Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

27 juin 2012 19h30 HE

Le gouvernement Harper annonce un investissement pour la Cale Sèche d'Esquimalt

ESQUIMALT, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 27 juin 2012) - L'honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre responsable de la Condition féminine, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada investira une somme importante au cours des cinq prochaines années pour la réhabilitation et la modernisation de la cale sèche d'Esquimalt, dans le cadre du Plan d'action économique de 2012.

« La priorité de notre gouvernement demeure l'économie et la création d'emplois », a déclaré la ministre Ambrose. « En appuyant l'industrie de la construction et de la réparation navales de la côte du Pacifique du Canada, nous créons des emplois locaux et générons des retombées économiques durables pour la Colombie-Britannique. »

La cale sèche d'Esquimalt est une installation active de réparation de navires, et cet investissement de 101 millions de dollars permettra d'assurer que la cale remplit ses obligations à l'égard des diverses flottes de navires qui utilisent cette installation à long terme. La cale sèche d'Esquimalt représente le plus important établissement de réparation et de construction de navires océaniques sur la côte du Pacifique du Canada. Elle est la seule installation « à accès libre » et à clientèle multiple sur la côte Ouest des Amériques qui fournit des services communs (paiement à l'utilisation) et un accès à la cale sèche à une clientèle multiple comptant diverses entreprises privées.

La cale sèche d'Esquimalt, initialement construite en 1927, génère des retombées économiques totalisant 183 millions de dollars annuellement pour la Colombie-Britannique et soutien un nombre estimatif de 1 300 emplois dans la région métropolitaine de Victoria.

Le Plan d'action économique du Canada de 2011 a prévu 148 millions de dollars sur cinq ans, selon la comptabilité de caisse, au titre de dépenses en immobilisations servant à entretenir et à améliorer divers ouvrages de génie, comme des ponts, des barrages et d'autres ouvrages spécialisés, partout au Canada. Le Plan d'action économique de 2012 donne suite à cet engagement en proposant d'accorder 101 millions de dollars de nouveaux fonds au cours des cinq prochaines années, selon la comptabilité de caisse, à Travaux publics et Services gouvernementaux Canada pour la restauration et la modernisation de la cale sèche d'Esquimalt. Cet investissement aidera à conserver des emplois et à soutenir l'activité économique dans le sud de la Colombie-Britannique.

On peut également consulter les communiqués de TPSGC sur son site Web à l'adresse suivante : http://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/medias-media/index-fra.html.

Suivez-nous sur Twitter à http://twitter.com/TPSGC_PWGSC

Document d'information

CALE SÈCHE D'ESQUIMALT

La cale sèche d'Esquimalt (CSE), la seule installation « à accès libre » et à clientèle multiple sur la côte ouest des Amériques, se trouve à l'extrémité sud de l'île de Vancouver, à la hauteur du port d'Esquimalt, dans la région métropolitaine de Victoria. L'expression « à accès libre » signifie que l'établissement fournit des services communs (paiement à l'utilisation) et un accès à la cale sèche à une clientèle multiple comptant diverses entreprises privées. Elle est directement accessible par le détroit de Juan de Fuca, le chenal maritime menant au sud de la Colombie-Britannique et le fjord de Puget Sound, aux États-Unis.

La cale sèche d'Esquimalt représente le plus important établissement de réparation et de construction de navires océaniques sur la côte Ouest du Canada. Elle constitue 60 p. 100 de la capacité de travaux en cale sèche sur la côte ouest du Canada, en plus d'être l'une des deux seules de cette région capables d'accueillir des navires Panamax (les plus gros navires océaniques qui peuvent emprunter le canal de Panama) et des paquebots de croisière modernes. En outre, les grues et les installations d'amarrage sont assez grandes pour accueillir 92 p. 100 de la flotte mondiale de vraquiers et 100 p. 100 de la flotte mondiale de transporteurs de marchandises générales.

Les dimensions de la cale sont de 357 mètres par 38 mètres. La jetée d'embarquement nord mesure 305 mètres et contient 10 mètres d'eau à marée basse. Il y a également une zone de mouillage de 305 mètres le long du quai sud.

Cette installation est en mesure de fournir des services de construction et de réparation à un large éventail de caboteurs et de navires océaniques, tels les navires commerciaux, les traversiers de BC Ferry, les paquebots de croisière et les navires de la flotte fédérale. Les propriétaires de flottes constituent les principaux intéressés qui dépendent de cette installation pour des travaux de réparation, d'entretien et de carénage sur leurs navires. Du nombre, on compte le ministère de la Défense nationale (la marine), la Garde côtière canadienne et BC Ferry, ainsi qu'un nombre de propriétaires de navires étrangers et privés (y compris des croisiéristes) qui se servent régulièrement de cette cale.

Le total des retombées économiques de la cale sèche d'Esquimalt qui profitent à l'économie de la Colombie-Britannique est évalué à 183 millions de dollars. Elle soutient un nombre estimatif de 1 300 emplois dans la région métropolitaine de Victoria et génère environ 16,5 millions de dollars annuellement de revenus en impôts fédéral, provincial et municipal.

Conformément aux conditions de l'Union avec la Colombie-Britannique de 1871, le gouvernement du Canada devait faire construire une cale sèche dans la région d'Esquimalt. Initialement, une plus petite cale a été construite, puis, en 1927, a été remplacée par la CSE.

La cale sèche d'Esquimalt est certifiée ISO 14001, certification selon laquelle on doit continuellement promouvoir la réduction des effets négatifs sur l'environnement de toutes les activités réalisées sur le site de la CSE.

Il y a 43 postes à temps plein de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada consacrés à l'exploitation de cette cale.

This text is also available in English.

Renseignements

  • Michelle Bakos
    Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
    819-997-5421

    Relations avec les médias
    Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
    819-956-2315