Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

21 août 2015 12h12 HE

Le gouvernement Harper détruit une autre bibliothèque scientifique fédérale

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 21 août 2015) -

Note aux rédacteurs : Deux photos sont associées à ce communiqué de presse.

Les Canadiens qui espéraient que la guerre contre la science du gouvernement Harper était terminée ou du moins mise en veilleuse pendant la campagne électorale fédérale seront peinés d'apprendre la destruction cette semaine d'une autre bibliothèque scientifique fédérale, cette fois-ci au Centre de recherche d'Agriculture et Agroalimentaire de Lethbridge, en Alberta. La bibliothèque donnait accès à quelque 48 scientifiques d'Agriculture Canada et 85 techniciens ainsi qu'à de nombreux visiteurs travailleurs et étudiants à une mine d'information précieuse et spécialisée sur l'agriculture et les sciences, accumulée sur des dizaines d'années. Même si des articles semblent avoir été envoyés lundi à des établissements gouvernementaux d'Ottawa, la plus grande partie du contenu de la bibliothèque a été jetée dans une benne à l'extérieur de l'immeuble ou envoyée au recyclage. Cette perte rendra l'accès aux recherches pertinentes plus difficile pour les scientifiques qui étudient des questions très diverses qui vont de l'élevage du boeuf, à la chimie et à l'écologie des sols en passant par les parcours, le blé, le canola, les pommes de terre, les fèves, les insectes nuisibles et les gaz à effet de serre.

L'élimination de la bibliothèque du Centre de recherche de Lethbridge porte à 16 le nombre de bibliothèques fédérales perdues en raison de compressions, de fermetures et de fusions depuis 2012, quand le gouvernement Harper a commencé à sabrer les emplois, les programmes et les services fédéraux.

« Le gouvernement Harper continue de tirer à tout va sur la science gouvernementale, déclare Debi Daviau, présidente de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, qui représente environ 15 000 scientifiques fédéraux. Il est temps que les Canadiens comprennent ce que ces pertes cumulatives - et en particulier celle de cette semaine pour la science agricole - signifient pour la science fédérale. Elles sont causées par un gouvernement dont les priorités sont clairement contraires à l'intérêt des scientifiques fédéraux et du public ».

Pour voir les photos associées à ce communiqué, veuillez consulter les liens suivants :

http://media3.marketwire.com/docs/AG_LethbridgeLibrary_dumpster01.jpg

http://media3.marketwire.com/docs/AG_LethbridgeLibrary_dumpster02.jpg

Renseignements

  • Johanne Fillion
    613-228-6310, poste 2303
    613-883-4900 (cell.)