Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

13 avr. 2015 17h50 HE

Le gouvernement Harper améliore l'efficacité des laboratoires de salubrité des aliments

Le Canada renforce sa capacité de prévoir et de déceler les risques en matière de salubrité des aliments et d'intervenir, le cas échéant

BURNABY, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 13 avril 2015) - Agence canadienne d'inspection des aliments

Aujourd'hui, au nom de l'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, Cathy McLeod, secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, a présenté un aperçu des améliorations apportées au laboratoire de Burnaby de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), lesquelles aideront à assurer la salubrité des aliments. Le laboratoire de Burnaby fera partie du Réseau d'information sur la salubrité des aliments (RISA), qui améliore la capacité du Canada de prévoir et de détecter efficacement les menaces courantes d'origine alimentaire.

Le laboratoire de Burnaby de l'ACIA se spécialise dans les analyses aux fins de dépistage des allergènes, la principale cause de rappels d'aliments au Canada. Le laboratoire réalise également d'importantes analyses microbiologiques pour un large éventail d'agents pathogènes d'origine alimentaire et se spécialise dans les agents pathogènes associés aux fruits de mer et dans la virologie alimentaire. Il s'agit d'un des nombreux laboratoires canadiens de renommée mondiale qui sont liés au RISA.

Comme il a été annoncé la semaine dernière, le gouvernement du Canada investit 30,7 millions de dollars sur cinq ans pour la mise sur pied du RISA. Ce nouveau réseau contribuera à déterminer, à mobiliser et à coordonner rapidement les capacités d'intervention des laboratoires dans les cas complexes d'incidents et d'urgences liés à la salubrité des aliments, à permettre l'échange, l'organisation et l'analyse en temps quasi réel des données sur la salubrité des aliments dans l'ensemble du pays afin d'orienter la prise de décisions préventives et opportunes relativement à la gestion des risques ainsi qu'à améliorer la capacité du Canada de prévoir et de détecter efficacement les menaces courantes d'origine alimentaire.

Le RISA est une initiative concertée réalisée par le gouvernement fédéral et par les provinces et les territoires. Ses partenaires fédéraux sont notamment l'ACIA, Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada. Le RISA sera mis progressivement en œuvre sur cinq ans et assurera la liaison entre les établissements fédéraux et provinciaux responsables de la salubrité des aliments et les laboratoires accrédités dans l'ensemble du pays.

Les consommateurs canadiens profiteront de ce nouveau réseau grâce, notamment :

  • à des interventions plus rapides et plus proactives en matière de salubrité des aliments;
  • à l'augmentation du nombre de programmes de salubrité des aliments et d'inspections qui visent à mieux protéger les consommateurs;
  • à des mesures renforcées d'intervention des laboratoires en cas d'incidents et d'urgences liés à la salubrité des aliments (qui permettraient, par exemple, de re6tirer plus rapidement des produits du marché);
  • à une meilleure orientation sur les moyens de réduire les risques liés à la salubrité des aliments.

En bref

  • Le RISA permettra de normaliser les analyses relatives à la salubrité des aliments et de tirer profit des capacités existantes des laboratoires.
  • Il aidera également le Canada à prouver l'intégrité de son approvisionnement alimentaire à ses partenaires commerciaux.
  • Selon un rapport de 2014 du Conference Board du Canada, dans lequel on classait les systèmes d'assurance de la salubrité des aliments de 17 pays, le Canada arrive au premier rang, à égalité avec l'Irlande.
  • Dans son budget de 2014, le gouvernement a engagé une somme de 390 millions de dollars pour renforcer le système canadien d'assurance de la salubrité des aliments.
  • On estime qu'environ 1,2 million de Canadiens souffriraient d'allergies alimentaires mortelles.
  • Arachides, noix, sésame, soya, fruits de mer, blé, œufs, laits, moutarde et sulfites sont les allergènes alimentaires les plus couramment associés à de graves réactions allergiques au Canada et sont connus comme les allergènes prioritaires.

Citations

« Notre gouvernement est déterminé à veiller à ce que les familles canadiennes puissent acheter et manger des aliments en toute confiance. Tout le monde a un rôle à jouer dans la salubrité des aliments. Notre gouvernement est déterminé à travailler avec tous ses partenaires pour veiller à ce que les Canadiens aient accès à des aliments sains et salubres. L'annonce d'aujourd'hui relativement au Réseau d'information sur la salubrité des aliments signifie que les familles canadiennes pourront compter sur une meilleure protection pour assurer leur santé et leur sécurité. »

L'honorable Rona Ambrose

Ministre de la Santé

« Ces investissements visent à améliorer notre système d'assurance de la salubrité des aliments. Les experts du laboratoire de Burnaby pourront dorénavant communiquer plus facilement avec leurs collègues à l'échelle du pays, ce qui leur permettra de mieux prévenir les problèmes liés à la salubrité des aliments et d'accélérer les rappels d'aliments, au besoin. »

Cathy McLeod, Secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé

Députée de Kamloops-Thompson-Cariboo

Liens connexes

Inscrivez-vous pour recevoir des avis de rappels d'aliments et d'alertes à l'allergie

Renseignements

  • Michael Bolkenius
    Attaché de presse
    Cabinet de la ministre de la Santé
    613-957-0200

    Relations avec les médias
    Santé Canada
    613-957-2983

    Relations avec les médias
    Agence canadienne d'inspection des aliments
    613-773-6600