au monde ayant la capacité d'effectuer des recherches efficaces dans une si grande zone. L'aéronef a patrouillé dans des zones de menace élevée et a mené des enquêtes relatives à des contacts radars suspects pour la pêche illégale; les données recueillies au moyen de capteurs et de photographies étaient envoyées au personnel des Forces canadiennes afin d'être compilées dans une base de données et affichées sur ordinateur aux fins d'analyse. Les détails sur les navires identifiés nécessitant une enquête plus approfondie étaient envoyés aux organismes d'application de la loi responsables aux fins de suivi.

On trouvera de la documentation aux sites Web suivants :

L'avion Aurora
http://www.rcaf-arc.forces.gc.ca/v2/equip/cp140/index-fra.asp

Opération Driftnet
http://www.dfo-mpo.gc.ca/international/mcs-npafc-fra.htm
http://www.cjoc-coic.forces.gc.ca/

Commission des poissons anadromes du Pacifique Nord
http://www.npafc.org/new/index.html

Pour diffusion :

Randy Kamp, secrétaire parlementaire pour Pêches et Océans Canada, a souligné aujourd'hui le retour d'un aéronef des Forces canadiennes à sa base d'attache à Comox, en Colombie-Britannique. L'aéronef et son équipage canadien sont revenus d'Hakodate, Japon, où ils exécutaient la mission canadienne de surveillance aérienne Opération Driftnet dans le Pacifique Nord. L'opération se déroulait pour la première fois au Japon.

Images pour usage des médias :
http://www.combatcamera.forces.gc.ca/site/01/OPDRIFTNET12/index-fra.asp

Suivez-nous sur Twitter! http://twitter.com/DFO_MPO

Renseignements

  • Leri Davies
    Conseillère stratégique, Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada, Région du Pacifique
    604-666-8675 ou cellulaire : 604-612-6837

    Barbara Mottram, Attachée de presse
    Cabinet du ministre
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474
    http://www.dfo-mpo.gc.ca