Santé Canada

Santé Canada

18 déc. 2013 15h19 HE

Le gouvernement Harper investit dans une stratégie de prévention de la toxicomanie chez les jeunes

La ministre Ambrose participe à une table ronde sur le traitement de la toxicomanie et le rétablissement avec des spécialistes canadiens

COBBLE HILL, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 18 déc. 2013) - L'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, a participé aujourd'hui à une table ronde au centre de traitement de la toxicomanie Cedars at Cobble Hill sur l'île de Vancouver pour discuter du traitement de la toxicomanie et du rétablissement.

« Des millions de Canadiens tentent de se libérer depuis peu ou depuis longtemps de leur dépendance à l'alcool ou à d'autres drogues, a déclaré la ministre Ambrose. La table ronde d'aujourd'hui visait à entendre des experts et des membres de la communauté sur les meilleures approches à utiliser pour empêcher nos enfants et nos jeunes de prendre de la drogue, et pour aider davantage les personnes qui sont en rétablissement. »

La ministre était accompagnée de médecins et d'éminents spécialistes du rétablissement au centre de traitement Cedars où ils ont discuté de solutions concrètes et pratiques pour aider les Canadiens dans la prévention et le rétablissement.

Pendant la réunion, la ministre a annoncé le financement de la Stratégie de prévention en toxicomanie et de promotion de la santé chez les jeunes Canadiens - projet national dirigé par le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) dans le cadre de la Stratégie nationale antidrogue (SNA) du gouvernement fédéral. Ce projet a pour but de prévenir la consommation de drogue illicite chez les Canadiens âgés de 10 à 24 ans grâce à la sensibilisation, à l'adoption de normes nationales de prévention et à l'établissement de partenariats durables.

« Les fonds offerts par Santé Canada nous permettront de continuer à travailler avec nos partenaires, en misant sur les succès que nous avons déjà enregistrés ensemble, afin de prévenir la toxicomanie chez les jeunes Canadiens, a affirmé Michel Perron, président du CCLT. Plus précisément, nous voulons contribuer au domaine de recherche en pleine expansion sur les effets du cannabis sur le cerveau en développement de nos jeunes et sur la conduite avec les facultés affaiblies par la drogue. »

« La prévention de la toxicomanie chez les jeunes est un aspect essentiel de la SNA du gouvernement, a indiqué la ministre Ambrose. Grâce à cet investissement, nous sensibilisons les jeunes aux dangers de l'essai de la drogue, nous aidons les parents à s'assurer que leurs enfants ne consomment pas de drogue et finalement, nous contribuons à protéger notre communauté. »

« C'est un honneur pour Cedars at Cobble Hill d'avoir tenu aujourd'hui cette manifestation de grande importance, » a annoncé Neal Berger, directeur général de du centre Cedars. « Nous sommes impressionnés par le sens du leadership dont a fait preuve la ministre Ambrose afin de faire de la prévention et du rétablissement une priorité. »

Dans le cadre de la SNA, le gouvernement contribue à réduire l'usage de drogue chez les jeunes et facilite l'établissement de solutions nationales, provinciales, territoriales, locales et communautaires afin de lutter contre la toxicomanie chez les jeunes.

La SNA est une stratégie permanente annoncée en octobre 2007 mise en œuvre au moyen de trois plans d'action :

  • Le Plan d'action en matière de prévention, qui vise à prévenir la consommation de drogue;

  • Le Plan d'action en matière de traitement, qui vise à offrir un traitement aux toxicomanes;

  • Le Plan d'action en matière d'application de la loi, qui vise à lutter contre la production et la distribution de drogue illicite.

Dans le récent discours du Trône, notre gouvernement s'est engagé à élargir la portée de la SNA pour inclure l'abus de médicaments d'ordonnance. Nous reconnaissons que l'abus de médicaments d'ordonnance représente un problème grave pour la santé et la sécurité de nombreuses communautés du Canada et nous sommes résolus à endiguer cet abus.

La fiche de renseignements ci-jointe fournit plus de renseignements sur les projets qui seront financés.

Also available in English

Les communiqués de Santé Canada sont accessibles sur Internet à www.healthcanada.gc.ca/media

Fiche de renseignements Décembre 2013

Par l'entremise de son Fonds des initiatives communautaires de la Stratégie antidrogue, Santé Canada fournira au Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) 11,5 millions de dollars sur cinq ans à l'appui d'un projet intitulé Stratégie de prévention en toxicomanie et de promotion de la santé chez les jeunes Canadiens.

Le CCLT se concentrera sur cinq domaines de priorités clés dans le cadre de ce projet national.

  • Élaboration d'un réseau d'échange du savoir sur la prévention

Ce réseau s'attachera à accroître le réseautage, la collaboration, l'éducation et la communication chez les agents de prévention afin qu'ils soient mieux outillés pour améliorer la coordination des efforts et augmenter le taux de pratiques fondées sur des données probantes au Canada.

Le réseau d'échange du savoir viendra combler le besoin d'un centre de prévention. Il favorisera la communication et la collaboration parmi les intervenants en prévention de la toxicomanie chez les jeunes, de même que l'accès aux ressources, connaissances et outils actuels sur la prévention issus de divers partenaires. Une composante du réseau consistera à échanger de l'information sur les substances nouvelles et émergentes comme les « drogues de confection » ou les « produits légaux qui procurent un effet euphorisant » pour promouvoir des réponses proactives des travailleurs de la santé et des agents de prévention.

  • Mise en œuvre et application des normes canadiennes de prévention de l'abus de substances chez les jeunes

Le CCLT procédera à la mise en œuvre et à l'application de ces normes canadiennes pour aider à harmoniser les investissements en prévention au Canada avec les pratiques exemplaires fondées sur des preuves. Le CCLT travaillera à améliorer l'accessibilité et l'utilisation des normes, à élargir l'utilisation des normes dans les communautés et milieux familiaux, et à accroître la capacité des agents de prévention à évaluer les programmes de prévention.

  • Acquisition de compétences et de capacités chez les personnes qui travaillent à la prévention de l'abus de substances chez les jeunes

Pour répondre aux vastes besoins spécialisés des jeunes plus efficacement, le CCLT définira les compétences et capacités que devront posséder les personnes qui travaillent à la prévention des abus de substances chez les jeunes. Ces compétences seront utilisées pour accroître les compétences des agents de prévention dans le but d'améliorer l'uniformité et la qualité des services de prévention au Canada.

Les compétences seront définies, feront l'objet d'essais pilotes et seront promues auprès des institutions scolaires à des fins d'inclusion à leur programme et auprès des employeurs aux fins d'inclusion au perfectionnement professionnel.

  • Interventions axées sur le renforcement pour accroître la résilience chez les jeunes : activités sportives et récréatives

Le CCLT continuera d'établir de nouveaux partenariats, de tirer profit des partenariats existants et d'acquérir des connaissances sur les liens entre l'abus de substances chez les jeunes et les sports et loisirs. Ces activités nous aideront à comprendre comment les sports peuvent être utilisés pour accroître la prévention de la toxicomanie.

  • Marijuana et autres substances illicites

La marijuana demeure la substance illicite la plus consommée, et la consommation des jeunes Canadiens est élevée comparativement à celle des autres pays. Les jeunes reçoivent des messages contradictoires sur la marijuana, et ont tendance à sous-estimer les risques. Des études révèlent que les jeunes pensent que conduire après avoir consommé de la marijuana est plus sécuritaire que l'alcool au volant. En conséquence, le CCLT se concentrera sur les questions liées à la consommation de substances et leurs répercussions sur le cerveau, et la conduite avec facultés affaiblies. Ces activités comprendront :

  • examen de la recherche sur la consommation de marijuana pendant l'adolescence et ses effets sur le cerveau en développement;

  • création de ressources et éducation des parents et des agents de prévention sur les effets de la consommation de marijuana sur le cerveau en développement;

  • élaboration de contenu sur la conduite avec facultés affaiblies à l'intention des nouveaux conducteurs; et identification d'une stratégie exemplaire à l'intention des communautés rurales pour réduire la conduite avec facultés affaiblies.

Renseignements

  • Michael Bolkenius
    Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
    Ministre fédérale de la Santé
    613-957-0200

    Santé Canada
    Relations avec les médias
    613-957-2983

    Renseignements au public
    613-957-2991
    1-866-225-0709