Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

09 juil. 2013 15h00 HE

Le gouvernement Harper contribue à la lutte contre les crimes motivés par la haine à Hamilton

HAMILTON, ONTARIO--(Marketwired - 9 juillet 2013) - Aujourd'hui, David Sweet, député d'Ancaster-Dundas-Flamborough-Westdale, a annoncé l'octroi d'un financement du gouvernement du Canada à la Muslim Association of Hamilton dans le cadre du Programme de financement des projets d'infrastructure de sécurité pour les collectivités à risque (PFPIS).

« Je suis ravi que deux autres projets locaux soient financés dans le cadre de ce programme fédéral, a déclaré le député Sweet. Le droit de pratiquer son culte est l'une des libertés les plus fondamentales que nous avons en tant que Canadiens - nous défendons ce droit dans le monde entier. Il est tout aussi important de veiller à ce que les communautés locales se sentent en sécurité dans leurs mosquées, leurs temples et leurs synagogues. »

« Par l'intermédiaire de ce financement, notre gouvernement cherche à réduire les crimes motivés par la haine et à rendre nos rues et nos collectivités plus sécuritaires, a déclaré le deputé Sweet. Notre gouvernement s'assure que les membres de la communauté musulmane d'Hamilton puissent pratiquer leurs croyances et leurs traditions dans un endroit sécuritaire. »

Le PFPIS du Centre national de prévention du crime finance les améliorations à apporter aux infrastructures de sécurité des centres communautaires à but non lucratif, des établissements d'enseignement reconnus par la province ou le territoire, et des lieux de culte d'une collectivité ayant manifestement été victime de crimes motivés par la haine, sur place ou dans la région géographique immédiate.

La Muslim Association of Hamilton a reçu 17 791,35 $ pour la Mosquée Umar et 36 928,18 $ pour la Mosquée Mountain. Le montant annoncé aujourd'hui a servi à la mise en place de mesures de sécurité qui permettront de prévenir les crimes motivés par la haine, afin de renforcer la sécurité dans toute la collectivité. Les coûts admissibles dans le cadre du PFPIS comprennent :

  • les évaluations de sécurité (jusqu'à concurrence de 25 % du coût total du projet);
  • l'équipement et le matériel de sécurité, comme les systèmes d'alarme, les télévisions en circuit fermé, les enregistrements vidéo numériques, les clôtures, les barrières et les systèmes d'éclairage;
  • les projets de construction mineurs, notamment les honoraires d'entrepreneurs, la main-d'œuvre, la location d'équipement et les frais d'installation;
  • la formation liée directement à la nouvelle infrastructure de sécurité.

Entre avril 2012 et mars 2013, le gouvernement a octroyé un financement dans le cadre de Sécurité publique Canada à 38 projets afin d'améliorer l'infrastructure de sécurité des collectivités visées par des crimes motivés par la haine.

Le Plan d'action économique du Canada prévoit plusieurs initiatives visant à aider tous les Canadiens à se sentir plus en sécurité dans leur collectivité, dont un financement annuel d'un million de dollars pour le PFPIS.

Pour de plus amples renseignements à propos du Programme de financement des projets d'infrastructure de sécurité pour les collectivités à risque, veuillez consulter le site Web suivant : http://www.securitepublique.gc.ca/prg/cp/sip/index-fra.aspx.

Suivez Sécurité publique Canada (@Securite_Canada) sur Twitter.

Renseignements

  • Julie Carmichael
    Directrice des Communications
    Cabinet du ministre de la Sécurité publique
    613-991-2924

    Relations avec les médias
    Sécurité publique Canada
    613-991-0657
    media@ps-sp.gc.ca