Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

22 nov. 2011 11h34 HE

Le gouvernement Harper élargit les possibilités de l'industrie céréalière canadienne

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 22 nov. 2011) - Les céréaliculteurs et l'ensemble de l'industrie céréalière tireront pleinement parti de la concurrence et des possibilités commerciales ajoutées, a affirmé aujourd'hui le ministre Gerry Ritz à l'occasion du Symposium de l'industrie céréalière 2011. Ce symposium, ayant pour thème le changement en lien avec l'accroissement des possibilités pour l'industrie céréalière canadienne, s'est révélé l'occasion opportune pour le gouvernement Harper de réitérer son engagement visant à accroître les possibilités commerciales, à investir dans l'innovation et à procurer aux agriculteurs de l'Ouest canadien le libre choix du mode de commercialisation qu'ils désirent et méritent.

Le ministre Ritz a décrit en quoi le Programme d'innovation en agriculture (PIA) de 50 M$ appuiera la science et la technologie dirigées par l'industrie en comblant l'écart séparant les idées du marché. Le PIA, qui facilitera la commercialisation des produits, technologies, processus et services novateurs à valeur ajoutée, permettra au secteur agricole canadien de diminuer ses coûts de production, de créer des emplois et d'accroître ses revenus.

Au dire du ministre Ritz : « L'innovation de pointe et les produits à valeur ajoutée peuvent aider nos céréaliculteurs et l'ensemble de la chaîne de valeur à demeurer concurrentiels et à continuer d'alimenter l'économie du Canada. Qu'il s'agisse d'investir dans l'innovation ou de donner aux céréaliculteurs de l'Ouest canadien le libre choix du mode de commercialisation, le gouvernement Harper aide les agriculteurs et l'industrie céréalière à accroître leur compétitivité et leur rentabilité. »

Grâce au projet de loi C-18, ayant pour titre Loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation, les agriculteurs de l'Ouest canadien pourront choisir de vendre leur blé, leur blé dur et leur orge individuellement ou au moyen de leur participation volontaire à la Commission canadienne du blé. Vendredi dernier, ce projet de loi en était à la première journée de l'étape du rapport. Une fois menée à bien l'étape du rapport, le projet de loi ira en troisième lecture et sera soumis au vote final de la Chambre des communes.

« Dès que les agriculteurs auront le libre choix du mode de commercialisation, l'industrie céréalière de l'Ouest canadien révélera son véritable potentiel économique et son dynamisme entrepreneurial, a affirmé le ministre Ritz. Le libre choix du mode de commercialisation apportera une valeur ajoutée à l'industrie et à l'innovation de l'Ouest canadien, tout en procurant aux céréaliculteurs des Prairies les mêmes droits en matière de commercialisation que les producteurs des autres provinces du Canada, comme l'Ontario. »

La Loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation constitue un exemple important de l'attention prêtée par le gouvernement aux initiatives d'accès aux marchés, mais le ministre Ritz a également souligné le succès remporté par l'industrie céréalière en Inde, en Chine, en Indonésie et aux États-Unis, entre autres, comme en témoigne le rapport annuel du Secrétariat de l'accès aux marchés d'Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa, Ontario
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Meagan Murdoch
    Directrice des communications
    Bureau de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059