Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

16 mai 2013 14h12 HE

Le gouvernement Harper félicite la Première Nation malécite du Madawaska pour l'ouverture du mégacentre commercial Grey Rock

PREMIÈRE NATION MALÉCITE DU MADAWASKA, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwired - 16 mai 2013) - Aujourd'hui, l'honorable Bernard Valcourt, ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien et député de Madawaska-Restigouche, s'est joint à Joanna Bernard, chef de la Première Nation malécite du Madawaska, et à l'honorable Madeleine Dubé, ministre du Développement social du Nouveau-Brunswick et députée provinciale d'Edmundston-Saint-Basile, pour la traditionnelle coupe du ruban marquant l'ouverture officielle du mégacentre commercial Grey Rock, situé à Edmundston, au Nouveau-Brunswick.

« Le gouvernement Harper respecte son engagement visant à mettre en place les conditions favorables à l'emploi et à la croissance économique dans les collectivités des Premières Nations, a déclaré le ministre Valcourt. Notre gouvernement est conscient des avantages qui découlent du renforcement du développement économique dans les collectivités des Premières Nations et est déterminé à réaliser des investissements stratégiques dans des projets comme celui du mégacentre commercial Grey Rock afin que les membres de ces collectivités aient accès à des possibilités d'emploi et ainsi à une meilleure qualité de vie. »

Le mégacentre commercial Grey Rock, un projet de centre commercial d'une superficie de 70 acres, aura des retombées économiques pour la Première Nation malécite du Madawaska et les collectivités avoisinantes grâce à la création d'emplois dans le domaine de la construction, à l'offre de possibilités d'emplois durables, aux revenus de location de terres, aux recettes fiscales provinciales, à la mise sur pied de nouvelles entreprises et à l'établissement d'entreprises locataires. On s'attend à ce que le mégacentre génère plus de 300 millions de dollars en recettes de vente, en taxes, en lancement d'entreprises et en création d'emploi pendant les huit premières années de son existence, selon les estimations fournies par la Première Nation.

« Les Malécites occupent cette vallée fluviale depuis des millénaires, a affirmé la chef Joanna Bernard. Nous avons connu le désespoir, la maladie, la pauvreté et l'exclusion sociale, ainsi que la perte de notre langue et de notre culture. Toutefois, dans la société moderne d'aujourd'hui, le développement économique constitue la clé pour atteindre la parité sociale et recouvrer notre statut de nation fière et indépendante. Ce projet stimulant incarne les espoirs et les aspirations de mon peuple. Il symbolise la transition du passé à l'avenir, de la situation actuelle à la situation future. »

La Première Nation malécite du Madawaska a investi 9,2 millions de dollars dans ce projet de centre commercial. Le gouvernement fédéral a quant à lui versé la somme de 3,5 millions de dollars (3 millions en provenance de l'enveloppe du Programme d'opportunités économiques pour les communautés pour les réseaux d'aqueduc, d'égout et d'électricité et les infrastructures routières, et les 500 000 $ restants en provenance de celle du Programme Entreprise autochtone Canada pour la création d'un locataire-clé appartenant à la bande). Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a fourni 500 000 $ dans le cadre de son Fonds de développement économique et d'innovation pour le nord du Nouveau-Brunswick.

« Investir dans de nouveaux projets, comme celui du mégacentre commercial Grey Rock, est une composante essentielle de notre plan de redressement de l'économie du Nouveau-Brunswick et de création de possibilités dans la région du Madawaska et à l'échelle de la province, a déclaré la ministre du Développement social, Madeleine Dubé, au nom du ministre du Développement économique, l'honorable Paul Robichaud. Le mégacentre commercial Grey Rock constitue un excellent exemple de ce qui peut être accompli quand tous œuvrent à l'atteinte d'un objectif commun. »

Le gouvernement du Canada continue de mettre l'accent sur les quatre éléments prioritaires pour la population canadienne, tels que les a exposés le premier ministre : la famille, la sécurité dans les quartiers, la fierté d'être citoyen de ce pays et la sécurité financière personnelle.

La Première Nation malécite du Madawaska est située à Edmundston, au Nouveau-Brunswick. La collectivité compte 330 membres, dont 151 vivent dans la réserve. Pour en savoir plus sur celle-ci, consultez le profil communautaire de la Première Nation malécite du Madawaska.

Ce communiqué peut également être consulté dans Internet à l'adresse www.aadnc.gc.ca.

Vous pouvez recevoir toutes nos nouvelles et nos mises à jour médiatiques automatiquement. Pour obtenir plus d'information sur le fil RSS de notre salle des médias ou vous y abonner : www.aadnc-aandc.gc.ca/1info/rssinfo-fra.asp.

Renseignements

  • Cabinet du ministre
    Andrea Richer
    Attachée de presse
    Cabinet de l'honorable Bernard Valcourt
    819-997-0002
    @anricher

    Relations avec les médias
    Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
    819-953-1160

    Première Nation malécite du Madawaska
    Chef Joanna Bernard
    506-739-9765