Gouvernment du Canada

Gouvernment du Canada

30 mai 2012 10h42 HE

Le gouvernement Harper annonce l'établissement de trois nouveaux réseaux de recherche axés sur les soins aux aînés, les biocarburants et le milieu marin

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 30 mai 2012) - De nouveaux réseaux de recherche feront progresser les soins offerts aux aînés, stimuleront la production de biocarburants durables et amélioreront la capacité d'intervention en cas d'urgences en milieu marin ou de changements environnementaux. Le ministre d'État aux Sciences et à la Technologie, l'honorable Gary Goodyear, a annoncé aujourd'hui que 73,8 millions de dollars seraient accordés sur cinq ans à trois nouveaux réseaux de centres d'excellence (RCE) spécialisés dans la recherche de solutions à ces défis.

« Le Plan d'action économique de 2012 de notre gouvernement est axé sur les moteurs de la croissance et de la création d'emplois, soit l'innovation, les investissements, l'éducation, les compétences et les collectivités, a affirmé le ministre d'État Goodyear. Notre gouvernement investit dans le bien-être des collectivités en finançant des travaux de recherche qui contribueront à améliorer les services de soins de santé offerts à la population vieillissante du Canada. »

Le financement a été accordé aux trois nouveaux RCE à la suite d'un concours qui visait à évaluer la proposition de recherche des candidats, leur programme de formation, l'ampleur de leurs réseaux et partenariats, leurs activités de transfert des connaissances et leur mode de gestion. Voici les nouveaux réseaux :

  • le Technology Evaluation in the Elderly Network, établi à l'Université Queen's et dirigé par Daren Heyland, directeur scientifique (23,9 millions de dollars);
  • le réseau BioFuelNet, établi à l'Université McGill et dirigé par Donald Smith, directeur scientifique (24,9 millions de dollars);
  • le Marine Environmental Observation, Prediction and Response Network, établi à l'Université Dalhousie et dirigé par Douglas Wallace, directeur scientifique (25 millions de dollars).

Dans le cadre du Technology Evaluation in the Elderly Network, établi à l'Université Queen's, on mènera des recherches afin de mettre au point diverses technologies qui permettront de soigner les patients âgés gravement malades. On tentera en outre de trouver de nouvelles stratégies dans le but d'améliorer la qualité des soins en fin de vie. L'objectif du réseau est de contribuer à l'amélioration de la qualité du diagnostic et du traitement qu'offre le système de soins de santé aux citoyens âgés.

« Il y a plus de 20 ans, le Canada contribuait à la création du réseautage, une façon de maximiser notre capacité de recherche, a expliqué la présidente du Comité de direction des RCE et présidente du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. En permettant aux plus grands esprits de ce pays de collaborer dans un domaine particulier, ces nouveaux réseaux perpétuent une tradition qui fait la fierté des Canadiens et qui a été extrêmement profitable pour notre pays. »

Le Programme des RCE est une initiative fédérale administrée conjointement par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, les Instituts de recherche en santé du Canada et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, en partenariat avec Industrie Canada.

FICHE D'INFORMATION

Résultats des concours pour les nouveaux réseaux de centres d'excellence

Lancé en 1989, le Programme des réseaux de centres d'excellence (RCE) vise à mobiliser les meilleurs chercheurs canadiens des milieux universitaire, privé et public en vue du développement de l'économie nationale et de l'amélioration de la qualité de vie des Canadiens. Les réseaux sont axés sur la collaboration entre les universités, l'industrie, le gouvernement et les organismes sans but lucratif. Formant une partie intégrante de la stratégie fédérale en matière de sciences et de technologie, intitulée Réaliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada, ces partenariats de recherche pancanadiens, multidisciplinaires et multisectoriels assurent la jonction de l'excellente recherche avec le savoir-faire industriel et l'investissement stratégique.

Les demandes présentées au Programme des RCE sont soumises à un processus d'évaluation par les pairs rigoureux et compétitif, qui respecte les normes d'excellence les plus élevées. Elles sont évaluées en fonction de cinq critères de sélection :

  • l'excellence du programme de recherche;
  • la formation de personnel hautement qualifié;
  • le réseautage et les partenariats;
  • le transfert et l'exploitation de connaissances et de la technologie;
  • la gestion du réseau.

Un concours a eu lieu en 2011, à l'issue duquel trois nouveaux réseaux ont été créés.

Nouveaux réseaux appuyés

Technology Evaluation in the Elderly Network (TVN)

Financement : 23,9 millions de dollars sur cinq ans

Établissement d'accueil : Université Queen's

Directeur scientifique : Daren Heyland

Le Technology Evaluation in the Elderly Network (TVN) créera, analysera et diffusera de l'information sur les diverses technologies utilisées pour administrer des soins de santé aux aînés atteints de maladies graves. Il adoptera une définition vaste du mot technologie, qui comprend l'ensemble des produits de connaissance, des stratégies d'amélioration ou des outils utilisés aux fins du diagnostic et du traitement des maladies ou des soins palliatifs. Il diffère des autres groupes qui mènent des recherches sur les personnes âgées en raison de la population particulière qui est visée, soit les patients gravement malades qui sont généralement exclus des essais cliniques, et de la nature des technologies qui doivent être évaluées, c'est-à-dire des technologies de survie des plus élémentaires aux plus avancées ainsi que des stratégies pour améliorer la qualité des soins en fin de vie.

Réseau BioFuelNet (BioFuelNet)

Financement : 24,9 millions de dollars sur cinq ans

Établissement d'accueil : Université McGill

Directeur scientifique : Donald Smith

Le réseau BioFuelNet établira un lien entre les diverses composantes du secteur canadien des biocombustibles et des bioproduits, en intégrant et en accélérant les percées et en comblant les lacunes de la recherche actuelle. Son objectif est d'accroître de façon considérable l'utilisation de produits (combustibles et produits chimiques) dérivés de sources renouvelables de biomasse dans le secteur canadien de l'énergie. La recherche portera sur trois thèmes définis par les chaînes de valeur qui entrent en jeu dans la création de biocombustibles et de bioproduits : les matières premières (création de meilleurs systèmes de production de matières premières); la conversion (meilleures méthodes de conversion); et l'utilisation (compréhension accrue de l'utilisation des biocombustibles dans les moteurs actuels et futurs employés pour le transport de surface, en mer et dans l'espace). L'intégration d'un quatrième thème, soit la durabilité sociale, économique et environnementale, contribuera à orienter les activités liées aux autres thèmes.

Marine Environmental Observation Prediction and Response (MEOPAR)

Financement : 25 millions de dollars sur cinq ans

Établissement d'accueil : Université Dalhousie

Directeur scientifique : Douglas Wallace

Le réseau Marine Environmental Observation Prediction and Response (MEOPAR) élaborera et mettra en œuvre de nouvelles technologies et de nouveaux outils axés sur les sciences, qui amélioreront la capacité du Canada et du monde entier d'intervenir en cas d'urgences dans le milieu marin au moment où elles surviennent (particulièrement les urgences liées aux événements extrêmes). Ces technologies et outils permettront également de mieux prévoir les risques liés aux changements extrêmes qui se produiront en milieu marin au cours du siècle à venir et de s'y adapter. Les atouts du Canada en matière de recherche océanographique sont connus à l'échelle internationale. Le réseau MEOPAR les met à profit afin de réunir en partenariat des scientifiques des domaines des sciences naturelles et des sciences sociales ainsi que des décideurs qui anticiperont, évalueront et contreront les risques importants pour le milieu marin. Cette collaboration contribuera à réduire les pertes économiques, les difficultés pour la société et la dégradation de l'environnement, tout en maximisant les possibilités économiques.

Renseignements

  • Michèle-Jamali Paquette
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Gary Goodyear
    Ministre d'Etat (Sciences et Technologie)
    613-947-2956

    Kelly Nolan
    Gestionnaire des communications
    Secrétariat des Réseaux de centres d'excellence
    613-996-0390
    kelly.nolan@nce-rce.gc.ca

    Relations avec les médias
    Industrie Canada
    613-943-2502