Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

11 févr. 2011 13h00 HE

Le gouvernement Harper investit dans la recherche prometteuse dans l'ensemble du Canada

BURNABY, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 11 fév. 2011) - Grâce à un nouvel investissement du gouvernement du Canada dans des travaux de recherche sur les réseaux intelligents d'énergie réalisés au British Columbia Institute of Technology (BCIT), les Canadiens auront bientôt un autre moyen de tirer le meilleur de leur utilisation d'énergie tout en réduisant leur consommation. Cet investissement visait l'un des quatre réseaux de recherche dont le financement a été annoncé par l'honorable Gary Goodyear, ministre d'État (Sciences et Technologie), auquel se sont jointes Nina Grewal, députée fédérale de Fleetwood-Port Kells, et Suzanne Fortier, présidente du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

« La croissance économique du Canada repose essentiellement sur l'appui des sciences, a affirmé le ministre Goodyear. Ces réseaux stratégiques réuniront des chercheurs de pointe qui mettront au point de nouvelles technologies et produiront des connaissances pour contribuer à améliorer la qualité de vie des Canadiens et à créer des emplois. »

Des chercheurs de quatre universités canadiennes recevront un appui totalisant 22,5 millions de dollars du CRSNG. Le financement appuiera des réseaux de recherche axés sur la mise au point d'une nouvelle génération de réseaux électriques, l'intégration de la technologie de communications sans fil aux véhicules, le développement de nouvelles technologies de préservation des habitats marins et dulcicoles, et la détection et la neutralisation de bactéries dangereuses qui sont présentes dans l'eau et les aliments.

Au BCIT, le réseau intelligent peut surveiller et gérer la consommation d'énergie à plusieurs endroits et l'ajuster l'utilisation de l'énergie pendant les périodes de pointe. Le réseau intelligent pourrait également mettre à profit des sources d'énergie renouvelable afin de réduire les coûts et les émissions de gaz à effet de serre.

Le Programme de subventions de réseaux stratégiques du CRSNG aide à accélérer la recherche à l'appui des priorités du gouvernement fédéral en matière de sciences et de technologie, ce qui constitue un autre exemple de la manière dont le gouvernement fédéral exploite la force des technologies novatrices au profit des Canadiens. Les réseaux financés en vertu du programme offrent une formation avancée au personnel hautement qualifié et faciliteront le transfert et la mobilisation des connaissances issues de la recherche et développement afin de les mettre en œuvre dans les collectivités du pays.

« Notre gouvernement appuie ces réseaux, car ils créent des emplois et renforcent l'économie canadienne, a souligné la députée Grewal. Les travaux de recherche menés par ces réseaux procureront des avantages à nos collectivités pendant des années à venir. »

« Ces réseaux montrent que la collectivité du CRSNG a relevé le défi et met en œuvre la stratégie en matière de sciences et de technologie du gouvernement du Canada, a déclaré Mme Fortier. Des chercheurs de premier plan du Canada ont cerné des problèmes concrets et s'emploient à renforcer l'économie canadienne et à améliorer la qualité de vie au Canada. »

Les quatre réseaux de recherche stratégique qui ont reçu du financement sont les suivants :

  1. le Réseau stratégique du CRSNG sur le développement de réseaux et d'applications de prochaine génération intelligents pour les véhicules, Université d'Ottawa;

  2. le Réseau stratégique du CRSNG sur les miniréseaux intelligents (NSMG-Net), British Columbia Institute of Technology; 

  3. le Canadian Aquatic Invasive Species Network II (CAISN II), University of Windsor;

  4. le Réseau SENTINEL sur le papier bioactif, McMaster University. 

Le CRSNG est un organisme fédéral qui aide à faire du Canada un pays de découvreurs et d'innovateurs, au profit de tous les Canadiens. Il appuie quelque 30 000 étudiants de niveau postsecondaire et stagiaires postdoctoraux dans leurs études supérieures. Le CRSNG fait la promotion de la découverte en offrant un appui financier à plus de 12 000 professeurs chaque année et favorise l'innovation en incitant plus de 1 500 entreprises canadiennes à investir dans les projets de recherche des établissements postsecondaires et à y participer.

Document d'information

Annonce des subventions de réseaux stratégiques de 2010 du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada

Le Programme de subventions de réseaux stratégiques (SRS) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) vise à accroître la recherche et la formation dans des domaines ciblés propres à améliorer de façon appréciable l'économie, la société ou l'environnement du Canada au cours des dix prochaines années.

Les SRS du CRSNG appuient des projets de recherche multidisciplinaire de grande envergure qui exigent une approche de réseau et une collaboration entre les chercheurs universitaires et des organismes établis au Canada. Le programme recherche des candidats qui sont des chercheurs établis et qui possèdent un solide dossier en recherche concertée, en formation des étudiants et en gestion de fonds de subvention ainsi que des compétences manifestes en leadership et d'autres compétences requises pour la gestion d'un projet interdisciplinaire complexe auquel participent plusieurs établissements.

Le CRSNG a établi les domaines ciblés suivants pour le concours de SRS de 2010 :

  • Technologies avancées de communication et de gestion de l'information;

  • Technologies biomédicales;

  • Fabrication concurrentielle ou produits et procédés à valeur ajoutée;

  • Environnement et écosystèmes sains;

  • Aliments de qualité et bioproduits novateurs;

  • Sécurité;

  • Systèmes énergétiques durables.

Les réseaux suivants recevront des fonds du CRSNG sur cinq ans à l'issue du concours de SRS de 2010 :

1) Réseau stratégique du CRSNG sur le développement de réseaux et d'applications de prochaine génération intelligents pour les véhicules, Université d'Ottawa

Le réseau vise à intégrer les technologies de communications sans fil aux véhicules. Ces technologies réduiront la congestion de la circulation et du même coup, les émissions de gaz à effet de serre. En outre, elles contribueront à la sécurité des passagers en prévenant les accidents. Les réseaux pour les véhicules permettront l'intégration d'applications pour le confort des passagers (telles que les services capables de localiser l'utilisateur, la diffusion multimédia en continu, les nouvelles locales, les renseignements touristiques et les messages d'alerte à propos des rues et des routes).

2) Réseau stratégique du CRSNG sur les miniréseaux intelligents (NSMG-Net), British Columbia Institute of Technology

Le réseau développe des technologies en partenariat avec des entreprises de services d'électricité canadiennes qui permettront d'établir le réseau électrique de la prochaine génération, soit le réseau intelligent. Le réseau intelligent du Canada, doté d'un réseau de miniréseaux intelligents intégrés, permettra de réaliser des gains d'efficacité sans précédent dans le développement, l'application et l'utilisation des ressources énergétiques du Canada. Il permettra à l'industrie canadienne de l'énergie électrique d'assurer la sécurité énergétique et la conservation de l'énergie, et de réduire son empreinte de carbone. Le NSMG-Net mettra au point des technologies et des solutions qui joueront un rôle clé dans l'évolution des miniréseaux intelligents au Canada.

3) Canadian Aquatic Invasive Species Network II (CAISN II), University of Windsor

L'importante menace que représentent les espèces aquatiques envahissantes pour les vastes écosystèmes aquatiques du Canada est bien connue. Ce sont aux étapes de la détection précoce des nouvelles incursions et de l'intervention rapide à la suite de cette détection que la préservation est compromise. En collaboration avec des partenaires de l'industrie, principalement des sociétés de transport maritime et des organismes gouvernementaux, le réseau créera une technologie innovatrice de détection précoce et une capacité d'intervention rapide qui contribueront à la préservation des habitats marins et dulcicoles. Il s'intéressera particulièrement à l'océan Arctique du Canada où l'intensification de l'activité maritime due en partie au changement climatique présente un risque plus grand que jamais pour les vastes écosystèmes aquatiques. De plus, le réseau informera les organismes gouvernementaux des incertitudes liées aux effets éventuels et des options en matière de surveillance des nouvelles espèces aquatiques envahissantes. Il étudiera également l'interaction entre les espèces aquatiques envahissantes introduites et d'autres perturbateurs de la fonction écosystémique.

4) Réseau SENTINEL sur le papier bioactif, McMaster University

Le papier bioactif qui décèle et neutralise les bactéries et les virus dangereux qui se trouvent dans l'eau et les aliments apportera de nouveaux avantages sur le plan de la santé dans le monde entier. Le papier bioactif est un concept qui a été développé au Canada lors de la première phase du Réseau SENTINEL sur le papier bioactif, l'un des réseaux stratégiques du CRSNG. La seconde phase du réseau consistera à commercialiser le papier bioactif mis au point dans les laboratoires d'universités canadiennes. Le réseau est dirigé par la McMaster University et compte 28 chercheurs provenant de 11 universités.

Pour en savoir plus sur le Programme de subventions de réseaux stratégiques du CRSNG, consultez la description du programme dans le site Web du CRSNG.

Renseignements

  • Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du
    Canada
    Danielle Nasrallah
    Conseillère principale en communications
    613-996-3861
    media@nserc-crsng.gc.ca
    ou
    Cabinet de l'honorable Gary Goodyear
    Ministre d'Etat (Sciences et Technologie)
    Gary Toft - Directeur des communications
    613-943-7599
    ou
    Industrie Canada
    Relations avec les médias
    613-943-2502