Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada
Plan de conservation national

Plan de conservation national

04 nov. 2014 12h00 HE

Le gouvernement Harper investit dans la deuxième période de projets de conservation des pêches récréatives en Nouvelle-Ecosse

Le gouvernement du Canada consacrera jusqu'à 5,5 millions de dollars à la restauration de l'habitat du poisson faisant l'objet de pêches récréatives dans le cadre du Plan de conservation national

YARMOUTH, NOUVELLE-ÉCOSSE--(Marketwired - 4 nov. 2014) - Le député Greg Kerr, au nom de l'honorable Gail Shea, ministre de Pêches et Océans Canada, a souligné aujourd'hui le financement offert par le gouvernement du Canada pour le projet des solutions rentables et innovatrices pour les cours d'eau et les ponceaux en Nouvelle-Écosse. Dans le cadre de la deuxième ronde du Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives, la Nova Scotia Salmon Association a reçu un financement de 40 858 $ pour appuyer la restauration de l'habitat de l'omble de fontaine dans Nova-Ouest.

De plus, le gouvernement du Canada a fourni la somme de 166 380 $ pour financer quatre autres projets dans l'ensemble de la Nouvelle-Écosse. Les organisations qui entreprennent des projets de conservation de l'habitat du poisson sont la Sackville Rivers Association, Canards Illimités Canada, l'Association du saumon de la rivière Chéticamp et le Programme d'action des zones côtières de l'Atlantique - Cap-Breton.

Le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives a été annoncé dans le Plan d'action économique de 2013, afin d'appuyer des projets de restauration de l'habitat du poisson menés par des groupes de pêche récréative et de pêche à la ligne ainsi que par des organismes de conservation. En raison des premiers succès qu'a connus le Programme et du nombre élevé des demandes, un nouvel investissement a été prévu dans le Plan d'action économique de 2014 pour accorder un financement supplémentaire qui porte l'investissement total à 25 millions de dollars.

Le 15 mai 2014, on a procédé au lancement du Plan national de conservation afin d'offrir une approche mieux coordonnée des mesures de conservation dans l'ensemble du pays. Depuis 2006, le gouvernement du Canada a mis en place d'importantes mesures pour conserver et restaurer l'environnement naturel de notre pays et permettre aux Canadiens d'être en harmonie avec notre riche patrimoine naturel. Jusqu'à présent, le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives a permis d'injecter près de 6 millions de dollars (première période) dans 94 projets de restauration de l'habitat des poissons visés par les pêches dans l'ensemble du Canada, ainsi qu'une somme pouvant atteindre 5,5 millions de dollars dans 128 autres projets (deuxième période); en outre, plus de 80 projets ont récemment été déclarés admissibles à un financement dans le cadre de la troisième période. Il est possible d'en savoir plus en se rendant sur le site Web du Programme (http://www.dfo-mpo.gc.ca/pnw-ppe/rfcpp-ppcpr/index-fra.html) et en s'y inscrivant pour recevoir les mises à jour.

Faits en bref

  • Dans le cadre de la première période de présentation de demandes de financement du Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives, jusqu'à 287 000 $ ont été alloués à six projets en Nouvelle-Écosse.
  • Dans le cadre de la deuxième période de présentation de demandes de financement du Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives, jusqu'à 346 988 $ ont été alloués à douze projets en Nouvelle-Écosse.
    • La Nova Scotia Salmon Association a exécuté ses projets récents avec succès, lesquels ont amélioré les voies navigables pour la migration et ont aidé à augmenter l'abondance de l'omble de fontaine. Ce projet permettra de se pencher sur l'habitat de frai et d'élevage dans les sections des cours d'eau où les méthodes de restauration traditionnelles peuvent être difficiles à mettre en œuvre (40 858 $).
    • Depuis 1988, la Sackville Rivers Association cherche à restaurer, à protéger et à préserver le bassin versant de la rivière Sackville. Ce projet continuera de restaurer l'habitat pour le saumon de l'Atlantique et l'omble de fontaine dans le bassin versant de la rivière Sackville (4 500 $).
    • Par l'intermédiaire de Canards Illimités Canada, le projet du ruisseau North cherche à améliorer le passage du poisson de 43 km le long du marais du ruisseau North, situé près de Canning dans la vallée de l'Annapolis, en Nouvelle-Écosse. Ce projet fournira à l'omble de fontaine, au meunier noir et à l'anguille d'Amérique un accès à l'habitat du poisson, un accès qui avait été limité par une structure de passe à poissons depuis 35 ans (62 000 $).
    • Les répercussions de l'activité humaine ainsi que la mauvaise conception ou le mauvais placement du pont ont eu une incidence négative sur la rivière Chéticamp. Dans le cadre de ce projet, l'Association du saumon de la rivière Chéticamp améliorera le passage du poisson et l'accès à l'important habitat en amont et restaurera l'habitat touché (61 000 $).
    • Le Programme d'action des zones côtières de l'Atlantique cherchera à restaurer, à reconstruire, à réhabiliter et à reconstruire l'habitat du saumon dans le ruisseau Lorraine et ses environs (22 180 $).
  • Dans le cadre de la deuxième période, on a approuvé à l'échelle nationale un financement de 5,5 millions de dollars pour 128 projets de restauration de l'habitat du poisson pour la pêche récréative.
  • Dans la troisième période de présentation de demandes de financement, le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives a accordé 6,8 millions de dollars à 80 projets qui seront réalisés à l'échelle nationale de 2014 à 2016.
  • La quatrième période de présentation de demandes de financement est en cours et se terminera le 12 décembre 2014.

Citations

« Notre gouvernement s'est engagé à venir en aide aux personnes et aux organisations qui, au nom des générations futures, s'affairent à protéger et à restaurer les berges des lacs, rivières et ruisseaux qui sillonnent le pays. La pêche récréative est une importante activité économique. Elle attire des milliers de visiteurs dans notre pays et se traduit par des retombées économiques se chiffrant à plusieurs milliards de dollars chaque année. Les projets financés dans le cadre du Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives profiteront aux collectivités canadiennes pendant de nombreuses années. »

Greg Kerr, député de Nova-Ouest

Renseignements

  • Frank Stanek
    Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada
    613-990-7537

    Sophie Doucet
    Directrice des communications
    Cabinet de la ministre
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474