Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

19 mars 2013 12h30 HE

Le gouvernement Harper appuie le premier projet de mine de potasse sur les terres de réserve

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 19 mars 2013) - L'honorable Bernard Valcourt, ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, accompagné de Reginald Bellerose, chef de la Première Nation de Muskowekwan, et de Jim Walchuck, PDG de la compagnie Encanto Resources Ltd., a annoncé aujourd'hui un jalon important dans la réalisation du premier projet de mine de potasse sur les terres de réserve au Canada.

Le projet de mine de potasse de la Première Nation de Muskowekwan a été accepté par le gouvernement fédéral en vertu de la Loi sur le développement commercial et industriel des premières nations (LDCIPN), qui permettra au gouvernement fédéral d'adopter un règlement qui tiendra compte du régime de réglementation provincial afin de régir les activités commerciales et industrielles dans la province concernée.

Le gouvernement fédéral et la Première Nation de Muskowekwan entameront les discussions avec le gouvernement de la Saskatchewan visant à examiner la possibilité d'adopter un règlement en vertu de la LDCIPN relativement au projet de mine.

« Je suis heureux d'annoncer que nous avons franchi une étape de plus vers la réalisation du projet de mine de potasse de la Première Nation de Muskowekwan, a déclaré le ministre Valcourt. La première mine de potasse sur des terres de réserve au Canada générera des occasions d'emploi et une croissance économique ainsi que d'autres avantages à long terme pour la Première Nation et les collectivités environnantes. Je souhaite féliciter la collectivité et ses leaders pour leur vision et leur engagement à assurer la prospérité à long terme de la Première Nation de Muskowekwan. »

« Maintenant que nous avons atteint ce jalon, nous nous trouvons plus près de notre objectif de faire en sorte que notre collectivité soit un acteur important dans le domaine de l'exploitation des ressources dans la province, et ce, pendant des générations, a déclaré le chef Bellerose. Les occasions d'emploi et de formation qui seront créées en vue de la réalisation de ce projet profiteront à nos membres, de même que les retombées économiques dérivées de l'achat de biens et de services. »

« L'acceptation du projet de Muskowekwan en vertu de la LDCIPN est un exemple concret de la coopération entre les deux gouvernements dans le cadre du projet, a indiqué Jim Walchuck, PDG d'Encanto. Il s'agit d'une étape cruciale qui nous rapproche du jour où nous construirons la première mine située sur des terres des Premières Nations. »

Maintenant que le projet de Muskowekwan a été accepté en vertu de la LDCIPN, le gouvernement du Canada peut commencer à élaborer un règlement pour la mine de la First Potash Ventures. La LDCIPN, qui est entrée en vigueur en 2006, reproduit les règles et les règlements provinciaux pour de grands projets de développement commercial et industriel à l'extérieur des réserves dans le but de les appliquer à un projet précis similaire à l'intérieur des réserves.

First Potash Ventures, un partenariat entre Encanto et Muskowekwan Resources Ltd., veut aménager la mine sur les terres de la Première Nation de Muskowekwan, située à 100 kilomètres au nord-est de Regina. La mine devrait produire jusqu'à 2,8 millions de tonnes de potasse chaque année pendant au moins 50 ans. Le projet générera de véritables possibilités économiques pour la Première Nation de Muskowekwan et la région en créant des occasions d'emploi et de formation pendant la construction et l'exploitation de la mine.

Non seulement la proposition de projet de la Première Nation de Muskowekwan créera la première mine de potasse sur des terres de réserve au Canada, ce sera aussi la première fois en Saskatchewan que la LDCIPN sera utilisée pour régir un projet sur des terres de réserve.

Le projet devrait créer environ 1 000 emplois dans le domaine de la construction lors de l'aménagement de la mine et près de 500 emplois une fois que la mine sera entièrement opérationnelle. De plus, la mine devrait générer annuellement des dizaines de millions de dollars en redevances pour la Première Nation.

Le gouvernement Harper continue de mettre l'accent sur les quatre éléments prioritaires pour la population canadienne, tels que les a exposés le premier ministre : la famille, la sécurité dans les quartiers, la fierté d'être citoyen de ce pays et la sécurité financière personnelle.

Foire aux questions - Loi sur le développement commercial et industriel des premières nations - projet de mine de potasse de la Première Nation de Muskowekwan (hyperlink)

Ce communiqué peut également être consulté dans Internet à l'adresse www.aadnc.gc.ca.

Vous pouvez recevoir toutes nos nouvelles et nos mises à jour médiatiques automatiquement. Pour obtenir plus d'information sur le fil RSS de notre salle des médias ou vous y abonner : http://www.aadnc-aandc.gc.ca/fra/1291225661056/1291225818571.

Renseignements

  • Cabinet du ministre
    Jan O'Driscoll
    Attaché de presse
    Cabinet de l'honorable Bernard Valcourt
    819-997-0002

    Relations avec les médias
    Affaires autochtones et
    Développement du Nord Canada
    819-953-1160