Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

17 mars 2015 10h17 HE

Le gouvernement Harper investit dans la recherche et le développement sur la pomme de terre

FREDERICTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwired - 17 mars 2015) - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Le secrétaire parlementaire Gerald Keddy, accompagné du député Mike Allen, a annoncé aujourd'hui, au nom du ministre de l'Agriculture M. Gerry Ritz, un investissement de 1,83 million de dollars dans une initiative de recherche internationale menée par le Canada. Cette initiative vise à permettre aux producteurs de pomme de terre de profiter des avancées technologiques qui les aideront à prévoir et à empêcher les pertes de rendement au champ et lors de l'entreposage.

En collaboration avec plusieurs partenaires de l'industrie, les travaux de recherche concertée seront dirigés par des scientifiques du Centre de recherches sur la pomme de terre d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, situé à Fredericton. Des chercheurs du Canada, de la France et de la Nouvelle-Zélande se serviront des nouvelles découvertes sur l'ADN de la pomme de terre, la vie microbienne dans le sol et le comportement des insectes pour trouver de meilleures façons de mesurer la santé et la qualité des plants et des tubercules de pommes de terre.

Cet investissement effectué dans le cadre de Cultivons l'avenir 2 a permis d'obtenir 821 800 $ en contributions de l'industrie. Parmi les partenaires de projet, mentionnons BioNB, Comité Nord Plants de pommes de terre, des exploitations de pommes de terre du Québec, soit Ferme Daniel Bolduc Inc. et Maxi-Sol Inc., Plant and Food Research New Zealand, Pommes de terre Nouveau-Brunswick et l'entreprise française CCL.

En bref

  • Des chercheurs utiliseront une nouvelle génération de puissants séquenceurs génétiques informatisés pour identifier les gènes de l'ADN des pommes de terre qui indiquent à quel moment le plant ressent du stress, dans le but d'utiliser ces gènes comme marqueurs dans des outils de diagnostic à la ferme.
  • De plus, le séquençage de l'ADN servira à identifier les milliards d'espèces de microbes dans le sol et à étudier leur impact sur la gale commune de la pomme de terre.
  • Cet investissement d'AAC est effectué dans le cadre du volet de recherche et développement dirigé par l'industrie du programme Agri-innovation d'Agriculture Canada, une initiative quinquennale de 698 millions de dollars de Cultivons l'avenir 2.

Citations

L'industrie canadienne de la pomme de terre est un moteur économique important de ce pays, produisant des retombées annuelles de plus de 2 milliards de dollars au chapitre des ventes de pommes de terre et de produits transformés. Grâce à cette initiative de collaboration internationale nous pourrons rassembler des ressources en recherche et technologie provenant de trois pays afin de procurer à nos producteurs de pommes de terre les meilleures données scientifiques qui leur permettront de générer des avantages économiques et environnementaux.

- Gerald Keddy, secrétaire parlementaire (South Shore-St. Margaret's)

Nous sommes heureux de participer à ce projet puisque la collaboration et le partage du savoir sont la clé de la réussite et des découvertes majeures, tant en recherche fondamentale que dans les applications pratiques pour les producteurs et les transformateurs d'aliments.

- Dre Virginie Gobert-Deveaux, Directrice de la recherche et du développement, Comité Nord Plants de Pommes de Terre

Voici un bon exemple de l'utilisation de la biotechnologie pour élaborer des stratégies novatrices qui nous permettent de relever les défis dans l'un de nos secteurs traditionnels. Nous sommes impatients de travailler avec nos partenaires et de commercialiser les technologies qui découleront de ces travaux et qui permettront d'accroître le rendement et les bénéfices généraux pour les agriculteurs et de créer une industrie de la pomme de terre plus forte et plus durable.

- Meaghan Seagrave, Directrice exécutive, BioNB

Liens connexes

- Cultivons l'avenir 2 (Agriculture et Agroalimentaire Canada)

- Programme Agri-innovation (Agriculture et Agroalimentaire Canada)

- Bio Nouveau-Brunswick (BioNB)

Suivez-nous sur Twitter : @AAC_Canada

INFORMATION

Les travaux de recherche porteront sur trois des principales causes des pertes de rendement de la pomme de terre : la propagation du virus Y de la pomme de terre par les pucerons, la gale commune de la pomme de terre causée par une maladie bactérienne et la formation de sucre sous l'effet du froid, une condition qui se développe en entreposage et qui entraîne une altération de la coloration des pommes de terre au moment de la friture.

La recherche a comme objectif élargi de trouver des méthodes permettant de réduire les maladies au champ et d'orienter les activités de recherche afin de permettre aux développeurs de logiciel et de matériel informatique de créer des appareils de diagnostic portatifs pour les producteurs de pommes de terre. Les instruments pourraient servir à prélever rapidement des échantillons de plants et de tubercules au champ et dans les installations d'entreposage pour un large éventail de problèmes de santé et de qualité.

Le Comité Nord Plants de Pommes de Terre, qui représente 100 chercheurs et 450 producteurs de pommes de terre en France, fournit un investissement supplémentaire de 180 000 $ au projet.

La Ferme Daniel Bolduc est une exploitation de pommes de terre de Péribonka, au Québec. Maxi-Sol est une exploitation de pommes de terre de Saint-Paul-de-Joliette, au Québec. Ces deux entreprises ont investi dans le projet et participeront à la recherche en parcelles.

Plant and Food Research New Zealand est un institut de recherche de l'État qui participera à l'évaluation de l'entreposage à froid des pommes de terre et à la recherche d'indicateurs génétiques de la résistance à la formation de sucre sous l'effet du froid.

CCL est une entreprise française qui produit des huiles minérales et végétales peuvant être appliquées sur les plants de pommes de terre pour empêcher la propagation de maladies par les pucerons. L'entreprise participera à la recherche en tentant de déterminer comment la technique fonctionne afin de mettre au point des méthodes améliorées de traitement au champ. Le Centre de recherches sur la pomme de terre d'Agriculture et Agroalimentaire Canada a été le premier à utiliser la pulvérisation d'huile comme moyen de défense contre le virus Y de la pomme de terre.

Pommes de terre Nouveau-Brunswick est une organisation de producteurs qui participera à la recherche sur l'utilisation des huiles minérales et végétales comme méthode pour empêcher la transmission du virus Y de la pomme de terre par les pucerons.

BioNB est un organisme sans but lucratif qui a pour mission d'appuyer et de promouvoir des occasions novatrices en bioéconomie au Nouveau-Brunswick. Dans le cadre du présent projet, BioNB explorera les possibilités de commercialisation pour le Canada sur les marchés nord-américains.

Renseignements

  • Jeff English
    Directeur des communications
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059

    Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972