Plan de conservation national

Plan de conservation national

18 nov. 2014 18h00 HE

Le gouvernement Harper investit dans la deuxième période de projets de conservation des pêches récréatives à Okanagan-Shuswap

Le gouvernement du Canada a consacré jusqu'à 18 millions de dollars à date à la restauration de l'habitat du poisson faisant l'objet de pêches récréatives dans le cadre du Plan de conservation national

SALMON ARM, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 18 nov. 2014) - Le député d'Okanagan-Shuswap, Colin Mayes a annoncé aujourd'hui, au nom de l'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, qu'à la suite de la deuxième période de présentation de demandes de financement dans le cadre du Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives, le gouvernement du Canada accordera 31 300 dollars à la British Columbia Conservation Foundation pour la conservation de l'habitat du poisson dans le lac Shuswap.

Le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives a été annoncé dans le Plan d'action économique de 2013, afin d'appuyer des projets de restauration de l'habitat du poisson menés par des groupes de pêche récréative et de pêche à la ligne ainsi que par des organismes de conservation. En raison des premiers succès qu'a connus le Programme et du nombre élevé des demandes, un nouvel investissement a été prévu dans le Plan d'action économique de 2014 pour accorder un financement supplémentaire qui porte l'investissement total à 25 millions de dollars.

Le 15 mai 2014, on a procédé au lancement du Plan de conservation national, qui doit permettre de mieux coordonner les efforts de conservation dans l'ensemble du pays. Depuis 2006, le gouvernement du Canada a mis en place d'importantes mesures pour conserver et restaurer l'environnement naturel de notre pays et permettre aux Canadiens d'être en harmonie avec notre riche patrimoine naturel. Jusqu'à présent, le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives a permis d'injecter près de 6 millions de dollars (première période) dans 94 projets de restauration de l'habitat des poissons visés par les pêches dans l'ensemble du Canada, ainsi qu'une somme pouvant atteindre 5,5 millions de dollars dans 128 autres projets. Tout récemment, dans la troisième période de présentation de demandes de financement, le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives a accordé 6,8 millions de dollars à plus de 80 projets qui seront réalisés à l'échelle nationale entre 2014 et 2016. La quatrième période de présentation de demandes de financement est en cours et se terminera le 12 décembre 2014. Il est possible d'en savoir plus en se rendant sur le site Web du Programme (http://www.dfo-mpo.gc.ca/pnw-ppe/rfcpp-ppcpr/index-fra.html) et en s'y inscrivant pour recevoir les mises à jour.

Faits en bref

  • Dans le cadre de la première période de présentation de demandes de financement du Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives, une somme maximale de 1 813 000 dollars a été allouée à 28 projets devant être réalisés en Colombie-Britannique.
  • Durant la deuxième période du programme, une somme pouvant atteindre 1 528 000 dollars sera disponible pour 32 projets en Colombie-Britannique.
    • La British Columbia Conservation Foundation va recevoir 31 300 dollars pour retirer plus de 20 quais en mauvais état du lac Shuswap afin de restaurer les frayères et habitats d'alevinage proches du littoral. Le projet permettra aussi d'améliorer les habitats de la zone littorale en rétablissant les courbes naturelles des plages et en protégeant les berges contre l'érosion. Les travaux amélioreront ainsi environ 1 000 m2 d'habitat du saumon, de la truite arc-en-ciel et du touladi.

Citations

« Notre gouvernement s'est engagé à venir en aide aux personnes et aux organisations qui, au nom des générations futures, s'affairent à protéger et à restaurer les berges des lacs, rivières et ruisseaux qui sillonnent le pays. La pêche récréative est une importante activité économique. Elle attire des milliers de visiteurs dans notre pays et se traduit par des retombées économiques se chiffrant à plusieurs milliards de dollars chaque année. Les projets financés dans le cadre du Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives profiteront aux collectivités canadiennes pendant de nombreuses années. »

Colin Mayes, député d'Okanagan-Shuswap

Renseignements