Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

21 janv. 2015 13h40 HE

Le gouvernement Harper continue d'investir substantiellement dans la Garde côtière auxiliaire canadienne

La députée Davidson annonce un investissement de plus de 5 millions de dollars dans la Garde côtière auxiliaire canadienne pour assurer la sécurité et la sûreté des navigateurs

SARNIA, ONTARIO--(Marketwired - 21 jan. 2015) -

Note aux rédacteurs : Deux photos sont associées à ce communiqué de presse.

Aujourd'hui, au bureau de la garde côtière canadienne à Sarnia, Mme Patricia Davidson, députée de Sarnia-Lambton, au nom de l'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a souligné l'investissement continu du gouvernement du Canada dans la Garde côtière auxiliaire canadienne (GCAC) afin de garantir la sécurité et la sûreté des navigateurs. La députée Davidson était accompagnée des membres de la GCAC qui desservent la région de Sarnia, et par Larry Green, le directeur des services opérationnels de la Garde côtière canadienne.

Cette année seulement, la GCAC a reçu un financement de plus de 5 millions de dollars afin de soutenir ses opérations dans l'ensemble du Canada.

La GCAC est un important organisme bénévole de sauvetage en mer et de sécurité qui mène des exercices de recherche et sauvetage et qui aide la Garde côtière canadienne dans ses activités d'intervention et de prévention en recherche et sauvetage dans les collectivités des quatre coins du pays. Près de 5 000 bénévoles se consacrent aux activités liées à la recherche et au sauvetage et à la sécurité nautique et prennent part aux efforts pour sauver et protéger des vies dans le milieu marin.

Au cours des trois dernières années, le gouvernement du Canada a investi près de 1 million de dollars par année dans la GCAC du Centre et de l'Arctique. Ici, à Sarnia, l'unité PointSAR surveille les eaux de Sombra jusqu'à Kettle Point. Son équipe composée de 14 membres joue un rôle actif dans la collectivité et prend part aux événements locaux pour promouvoir la sécurité au cours de la saison occupée de navigation de plaisance.

Faits en bref

  • La Garde côtière auxiliaire canadienne du Centre et de l'Arctique compte 11 unités dans l'Arctique et 92 au sud.
  • La majorité des membres de la GCAC sont des pêcheurs commerciaux et des plaisanciers qui font don de leur temps et qui mettent leur bateau à la disposition de l'organisation afin de soutenir la mise en œuvre du programme de recherche et sauvetage de la GCC.
  • À l'échelle nationale, les 5 000 bénévoles que compte environ la GCAC prennent part à quelque 2 000 missions de recherche et sauvetage par année, qui ont pour effet de sauver plus de 200 vies.
  • Le gouvernement accorde un soutien financier à six organisations de la GCAC qui sont incorporées au fédéral afin qu'elles mènent des opérations de recherche et sauvetage, des exercices d'entraînement ainsi que la planification, la coordination et l'administration des leurs activités. Ces organisations régionales coordonnent leurs actions dans le cadre de l'entité nationale.
  • Les membres de la GCAC peuvent profiter du crédit d'impôt pour les bénévoles des services de recherche et sauvetage adopté dans le budget de 2014. À compter de 2014, les bénévoles qui ont accumulé 200 heures de services sont admissibles à un crédit d'impôt non remboursable.

Citations

« La sécurité et la sûreté des Canadiens d'un océan à l'autre sont de la plus haute importance pour le gouvernement du Canada. En soutenant de grands organismes comme la Garde côtière auxiliaire canadienne, notre gouvernement aide à sauver plus de 200 vies chaque année. »

L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans

« Ici dans le sud de l'Ontario, les Grands Lacs sont au cœur de notre économie et de notre structure sociale. C'est pourquoi les bénévoles comme les membres de notre Garde côtière auxiliaire canadienne sont si chers à nos communautés. Peu importe les conditions météorologiques, les membres de la Garde côtière auxiliaire canadienne affrontent les éléments et font le nécessaire pour assurer la sécurité et le bien-être d'autrui. Notre gouvernement est heureux et fier d'appuyer ces bénévoles courageux et dévoués. »

Patricia Davidson, députée de Sarnia-Lambton

« L'annonce faite aujourd'hui est l'occasion de reconnaître le travail acharné, l'engagement et le dévouement de nos valeureux bénévoles. Le gouvernement a reconnu le rôle primordial que ces équipes jouent dans la mise en œuvre des services essentiels de recherche et sauvetage. Tous ces bénévoles accomplissent un « travail essentiel » dans leur communauté; sans eux, la sécurité des personnes en détresse serait davantage compromise. Il s'agit d'une question de vie ou de mort dans plus de 200 cas, et ce annuellement. »

Randy Strandt, président, Garde côtière auxiliaire canadienne

« La Garde côtière auxiliaire canadienne du Centre et de l'Arctique a établi une excellente relation professionnelle avec la Garde côtière canadienne. Les deux organismes ont pour but premier de sauver des vies et, grâce à l'appui de la Garde côtière canadienne, nous pouvons offrir des services de recherche et sauvetage sans égal aux plaisanciers canadiens. Comme nous faisons en quelque sorte partie de la même famille, nous travaillons en étroite collaboration afin de servir les plaisanciers. Nous sommes fiers du travail que nous accomplissons au nom de la Garde côtière canadienne et avec son soutien. »

Jim Coolen, président, Garde côtière auxiliaire canadienne (Centre et Arctique)

Internet: http://www.dfo-mpo.gc.ca

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Garde côtière canadienne, rendez-vous à l'adresse www.ccg-gcc.gc.ca.

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Pour voir les photos associées à ce communiqué, veuillez consulter les liens suivants :

http://www.marketwire.com/library/20150121-988597_photo1_800.jpg

http://www.marketwire.com/library/20150121-988597_photo2_800.jpg

http://www.marketwire.com/library/20150123-pic1800.jpg

Renseignements

  • Michele Boriel
    Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-990-7537

    Sophie Doucet
    Directrice des communications
    Cabinet de la ministre
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474