Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario

Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario

10 avr. 2012 10h30 HE

Le gouvernement Harper investit dans les universités pour créer des emplois à valeur ajoutée par le biais de l'innovation

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 10 avril 2012) - Sept universités du Sud de l'Ontario utiliseront bientôt une infrastructure d'informatique dématérialisée à haute performance pour la recherche visant à résoudre les problèmes les plus complexes au monde, dont ceux liés à la gestion des ressources, à l'infrastructure urbaine et aux troubles neurologiques; et cela, grâce à un investissement du gouvernement du Canada pouvant atteindre 20 millions de dollars. L'annonce en a été faite aujourd'hui par l'honorable Gary Goodyear, ministre d'État responsable de l'Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario (FedDev Ontario), en compagnie de Patrick Brown, le député fédéral de Barrie.

« Notre gouvernement mise sur les forces de notre région afin de soutenir l'avancement des sciences et de la technologie et d'aider à créer des emplois à valeur ajoutée, a déclaré le ministre Goodyear. Nous sommes fiers d'investir dans une infrastructure de superinformatique qui placera le Sud de l'Ontario à l'avant-garde de la recherche-développement dans des domaines qui sont non seulement d'une importance capitale pour nos collectivités, mais qui s'avèrent également très prometteurs du point de vue commercial. »

« Notre gouvernement rassemble d'importants intervenants qui offrent aux chercheurs et aux entreprises du Sud de l'Ontario un avantage concurrentiel dans une économie mondiale qui évolue rapidement », indique le député Brown.

Dans le cadre de son Initiative pour la prospérité, FedDev Ontario fournit un investissement pouvant aller jusqu'à 20 millions de dollars en vue de soutenir une nouvelle plateforme collaborative en matière de recherche et d'innovation dans le Sud de l'Ontario, qui rassemble un consortium de sept universités et un partenaire chef de fil de l'industrie, IBM.

Le consortium utilisera de nouveaux systèmes d'informatique dématérialisée à haute performance et à la fine pointe de la technologie pour traiter des données dans des domaines de recherche comportant d'intéressantes possibilités de commercialisation, dont l'infrastructure, la gestion des ressources et la science neurologique. Ces possibilités seront examinées dans le cadre de partenariats avec des entreprises locales qui chercheront à développer de nouveaux systèmes pour gérer la circulation, la distribution des denrées, l'électricité et plus encore, ainsi que de nouveaux outils pouvant être utilisés pour diagnostiquer et traiter des troubles neurologiques. Pour rester à la fine pointe de la recherche, les membres du consortium s'intéresseront également au développement de la prochaine génération de matériel et de logiciels pour les superordinateurs.

« La University of Western Ontario a joué un rôle de premier plan dans l'établissement de SHARCNET, le consortium d'informatique à haute performance le plus important au Canada, et nous nous réjouissons de passer à l'étape suivante en utilisant l'informatique dématérialisée pour gérer l'énorme volume de données numériques que la société crée chaque jour, a déclaré le recteur de la University of Western Ontario, M. Amit Chakma. Qu'il s'agisse d'applications de neuroscience, environnementales ou industrielles, la superinformatique présente de formidables perspectives pour nous aider à prendre plus rapidement des décisions complexes en matière de recherche, tout en explorant des données qui nous aident à apporter de meilleures réponses. »

« Le Canada a besoin de plus d'industries du savoir pour diversifier notre portefeuille économique national au-delà de la surpondération actuelle des produits de base et des ressources naturelles et nous aider à combler les lacunes constatées en matière d'innovation, a indiqué M. David Naylor, recteur de la University of Toronto. Le Centre de recherche et de développement d'IBM Canada s'attaque directement à ces questions en établissant des réseaux de recherche modernes qui offrent une capacité informatique de haute performance qui influe sur des questions importantes telles que : la surveillance des eaux; la gestion et la distribution; la surveillance et la gestion de l'énergie; la planification de l'urbanisme et la gestion de la circulation pour développer des villes intelligentes; et la concordance entre les sciences du cerveau et l'intelligence artificielle. »

La plateforme devrait permettre d'accroître la compétitivité du Canada dans l'économie mondiale en offrant au Sud de l'Ontario de nouvelles compétences spécialisées en gestion et en analyse des données, en génie logiciel et en production. Cela permettra aux collectivités de l'ensemble de la région et du pays de tirer parti des nouvelles possibilités et de la diversification sur le plan économique.

Pour obtenir plus de renseignements sur l'Initiative pour la prospérité de FedDev Ontario et sur ce projet, veuillez lire la fiche d'information.

L'investissement annoncé aujourd'hui soutient le programme des sciences, de la technologie et de l'innovation du gouvernement du Canada, qui se concentre sur l'augmentation de la productivité du pays, la création d'emplois, l'accroissement de l'économie et la prospérité à long terme.

Créée en 2009, FedDev Ontario soutient l'économie du Sud de l'Ontario en misant sur les forces de la région et en créant des possibilités d'emplois et de croissance économique. L'Agence a lancé une série d'initiatives pour créer un Avantage du Sud de l'Ontario et pour que la région puisse soutenir la vive concurrence sur le marché mondial. Ces initiatives visent à favoriser l'établissement de partenariats et soutiennent des projets qui aident les entreprises et les collectivités de la région à devenir plus concurrentielles, plus novatrices et plus diversifiées. Pour en apprendre davantage, veuillez consulter www.feddevontario.gc.ca ou composer le 1-866-593-5505.

FICHE D'INFORMATION

FedDev Ontario offre une contribution non remboursable jusqu'à concurrence de 20 millions de dollars à la University of Toronto afin de développer une plateforme collaborative en matière de recherche et d'innovation dans le Sud de l'Ontario, qui rassemble un consortium de sept universités et un partenaire chef de file de l'industrie, IBM Canada, qui a été choisi par l'intermédiaire d'un appel d'offres public. La University of Toronto et la University of Western Ontario sont les membres principaux du consortium, auxquelles se joignent la University of Waterloo, l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario, l'Université d'Ottawa, la McMaster University et la Queen's University. Ce consortium favorisera également l'établissement de partenariats avec de petites et moyennes entreprises (PME) pouvant tirer parti de la recherche prometteuse d'un point de vue commercial.

Grâce à cet investissement, le consortium pourra profiter de l'installation de deux super-ordinateurs IBM Blue Gene/Q, conçus spécifiquement pour aider à résoudre les problèmes de grande envergure associés à la recherche scientifique, au centre de données de Scinet de la University of Toronto et dans l'infrastructure et les logiciels d'informatique dématérialisée et souple de la University of Western Ontario. À l'occasion, le consortium aura également accès au centre de données d'IBM, qui est en construction à Barrie, en Ontario et qui devrait ouvrir ses portes à l'automne 2012.

La structure virtuelle de la plateforme permettra aux meilleurs scientifiques canadiens, y compris aux chercheurs universitaires, aux étudiants et aux boursiers postdoctoraux de travailler côte à côte avec le personnel de recherche d'IBM. Les entreprises locales tireront également parti de la plateforme en mettant sur le marché des idées novatrices suggérées par le consortium.

La recherche sera axée sur des questions complexes qui touchent les gens dans le monde entier, dont l'urbanisation rapide et le vieillissement des infrastructures dans nos villes; les défis liés aux soins de santé, y compris les troubles neurologiques; la gestion des ressources, y compris les réseaux d'alimentation en eau et en énergie. Ces travaux permettront finalement d'accélérer l'adoption commerciale de projets dirigés par des Canadiens dans ces domaines à l'échelle internationale.

Pour soutenir cette recherche appliquée de haut niveau, les chercheurs développeront également du matériel et des logiciels en préparation de la transition à la technologie informatique exascale (petascale, performance informatique supérieure à un pétaflops, est actuellement le mode de traitement le plus avancé sur le marché). La détermination de méthodes de traitement des données plus rapides et plus efficaces, et à un coût moindre, permettra de repousser les frontières de la superinformatique et de positionner le Canada comme un chef de file au sein de l'économie numérique.

Ce réseau de recherche et de développement d'une valeur de plusieurs millions de dollars reçoit également de façon avantageuse des investissements allant jusqu'à concurrence de 175 millions de dollars réalisés par IBM Canada et des investissements allant jusqu'à 15 millions de dollars réalisés par le gouvernement de l'Ontario. De manière générale, le projet permettra d'accroître la compétitivité du Canada dans l'économie mondiale en offrant au Sud de l'Ontario de nouvelles compétences spécialisées en génie et en production technologique. Cela permettra aux collectivités de l'ensemble de la région et du pays de tirer parti des nouvelles possibilités et de la diversification sur le plan économique.

Initiative pour la prospérité

L'Initiative pour la prospérité de FedDev Ontario vise à encourager les entreprises, les organismes à but non lucratif et les établissements d'enseignement postsecondaire du Sud de l'Ontario à entreprendre des projets qui entraîneront une économie plus productive, plus diversifiée et plus compétitive dans la région.

Un financement est accordé aux projets qui répondent aux critères suivants :

  • stimulent la productivité, en accélérant l'adoption de nouvelles technologies, procédures et compétences qui améliorent les entreprises et les secteurs dans le Sud de l'Ontario;
  • favorisent la diversification de l'économie régionale en augmentant le nombre de nouvelles industries ou de possibilités dans les collectivités et les régions du Sud de l'Ontario, ce qui pourrait avoir des retombées à long terme sur la diversité économique de la collectivité ou de la région;
  • mettent en place un avantage concurrentiel en créant ou en élargissant les regroupements économiques, mais aussi en accroissant leur compétitivité mondiale.

Les demandes seront acceptées et évaluées en tout temps. Pour en savoir plus, veuillez consulter les lignes directrices du programme sur le site Web de FedDev Ontario à l'adresse suivante : www.feddevontario.gc.ca.

Renseignements

  • Michele-Jamali Paquette
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Gary Goodyear
    613-947-2956

    Relations avec les médias
    FedDev Ontario
    519-571-6879