Technologies du développement durable Canada



Technologies du développement durable Canada
Gouvernement du Canada



Gouvernement du Canada

26 oct. 2012 12h15 HE

Le gouvernement Harper appuie la mise au point d'une technologie innovatrice dans le domaine de l'énergie propre qui sera source d'emplois

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 26 oct. 2012) - Au nom de l'honorable Joe Olivier, ministre canadien des Ressources naturelles du Canada, Lawrence Toet, député d'Elmwood-Transcona, a annoncé aujourd'hui l'appui du gouvernement Harper au développement d'une technologie d'énergie propre innovatrice qui sera source d'emplois à Winnipeg. En effet, notre gouvernement verse 3,4 millions $ par l'entremise de Technologies du développement durable Canada (TDDC) pour aider New Flyer Industries à mettre au point son système de propulsion d'autobus électrique reposant sur une batterie à charge rapide et à faire la preuve de son efficacité. M. Toet était accompagné de Sailesh Thaker, vice-président de Technologies du développement durable Canada (TDDC).

« L'annonce d'aujourd'hui est une excellente nouvelle pour nous. Notre gouvernement aide les entreprises canadiennes à développer des technologies qui innovent dans le domaine de l'énergie et à créer des emplois - y compris ici même à Winnipeg, a déclaré Lawrence Toet, député d'Elmwood-Transcona. Cette technologie pour autobus électrique développée par New Flyer Industries est un exemple d'innovation dans les énergies propres qui fournit à nos concitoyens des emplois de haute qualité et contribue à notre prospérité à long terme.»

« Voilà un exemple probant de ce que les énergies propres peuvent faire. Il s'agit d'une technologie qui fera baisser les coûts d'exploitation tout en réduisant les émissions, a affirmé Mme Vicky Sharpe, présidente-directrice générale de TDDC. Avec ses partenaires, New Flyer Industries mettra son système à l'essai et pourrait ainsi révolutionner le secteur des transports au Canada.»

Au nom de New Flyer Industries, son président et chef de la direction, Paul Soubry, a déclaré: «L'intérêt démontré à l'égard de notre autobus à batterie est "électrisant". Ce financement est très important puisqu'il nous permet de poursuivre notre projet d'électrification des transports. Il nous rapproche du seuil critique de commercialisation rentable de cette technologie de propulsion pour les autobus. Nous nous félicitons de ce que le gouvernement canadien reconnaît le besoin d'appuyer l'électrification et nous lui sommes reconnaissants de sa contribution considérable à l'édification d'un avenir durable par le moyen de l'autobus électrique à batterie. Ce projet nous apportera de précieuses connaissances relativement au fonctionnement des véhicules électriques à batterie dans des conditions réelles. »

Ce projet a pour but de mettre au point et de construire quatre autobus électriques et un poste de charge à grande capacité. Un petit parc d'autobus fera ensuite l'objet d'une évaluation continue sur quatre années durant laquelle l'entreprise et Winnipeg Transit surveilleront le système de charge, la capacité de la batterie ainsi que la durée de vie et la fiabilité des composants. En plus d'être bénéfique à l'environnement à plusieurs égards, l'utilisation d'autobus électriques pourrait entraîner une baisse appréciable des coûts d'exploitation et de cycle de vie comparativement aux autobus diesels et hybrides.

Au nom du gouvernement du Canada, TDDC soutient la mise au point de technologies d'énergie propre en aidant à leur essor et en les préparant aux marchés d'exportation. Muni d'un portefeuille de projets évalués à plus de 2 milliards de dollars, TDDC soutient les technologies propres, qui constituent un moteur de l'emploi, de la productivité et de la prospérité économique.

TDDC administre deux fonds destinés au développement et à la démonstration de technologies qui innovent. Le Fonds Technologies du DDMC, de 590 millions de dollars, vise les projets qui concernent le changement climatique et la qualité de l'air, de l'eau et du sol. Le Fonds de biocarburants ProGenMC, de 500 millions de dollars, aide à l'établissement d'installations de démonstration à grande échelle inédites pour la production de carburants renouvelables de prochaine génération.

Document d'information

Soutien financier de Technologies du développement durable Canada (TDDC) pour New Flyer Industries

Grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, par l'entremise de Technologies de développement durable (TDDC), New Flyer Industries mettra au point et construira quatre autobus électriques et un poste de charge à grande capacité. Ce petit parc d'autobus fera ensuite l'objet d'une évaluation continue sur quatre années pendant laquelle l'entreprise et Winnipeg Transit surveilleront le système de charge à grande capacité, la capacité de la batterie ainsi que la durée de vie et la fiabilité des composants. Les quatre autobus électriques contribueront à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et des principaux contaminants atmosphériques (PCA) du parc de Winnipeg Transit.

Des améliorations techniques constantes, comme l'utilisation d'énergie hybride, ont permis aux constructeurs d'autobus de réduire les émissions de GES et de PCA (produits chimiques et particules en suspension dans l'air qui contribuent au smog, à la mauvaise qualité de l'air et aux pluies acides) de leurs véhicules. La source d'énergie principale des autobus urbains demeure le carburant diesel, c'est pourquoi les émissions de GES restent élevées dans le secteur du transport public. Les autobus électriques New Flyer offrent un remède, et le réseau électrique manitobain permet de tirer le maximum d'avantages environnementaux de ce projet de démonstration.

Le Manitoba génère en effet près de 98 % de son électricité de l'énergie hydroélectrique renouvelable. Avec l'électricité produite par le réseau manitobain, ce projet de démonstration réduira en moyenne davantage les émissions de GES qu'un projet similaire pour lequel l'électricité proviendrait d'une combinaison de sources renouvelables et non renouvelables. Durant les quatre années de leur évaluation continue, les autobus électriques ne seront la source d'aucune émission. Il s'agit d'une réduction de 160 tonnes d'émission d'équivalent CO2, par rapport à un autobus au diesel, ou de 112 tonnes par rapport à un autobus hybride.

La plupart des réseaux électriques en Amérique du Nord sont alimentés par une combinaison de sources d'énergie renouvelables et non renouvelables. Des réductions considérables d'émissions restent possibles, cependant, lorsque la charge de l'autobus électrique se fait au moyen d'un réseau électrique typique. Par exemple, en comparaison avec un autobus hybride, on estime que l'utilisation d'un autobus électrique diminuera de 90 tonnes les émissions d'équivalent CO2. Les autobus électriques peuvent aussi représenter une réduction considérable des coûts de fonctionnement et de cycle de vie comparativement aux autobus diesels et hybrides.

Autres partenaires (membres du consortium) :

New Flyer Industries Canada ULC

L'Assemblée des gouverneurs du Red River College

Manitoba Hydro

Gouvernement du Manitoba

Ville de Winnipeg – Winnipeg Transit

Renseignements

  • Patrice Breton
    Directeur, Communications
    TDDC
    (613) 234-6313 poste 295
    media@sdtc.ca

    Carly Wolff
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre des Ressources naturelles du Canada
    613-996-2007