Plan d'action économique du Canada



Plan d

12 oct. 2012 12h00 HE

Le gouvernement Harper aide plus de 140 professionnels du Manitoba formés à l'étranger à trouver un emploi dans leur domaine d'expertise

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 12 oct. 2012) - L'honorable Diane Finley, ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, a annoncé aujourd'hui que les nouveaux arrivants qualifiés au Manitoba obtiendront une aide financière pour faire reconnaître leur scolarité et leur expérience afin de pouvoir trouver plus rapidement un emploi dans leur domaine d'expertise. La ministre Diane Finley a fait cette annonce avec l'honorable Christine Melnick, ministre de l'Immigration et du Multiculturalisme du Manitoba.

« La création d'emplois et la croissance économique constituent les plus grandes priorités de notre gouvernement, et nous devons régler les pénuries croissantes de compétences et de main-d'œuvre qui touchent de nombreuses régions du pays, a déclaré la ministre Finley. En joignant nos efforts à ceux du gouvernement du Manitoba et d'organismes tels que SEED Winnipeg afin d'aider les professionnels formés à l'étranger à trouver plus rapidement un emploi permettant de tirer parti de leurs compétences, nous contribuons ensemble à la prospérité à long terme du Canada. »

Dans le cadre du projet pilote de prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers (RTCE), Appuyer la création d'emploi et le développement économique (SEED) Winnipeg reçoit plus de 1,2 million de dollars qui serviront à verser des prêts à des professionnels formés à l'étranger de manière à ce qu'ils puissent obtenir l'autorisation d'exercer dans leur domaine d'expertise au Canada. Grâce à ce financement, SEED Winnipeg aidera plus de 140 nouveaux arrivants qualifiés au cours des deux prochaines années.

« Le Manitoba continue de travailler à des initiatives qui visent à aider les nouveaux arrivants formés à l'étranger à travailler plus tôt dans leur domaine, a déclaré la ministre Melnick. Ces prêts sont un autre exemple de l'engagement du Manitoba à aider à surmonter les obstacles à la reconnaissance des titres de compétences qui empêchent les travailleurs spécialisés à intégrer le marché du travail. »

Pour beaucoup de professionnels formés à l'étranger, les coûts des examens menant à l'autorisation d'exercer, de la formation et du perfectionnement peuvent représenter un obstacle de taille à la reconnaissance de leurs titres de compétences et à l'obtention d'un travail dans leur domaine. Le programme pilote de prêts pour la RTCE favorise la mise en œuvre de projets partout au Canada pour apporter une aide financière aux travailleurs formés à l'étranger afin d'atténuer une partie de leur fardeau financier. Réalisé en partenariat avec des organismes communautaires, le programme des microprêts permettra à ces professionnels de trouver plus facilement un emploi qui correspond le mieux à leurs compétences et à leur expérience.

« Nous connaissons tous des dentistes, des ingénieurs, des infirmiers et des infirmières qui conduisent des taxis ou qui nettoient des bureaux afin de faire vivre leur famille, a déclaré Cindy Coker, directrice exécutive de SEED Winnipeg. Ce programme permet de veiller à ce que les nouveaux arrivants qui ne peuvent pas travailler dans leur domaine d'expertise puissent obtenir la certification, le perfectionnement ou la formation dont ils ont besoin pour que leur scolarité et leur expérience soient reconnues et contribuer à l'économie du Manitoba. »

De plus, le gouvernement Harper continue de collaborer avec le gouvernement du Manitoba pour améliorer le processus de reconnaissance des titres de compétences étrangers en investissant un montant supplémentaire de 1,4 million de dollars pour renouveler le projet Foreign Qualification Recognition au Manitoba. Ce projet a été renouvelé pour que des professionnels de la province formés à l'étranger puissent continuer d'avoir accès à l'information, à la formation et à l'expérience de travail dont ils ont besoin pour se préparer à des examens de certifcation et pour trouver de bons emplois.

Le programme pilote de prêts pour la RTCE vient s'ajouter aux investissements déjà appréciables réalisés par le gouvernement du Canada ces dernières années pour favoriser la réussite des néo-Canadiens.

Suivez-nous sur Twitter

S'IL Y A INCOMPATIBILITÉ ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DU PRÉSENT COMMUNIQUÉ, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUT.

Ce communiqué est disponible en direct à l'adresse suivante : www.plandaction.gc.ca.

DOCUMENT D'INFORMATION

Projet pilote de prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers

À la suite d'un engagement pris dans le Plan d'action économique de 2011, le gouvernement Harper a lancé le projet pilote de prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers (RTCE) afin de mettre à l'essai des façons novatrices et durables d'aider les professionnels formés à l'étranger à acquitter les coûts liés au processus de reconnaissance des titres de compétences étrangers. Le projet pilote fournira 18 millions de dollars en financement à des partenaires communautaires - comme des organismes non gouvernementaux et sans but lucratif - pour les rendre plus aptes à soutenir les professionnels admissibles.

SEED Winnipeg est le cinquième organisme à recevoir du financement dans le cadre du projet pilote de prêts pour la RTCE. Le gouvernement a annoncé des ententes similaires conclues avec l'Immigrant Access Fund Alberta, l'Immigrant Access Fund Saskatchewan, WIL Employment Connections of Ontario et S.U.C.C.E.S.S British Columbia. Cette initiative communautaire novatrice est un autre exemple de la façon dont le gouvernement fédéral travaille avec des partenaires pour aider des professionnels formés à l'étranger.

Le gouvernement du Canada continue de collaborer avec le gouvernement du Manitoba pour améliorer le processus de reconnaissance des titres de compétence en investissant la somme supplémentaire de 1,4 million de dollars pour renouveler le projet intitulé Foreign Qualification Recognition au Manitoba. L'objectif de ce projet est d'aider à intégrer les nouveaux arrivants qualifiés sur le marché du travail au Manitoba en leur offrant une formation postsecondaire et des programmes d'aide à la transition vers le marché du travail qui les aideront à gagner l'expérience dont ils ont besoin pour travailler dans la discipline de leur choix. Par exemple, la somme de 1,4 million de dollars permettra d'appuyer Manitoba Start, une initiative visant à offrir des services d'emploi, notamment de l'aide au recyclage et à l'obtention de permis, et des services d'appariement permettant de mettre en contact des professionnels formés à l'étranger avec des employeurs locaux. Ce projet s'était vu accorder 1,2 million de dollars en 2010.

Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger

Dans le Plan d'action économique du Canada, le gouvernement a investi 50 millions de dollars pour travailler avec les provinces et les territoires ainsi qu'avec d'autres intervenants afin d'améliorer la reconnaissance des titres de compétences étrangers. Ce partenariat a mené à l'élaboration du Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger.

Au titre de ce Cadre, les professionnels formés à l'étranger qui présentent une demande de reconnaissance afin d'obtenir le permis ou l'autorisation leur permettant de travailler dans certains domaines, qui paient tous les frais de traitement de leur demande et qui fournissent tous les documents pertinents à l'appui de celle-ci, seront avisés dans un délai maximum d'un an des résultats de la comparaison de leurs titres de compétences par rapport aux normes canadiennes. Ils pourraient également être informés des exigences supplémentaires ou être orientés vers d'autres professions où leurs compétences et leur expérience pourraient être mises à profit.

Pour plus de renseignements sur le Cadre, veuillez consulter le site http://www.rhdcc.gc.ca/fra/competence/publications/rtcae/cpc.shtml.

Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers et services connexes du gouvernement Harper

Le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers vise à améliorer l'intégration dans la population active des travailleurs formés à l'étranger. Le Programme offre du financement et travaille avec les provinces et les territoires ainsi qu'avec d'autres intervenants - notamment des organismes de réglementation, des établissements d'enseignement postsecondaire, des conseils sectoriels et des employeurs - pour mettre en œuvre des projets qui facilitent l'évaluation et la reconnaissance des qualifications professionnelles acquises dans d'autres pays.

Le Bureau d'orientation relatif aux titres de compétences étrangers (BORTCE), mis sur pied en mai 2007, offre des services d'information et d'orientation au Canada et à l'étranger afin d'aider les travailleurs formés à l'étranger à faire évaluer rapidement leurs titres de compétences pour ainsi trouver du travail plus vite dans leur domaine de formation.

Le BORTCE travaille avec des partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux, ainsi qu'avec des organismes d'évaluation et de reconnaissance des titres de compétences, pour raffermir à l'échelle du pays les processus de reconnaissance des titres de compétences étrangers. On trouvera sur le site Web du BORTCE (www.competences.gc.ca) de l'information sur les services à l'intention des travailleurs formés à l'étranger.

Créée en 2005, l'Initiative relative aux professionnels de la santé formés à l'étranger travaille avec les provinces, les territoires et les intervenants pour aider davantage de professionnels de la santé formés à l'étranger à utiliser leurs compétences dans le système de santé du Canada.

Appuyer la création d'emploi et le développement économique (SEED) Winnipeg s'efforce de réduire la pauvreté et contribue au renouveau des collectivités des quartiers du centre-ville en offrant des services de renforcement des capacités pour aider les personnes à faible revenu, les groupes, les organisations et les quartiers défavorisés sur le plan économique à améliorer leur vitalité sociale et économique.

Renseignements

  • Marian Ngo
    Cabinet de la ministre Finley
    819-994-2482

    Bureau des relations avec les médias
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    819-994-5559