Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

13 sept. 2012 12h47 HE

Le gouvernement Harper assure aux bovins un nouvel accès au marché de la Russie

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 13 sept. 2012) - La Russie a levé l'interdiction qu'elle imposait aux bovins de reproduction de la Colombie-Britannique, ouvrant ainsi immédiatement l'exportation vers le lucratif marché russe, a annoncé aujourd'hui le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz. Les bovins peuvent maintenant être expédiés vers la Russie en provenance de la Colombie-Britannique pour la première fois depuis avril 2007. Ce nouveau marché est estimé à 8 millions de dollars par année pour l'industrie bovine canadienne, soit une hausse possible de 30 % par rapport à 2011, où les exportations canadiennes se sont chiffrées à plus de 26 millions de dollars.

« Ce sont d'excellentes nouvelles pour nos producteurs de bovins de la Colombie-Britannique; elles témoignent de la relation commerciale de plus en plus solide entre le Canada et la Russie, a déclaré le ministre Ritz. Marché par marché, le gouvernement Harper ouvre de plus grandes possibilités d'échanges à nos agriculteurs inlassables et à leurs familles, créant ainsi plus d'emplois et favorisant la prospérité et la croissance économique. »

« La Russie est un important marché pour les bovins de reproduction canadiens, a déclaré le président de la Canadian Cattlemen's Association, M. Martin Unrau. Nous félicitons le ministre Ritz de cette dernière victoire concernant l'accès aux marchés, laquelle profitera aux producteurs canadiens en augmentant notre capacité d'alimenter le marché russe. »

« Nous nous réjouissons de la décision, fondée sur des motifs scientifiques, du gouvernement de Russie de rouvrir son marché aux bovins canadiens, a déclaré le ministre du Commerce international, Ed Fast. Un emploi sur six découlant du commerce en Colombie-Britannique, notre gouvernement comprend que l'accès à de nouveaux marchés se traduit par une plus grande prospérité et une meilleure sécurité financière pour les infatigables Britanno-Colombiens et leurs familles. C'est pourquoi nous nous sommes toujours battus pour que nos exportateurs obtiennent un accès juste et ouvert aux marchés du monde entier. L'ouverture de nouveaux marchés, l'augmentation des exportations canadiennes et la création de nouveaux débouchés, au profit des entreprises et des travailleurs canadiens, sont au cœur du vaste et ambitieux plan commercial de notre gouvernement. »

Le gouvernement Harper a obtenu l'accès des bovins canadiens à ce marché en octobre 2006 et maintenant, avec la levée des restrictions à l'importation des bovins de la Colombie-Britannique, le Canada peut exporter des bovins de reproduction de toutes les provinces vers la Russie. Lors des trois dernières missions commerciales dans ce pays, le ministre Ritz a réitéré que les bovins canadiens, y compris ceux de la Colombie-Britannique, sont sains et qu'il n'existe aucune raison scientifique de restreindre leur importation.

Ce nouvel accès permet le commerce de bovins de reproduction canadiens de première qualité, à un prix compétitif. Le Canada fournira aux territoires de l'Extrême-Orient russe des animaux adaptés à des conditions climatiques semblables à celles de ce dernier.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Jeff English
    Attaché de presse
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059